RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Photos : Quarante ans plus tard, les ravages de l’ agent orange au Vietnam - N’ oublions pas ... Alphonse Bernard Seny.

Dans Apocalypse Now, il y a cette réplique, quintessence même du film, proférée par le colonel de la 1ère cavalerie aéroportée américaine, interprété par Robert Duvall : " Charlie don’t surf " (Charlie ne fait pas de surf). C’est au moment où l’armée américaine lance une attaque aérienne sur un village de bord de mer et que des bombardiers y déversent du napalm. Le moindre bidasse au Vietnam connaissait l’ennemi sous le nom de " Charlie ". En argot militaire, le V.C., c’est-à -dire le Vietcong, était devenu " Victor Charles ".

Lors des campagnes de défoliation, l’aviation américaine répandait sur la terre vietnamienne de la dioxine chimique, communément appelée Agent Orange (AO) du fait des anneaux orange vif peints sur les containers. De même, il y avait les Agents Bleus et Blancs, contenus dans des fûts de ces deux couleurs. Les avions qui effectuaient les missions défoliantes appartenaient à des escadrons appelés " fermiers " dont la devise était : " Nous détruisons les forêts. "

Aujourd’hui, les troisième et quatrième générations de l’après-guerre subissent encore les conséquences de cette aspersion toxique cauchemardesque aux effets mutants.

Quarante ans plus tard, les petits-enfants de ceux qui ont été " éclaboussés " de dioxine ne feront jamais de surf. Les aquifères sont pollués, réinjectant le poison dans les fruits et les pousses des cultures vivrières. Et cette terrible infection a encore de beaux jours devant elle, puisque la dioxine demeure toxique durant 50 000 ans ...

Charlie won’t surf ! Charlie n’est pas prêt de surfer

Tim Page

- Voir le porfolio http://www.agentorange.fr

Agent Orange Vietnam : Pourquoi les médias taisent ce gigantesque crime ? par André Bouny.

Photo : © copyright Alphonse Bernard Seny


URL de cet article 4831
  

Chasseurs de matières premières.
Michel COLLON
Chaque citoyen européen consomme par an en moyenne 26 kilos d’appareils[1] en tous genres : ordinateurs, téléphones, télévisions, électro-ménager... L’avons-nous décidé ? Le souhaitons-nous ? Quoi qu’il en soit, cet acte apparemment innocent a en réalité un impact énorme. Sur la Nature, on s’en doute, mais aussi sur des êtres humains. Des femmes et des hommes du Sud sont condamnés à mourir de faim, leurs enfants seront privés d’éducation, ils souffriront de la malaria, de la tuberculose et autres maladies (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De toutes les ironies exprimées par la politique étrangère américaine, notre position vis-à -vis de Cuba est la plus paradoxale. Une forte dégradation de la situation économique a provoqué une poussée du nombre de Cubains entrant illégalement aux Etats-Unis.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour détériorer la situation économique et ainsi accroître le flux. Nous encourageons également cet exode en accordant aux Cubains, qui arrivent illégalement ou qui s’approchent par voie de mer, un statut de résident et une assistance pour s’installer.

Dans le même temps, nous n’avons pas respecté les quotas de visas pour les Cubains désireux d’immigrer aux Etats-Unis [...] quand Castro tente d’empêcher des cubains malheureux de quitter leur pays infortuné, nous l’accusons de violer des droits de l’homme. Mais quand il menace d’ouvrir grand les portes si nous continuons à accueillir sans limites des cubains sans visas - y compris ceux qui ont commis des actes de violence pour aboutir à leurs fins - nous brandissons des menaces imprécises mais aux conséquences terribles. "

Jay Taylor, responsable de la section des intérêts américains à Cuba entre 1987 et 1990, in "Playing into Castro’s hands", the Guardian, Londres, 9 août 1994.

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.