RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Thème : Jean-Luc Mélenchon

L’éclatante victoire de Mélenchon

Ariane WALTER

Toutes sortes de qualificatifs donnent à ce beau nom « victoire », des sens très différents. Il y a, en particulier, l’expression bien connue : « une victoire à la Pyrrhus », bataille remportée au prix de tant de pertes qu’elle est condamnée à n’avoir aucune suite.

Voici ce que nous en dit Plutarque :

« Les armées se séparèrent et on raconte que Pyrrhus répondit à quelqu'un qui célébrait sa victoire que : « Encore une victoire comme celle-là et il serait complètement défait ». Il avait perdu une grande partie des forces qu'il avait amenées, et presque tous ses amis et principaux commandants. Il n'avait aucun moyen d'avoir de nouvelles recrues (...). Tandis que, comme une fontaine s'écoulant continuellement de la ville, le camp romain se remplissait rapidement et abondamment d'hommes frais, pas du tout abattus par la défaite, mais gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre. » Dira-t-on plus tard, évoquant ces gloires passagères : « Une victoire à la Macron » ? Parlera-t-on des Insoumis, comme de ces Romains, « gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre » ? Ceux qui tirent les fils de Macron ont tout sacrifié pour cette victoire. La légalité : il y a un nombre inimaginable, jamais vu, d’irrégularités électorales, jamais un tel (...) Lire la suite »

Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Caleb IRRI
Monsieur Mélenchon, nous sommes nombreux (très nombreux) à y avoir cru ces derniers jours, jusqu’au dernier moment. Si tous ceux qui ont voté Macron par peur de Le Pen avaient voté selon leur coeur, ou si Hamon s’était rendu à l’évidence en vous soutenant, vous seriez peut-être aujourd’hui au deuxième tour ; mais on ne refait pas l’Histoire. L’arnaque du vote utile a une fois encore fait du bon boulot… Quoi qu’il en soit, notre futur président sera bien élu à partir d’environ un quart de l’électorat Français, et la majorité à l’Assemblée leur sera difficilement accessible. Vous avez un coup à jouer dans la reconstruction d’une vraie gauche, et j’espère sincèrement que vous n’apporterez pas votre soutien à Emmanuel Macron. Cet homme n’est pas de gauche, et ses discours sont lamentables. Il ne vaut pas mieux que Marine Le Pen, et vous ne devez pas -à mon avis- faire s’effondrer votre crédibilité par un soutien qui saboterait tout ce que vous avez réussi à construire. Maintenant, vous allez mener la bataille pour les (...) Lire la suite »

Allez, les gens, courage.

Viktor DEDAJ

D’abord, et avant tout, commençons par le commencement : « Merci ».

Merci à Jean-Luc Mélenchon pour avoir si bien représenté la France Insoumise. Merci à la France Insoumise pour nous avoir offert la plus belle campagne de mémoire de bipède vivant (et des campagnes, je peux dire que j’en ai vu « un certain nombre »).

Merci aux animateurs, techniciens, blogueurs, économistes, conseillers, intellectuels, artistes, travailleurs, graphistes, chômeurs, distributeurs de tracts, colleurs d’affiches et toutes les petites mains, militants occasionnels ou chevronnés d’avoir insufflé cet air frais, cette intelligence, cette abnégation, cette humanité et même ce « professionnalisme ». Ah… comme vous m’avez fait rêver avec l'Avenir en Commun… Maintenant, soyons clairs : la victoire de Macron est bien celle du candidat des médias. Et ils ont beau nous présenter des interviews de « militants » du mouvement En Marche ! qui racontent combien « le travail de terrain fut dur » (et oui, mon vieux, ça s’appelle le militantisme, et on en reparlera dans quelques mois), nous n’oublierons pas de sitôt la couverture ubuesque offerte à ce jeune gueulard par les 8 milliardaires qui contrôlent la diffusion de la non-information en France. Travail de terrain, mon oeil. Je ne connais pas un seul « macroniste » capable de me citer une seule mesure « (...) Lire la suite »
15 

Mélenchon, l’humaniste qui voulut amorcer l’affranchissement des opprimés de France, d’Afrique et du monde

