RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Agent Orange Vietnam : vendredi 10 août 2007, 46ème anniversaire du premier épandage de défoliant.


Août 2007.

L’Histoire de la guerre perpétuelle étasunienne éteint le soleil d’août, particulièrement en Asie.

C’est le 10 août 1961, par un petit matin calme, que le premier épandage de défoliant a lieu dans la province de Kontum, au centre du Viêt Nam. A midi, au plus fort de la chaleur, l’effet maximum est atteint et les grands arbres séculaires fondent comme du goudron.

Puis c’est le long de la rivière Saï Gon ainsi qu’autour de la ville du même nom, puis Binh Thuan et Bien Hoa. Vung Tau et la pointe de Ca Mau suivent. Les défoliants utilisés alors sont les Agents Pourpre et Bleu, ainsi que les Agents Vert et Rose en moindre quantité.

Les Agents Blanc et Orange arrivent en 1965. Le plus nocif de tous, l’Agent Orange, représente 62% de la masse totale pulvérisée. La composition exacte de l’Agent Orange est un mélange (1/1) d’esters n-butyl d’acide 2,4-D dichlorophénoxyacétique et d’acide 2,4,5-T trichlorophénoxyacétique contaminé par la 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-para-dioxine (TCDD) à des degrés divers.

Les ¾ des 84 000 000 de litres de défoliant sont pulvérisés en 1967, 1968 et 1969.

C’est l’ouragan chimique : Vallée d’A Luoi, piste Ho Chi Minh du Nord au Sud en débordant largement au-delà des frontières du Laos et du Cambodge, forêts tropicales de l’intérieur, forêts primitives des Hauts-Plateaux, forêts semi-inondées du Delta du Mékong, forêts de mangroves du littoral, rizières et cultures en général... tout y passe.

Dans la version officielle, la guerre chimique au Viêt Nam dure de 1961 à 1971. En réalité, la terre vietnamienne boit le calice jusqu’à la lie, car l’aviation sudiste, supervisée par l’Armée américaine, finit les stocks et continue les épandages jusqu’en 1975.

Aujourd’hui, un procès se déroule à New York. Le 31 janvier 2004, des victimes vietnamiennes de l’Agent Orange ont porté plainte contre les fabricants du poison, en leur nom propre bien sûr mais aussi au nom des millions de victimes. La plainte de ces victimes est déboutée en Première Instance le 10 mars 2005. Les victimes vietnamiennes font appel. La Cour d’Appel reporte à trois reprises sa décision. La plaidoirie a enfin eu lieu le 18 juin 2007. Depuis cette date, la Cour d’appel de New York a 6 mois pour se prononcer.

Le 10 août, journée des victimes de l’Agent Orange, soyons solidaires de ces victimes innocentes, la plupart d’entre elles sont nées après le crime. Relayons l’information, envoyez par e-mail cet article à vos amis parce que l’Agent Orange déversé sur le Viêt Nam est une catastrophe du présent. « Selon un recensement provisoire, le Vietnam compte actuellement entre 2 et 3 millions de victimes de l’agent orange dont 10% d’enfants. » (source VAVA). Il paraît impossible de chiffrer exactement les victimes du passé, celles du présent, et encore moins celles à venir.

Amie lectrice et ami lecteur, pendant que tu lisais cet article, au Viêt Nam, plus de quarante ans après l’épandage de l’Agent Orange, un enfant est né sans cerveau, ou bien avec deux têtes, sans bras ni jambe, ou encore sans yeux, peut-être avec les parties génitales au milieu du visage : dans tous les cas en enfer.

André Bouny, père adoptif d’enfants vietnamiens, préside le Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York (CIS).

AIDEZ l’Association des victimes de l’Agent Orange/Dioxine du Vietnam(VAVA) - B 17 Kim Liên Dông Da - Hanoi - VN

- Compte bancaire d’Hanoi (Nord) : 001.1000.863681 Vietcombank 24596.630.0

- Compte bancaire d’Ho Chi Minh-Ville (Sud) : 007.1001.691244 Vietcombank

A LIRE : Agent Orange Vietnam, par André Bouny.

Agent Orange Vietnam : Pourquoi les médias taisent ce gigantesque crime ? par André Bouny.

Photos : Quarante ans plus tard, les ravages de l’ agent orange au Vietnam - N’ oublions pas ... Alphonse Bernard Seny.

URL de cet article 5322
  

Même Auteur
Agent Orange - Apocalypse Viêt Nam
André BOUNY
Si un jour existe une unité capable de mesurer la douleur et la souffrance, elle devra s’appeler Viêt Nam. « De tous les crimes de guerre, celui de l’Agent Orange au Viêt Nam est particulièrement hideux. » Noam Chomsky, membre du Comité International de Soutien aux victimes de l’Agent Orange Dow Chemical, Monsanto, Diamond, Uniroyal, Hercules… Découvrez les crimes impunis des marchands de la mort. L’effroyable réalité d’un écocide chimique Si l’histoire de l’utilisation des poisons, (venins et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’emprise des multinationales sur l’opinion publique des Etats-Unis est une des choses incroyables du monde occidental. Aucun pays développé n’a réussi à éliminer des média, et avec autant d’efficacité, toute forme d’objectivité - sans même parler de dissidence.

Gore Vidal

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.