RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

A un « Braquage Primaire », La seule réponse c’est l’insoumission !

En ce lendemain du premier tour de la Primaire de la droite, on entend partout dans les médias que l’élection présidentielle serait presque jouée. Que le gagnant, le week-end prochain, sera d’office le prochain Président de la République Française.

Personnellement, je trouve ça scandalisant, comme quoi ce principe de primaire est un déni de démocratie. Soit, il y a eu plus de 4 millions de votant à ce scrutin, mais qu’est-ce reporté à plus de 40 millions d’électeurs en France ? Alors comme ça le choix de cette petite fraction de l’électorat du pays s’imposerait à l’ensemble du Peuple ? Il faut arrêter avec ces raccourcis. Non, l’élection n’est pas jouée d’avance et l’alternance que l’on veut nous imposer n’est pas La solution, mais un braquage pour nous voler la démocratie.

Certes, l’ancien président de la république, Nicolas Sarkozy, a été mis en échec, mais regardons bien les programmes des deux « qualifiés » dont l’oligarchie voudrait faire sortir un sauveur contre l’extrême droite. Que ça soit François Fillon ou Alain Juppé, aucun des deux ne porte le progrès social dans son programme. En effet, leurs projets respectifs prévoient des coupes drastiques pour la fonction publique, la remise en cause des 35 heures et j’en passe. Avec la droite c’est un recul énorme qui se fera. Entre eux, c’est une course effrénée à la destruction de notre bien commun qu’ils portent. Le patronat a trouvé comment porter sa vision du monde.

Alors comment les médias peuvent-ils se permettre de dire que le candidat de la droite sera d’office le nouveau Président de la République ? Leur stratégie nie totalement le caractère démocratique d’une telle élection ! Pourquoi ne pas rappeler qu’au lieu d’une alternance, il y a une alternative crédible qui existe. Leur fait-elle autant peur ? Il se rendent complice d’une sacralisation de l’oligarchie dominante et prouvent que cette dernière veut avoir la main mise sur tout, y compris le libre arbitre du Peuple !

Le peuple est et doit rester souverain ! Plutôt que de lui faire intégrer que les cartes sont jouées d’avance, le rôle des médias doit être de démontrer qu’il y a un vrai enjeu démocratique dans cette élection. L’impartialité des médias sacralisée par la constitution n’est plus qu’un vague souvenir. Personnellement, je condamne ouvertement un tel parti-pris et je veux dire « Stop ! » à cette machine diabolique qui consiste à ne crédibiliser que la primaire de droite comme pseudo élection présidentielle. Il n’en sortira qu’un candidat parmi tant d’autres. Comme cela se passera en Janvier lors de la Primaire dite « de Gauche » qui ne concerne qu’un PS mourant.

Cette alternative que nous portons leur fait si peur que ça ? Au point de tronquer le débat démocratique ? Allons, acceptez la règle démocratique ! Le battage médiatique imposé par l’oligarchie n’a que trop duré ! Il est temps de mettre en avant l’alternative au lieu de l’alternance ! Le camp progressiste, démocratique, social et écologique existe en dehors du PS, de la droite et d’un FN outil de l’oligarchie pour essayer de se maintenir en place. Et cette alternative a un nom : La France Insoumise et son candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon. Oui, ce mouvement, citoyen, hors partis mais pas sans les partis, est le seul qui a comme objectif de rebattre les cartes, de rendre le pouvoir aux citoyens et de mettre fin à cette oligarchie capitalo-politico-financière. Il est temps de laisser la place à la vraie campagne, celle qui concerne tous les Français, la campagne de l’élection présidentielle.

Les médias ont choisi leur camps, merci aux milliardaires qui leur dictent leur ligne éditoriale. La balle est dans notre camp. Ils veulent sauver cette oligarchie, à nous de défendre l’alternative que nous portons. Levons-nous ! Notre heure est venue ! En nous niant, ils valident la crédibilité de notre programme « l’avenir en commun ». La campagne est lancée, et elle est loin d’être finie. Battons-nous au quotidien pour mobiliser autour de nous ! Nous pouvons y arriver et nous y arriverons. En tant qu’Insoumis, j’y crois dur comme fer. Nous sommes les seuls à porter une Sixième République, la planification écologique, le partage du travail et des richesses, mais aussi le référendum révocatoire pour que nos élus aient enfin des comptes à rendre au peuple. Les médias et l’oligarchie veulent la résignation ? Portons l’espoir ! Ils veulent imposer leur président ? Apportons-leur la révolution par les urnes ! Ils n’ont comme vision que l’archaïsme et le passé ? Donnons leur l’Avenir en Commun !

Je ne suis qu’un simple militant, mais j’y crois ! On peut changer la donne ! En 2017, notre heure est venue ! L’Ere du Peuple vient ! Ensemble nous sommes plus forts et déterminés ! Imposons dans le débat notre programme et notre candidat !

»» https://kevinkijko.wordpress.com/2016/11/21/a-un-braquage-primaire-la-...
URL de cet article 31188
  

Le « populisme du FN » un dangereux contresens, d’Annie Collovald et Guerre aux chômeurs ou guerre au chômage, d’Emmanuel Pierru
DIVERS
Récemment apparues, les éditions du Croquant, issues d’une dissidence des héritiers de Pierre Bourdieu, publient des ouvrages riches, au coeur des problèmes sociaux actuels et offrant un regard juste et pertinent. Deux d’entre eux ont particulièrement retenu notre attention : Le « populisme du FN » un dangereux contresens A travers cet ouvrage, Annie Collovald a voulu déconstruire et remettre en cause le terme de « populisme » qui sert aujourd’hui d’explication au succès électoral du Front national. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les moyens de défense contre un danger extérieur deviennent historiquement les instruments d’une tyrannie intérieure.

James Madison
4ème président des Etats-Unis, 1751-1836

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.