José Mene BERRE
Depuis quelques années les manifestations des Africains de France n'ont cessé de croître en fréquence, en nombre de manifestants et en termes de revendications. Elles visent essentiellement à conscientiser l'opinion publique française sur la situation des pays et des peuples africains. Les thématiques abordées sont récurrentes : le non respect des résultats des urnes, l'instabilité institutionnelle et les violations de droits divers, l'absence de souveraineté monétaire due au franc de la Communauté financière en Afrique (ex franc des Colonies Françaises d'Afrique), la présence de bases militaires françaises sur les territoires africains le pillage des ressources naturelles, la mainmise des multinationales. A l'occasion de la campagne pour les élections présidentielles dont le premier tour a eu lieu le dimanche 23 avril 2017, le candidat Jean-Luc Mélenchon s'est impliqué avec abnégation et sincérité pour parler au cœur des Français et des binationaux de France. Comme un prophète des temps (...) Lire la suite »

Réponse à un camarade

Cn46400

Hier soir c'était presque une victoire, ce matin c'est une défaite !

L'avenir s'éclaire à la lumière du passé, En 2014, Menard est élu à Béziers grace à la division de la gauche. Depuis, les SDF ont été expulsé du centre ville vers les faubourg prolétariens, les gosses dans les cantines scolaires sont classé en fonction de la consonance, magrhebine ou non, de leur prénom et en 2015, aux régionales, le FN, grâce à cette démagogie, a fait 45% au premier tour. Cela fait aussi parti des données que "Monsieur" Pierre Laurent, avec raison, prend en compte. Voulons nous que ce qui se passe à Béziers soit généralisé à tout le pays ? Ceci dit, 19% + 6% = 25%, soit la première place de cette présidentielle. Cette union, dont on sait, depuis Marx (1847), qu'elle est la condition siné qua non de toute victoire des intérêts des prolos a été rendue impossible, à la fois, par la direction bourgeoise du PS et par l'égo surdimensionné du candidat des pseudo insoumis. Une entente, écolos, frondeurs, Insoumis, PCF, qui aurait pu être scellée il y a 6 mois, portant aussi bien sur les (...) Lire la suite »
21 

Pourquoi je n’irai pas voter au second tour

Chien Guevara

On y a cru, on l’espérait, mais : Jean-Luc Mélenchon ne sera pas au second tour. Il s’en est fallu de peu, Fillon et la Marine se traînant des casseroles...

Mais c’est comme ça : le beau Macron qui prône le changement d’un gouvernement dont il a été l’instigateur des deux lois les plus pourries (la loi Macron et sa suite la loi El Khomri, qu’il avait écrite lui-même ... d’ailleurs, en passant, s’il est élu, ce qui est presque sûr, savez-vous que sa prochaine loi réforme carrément le code du travail ? oui, oui, il l’a déjà écrite, quand il était ministre, en épisode 3 de sa trilogie dévastatrice !). Et c’était socialiste ! (à l’époque) . Et ça se revendique « ni de droite, ni de gauche » ... Sans commentaire ! Donc, vu que mon anus, malgré les années, a du mal a cicatriser, malgré la vaseline dont je m’étais enduit en prévision de mon vote au second tour, pour le « moins pire », contre « le faschisme », pour « la survie de la démocratie » , etc ... Enfin bref : 80 % pour Chirac, c’était un hold-up surfait ! Donc pour la première fois de ma vie, à plus de 50 ans, hier, j’ai voté « utile » au premier tour, pour JLM, car je suis, pardonnez-moi, un peu plus à gauche que lui, et (...) Lire la suite »
12 

Quand France Inter et Europe 1 découvrent opportunément l’ALBA

Mémoire des Luttes
La campagne pour l’élection présidentielle française vient de faire un détour par l’Amérique latine et les Caraïbes. Mais pas à l’avantage d’un candidat et de certains journalistes qui ont étalé leur ignorance des affaires de la région, en même temps que leur parti pris. Déjà, comme le Singe de la fable de La Fontaine qui, plastronnant devant le Dauphin, prenait le Pirée pour un homme, Emmanuel Macron avait pris la Guyane pour une île. Toujours cette attraction de l’off shore qui n’étonnera pas chez un ancien banquier… Retraversons l’Atlantique. Ces derniers jours, dans les matinales de certaines radios – notamment celles de Patrick Cohen (France Inter) et Fabien Namias (Europe 1) – les auditeurs ont été pris à témoin d’un scandale sans doute aussi énorme, si l’on en juge par le temps d’antenne qui lui est consacré, que le Penelopegate ou les Panama Papers : dans son programme L’Avenir en commun, Jean-Luc Mélenchon propose rien de moins que l’adhésion de la France à l’Alliance bolivarienne pour les peuples de (...) Lire la suite »

Voter Mélenchon.

Ariane WALTER
J'adresse ce mot à des amis qui, pensant voter Mélenchon, disent tout à coup que ces récentes prises de position le rendent odieux et ne veulent surtout plus voter pour lui. Je suppose qu'ils vont s'abstenir car je les vois mal voter Le Pen, Fillon ou Macron. Quoique, chez eux, le vote Le Pen , vote de colère, ne serait pas impossible. D'autant plus que Le Pen a été reçue par Poutine. Et que l'attitude de Mélenchon à l'égard d'Assad et de Poutine est au coeur du débat. Mélenchon est soutenu par un parti, le PG qui a depuis toujours des positions atlantistes. Pour le PG, Assad est un criminel de guerre et Poutine doit rendre la Crimée. Que son ex-parti soutienne ces positions, c'est évidemment plus que gênant. Je le méprise pour ça. Mais que Mélenchon, dans des tweets, nous propose la même soupe, voilà qui m'enrage et je ne suis pas la seule. Moi aussi , j'aurai pu, comme eux dire : "Je ne voterai pas Mélenchon puisque c'est comme ça !". Et je l'avoue, je l'ai pensé. Mais la situation est critique (...) Lire la suite »
20 

Le MS21 s’adresse aux militants progressistes

MS21 ( Mouvement pour un socialisme du XXIè siècle)

Lettre ouverte à l'attention des militants progressistes du NPA, de LO, du PS et autres mouvements, pour la qualification de la candidature de Jean-Luc Mélenchon au second tour de l'élection présidentielle.

Cher(e)s camarades, Philippe Poutou et Benoît Hamon ont d'ores et déjà appelé à voter Jean-Luc Mélenchon pour le second tour des élections présidentielles. Encore faut-il pour cela qu’il obtienne la qualification à l’issue du premier tour et tout porte à croire que les résultats seront très serrés. Chacun des candidats a pu, dans cette campagne, présenter son programme, ses convictions et ses différences. A l’issue des débats, une dynamique s’est installée autour du projet politique de la France Insoumise. Nous demandons aux candidats eux-mêmes et à tous les militants progressistes de permettre la qualification au premier tour du seul candidat en mesure de défendre nos valeurs, face aux projets néolibéraux ou xénophobes, de voter Jean-Luc Mélenchon. Voter Jean-Luc Mélenchon au premier tour n'est en rien un acte de soumission à un programme avec lequel vous avez certainement des divergences légitimes. C’est au contraire donner la possibilité d’un renouveau politique majeur pour notre pays après plus de 35 (...) Lire la suite »

Lettre ouverte à l’espérance

Fabrice AUBERT
Mon cher Jean-Luc, Tu ne me connais pas ou si peu, je fais partie de ces innombrables militants de terrain, qui ont cherché depuis Décembre à modifier le cours de l’Histoire pour un « avenir en commun ». J’ai écrit, tracts, poésies et textes pour faire briller, comme toutes et tous les insoumis, les couleurs de l’espoir de notre profonde humanité. J’ai tenu ma barricade sur le marché du samedi de mon village ainsi qu’à l’entreprise. A 59 ans, et communiste depuis l’âge de 14 ans, je n’ai jamais vécu une campagne aussi enthousiasmante. Je voudrais par ce courrier remercier toutes celle et tous ceux qui autour de toi, t’ont accompagné dans ta mission de « porte drapeau » de notre Résistance collective. Je dois avouer, qu’à chacune de tes interventions publiques, les larmes me montaient aux yeux, tellement, c’était grand, tellement c’était fort, tellement c’était beau. Tu as su mêler l’économie, l’histoire, le social et surtout la poésie, car la poésie est à la Révolution, ce que les fusils sont aux (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130