RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Après l’Ukraine, l’Occident perd sa crédibilité face au Sud global sur la Palestine

Ukraine / Gaza, deux poids deux mesures. La duplicité de l'Occident se dévoile au grand jour. Plus personne dans le Sud global ne croient au discours occidental sur la démocratie, le droit de l'homme et le droit international. Le roi est nu.

« Les tentatives des États-Unis et leurs alliés qui visent à dépeindre la Russie comme étant un paria mondial ont été discréditées par leur précipitation à soutenir les représailles israéliennes contre le Hamas à Gaza » a rapporté mercredi le Financial Times, citant plus d’une douzaine de fonctionnaires occidentaux.

Les nations occidentales ont longtemps qualifié le conflit ukrainien d’acte d’agression non-provoquée et ont tenu Moscou pour responsable de la souffrance des civils. Cependant, les mêmes nations, si promptes à condamner la Russie, semblent réticentes à enjoindre Israël à faire preuve de retenue suite à l’incursion meurtrière des militants palestiniens au début du mois. Israël a coupé les vivres et les fournitures essentielles à l’enclave et a soumis ses 3,3 millions de civils palestiniens à des bombardements intenses.

« Nous avons définitivement perdu la bataille auprès du Sud global » a déclaré un haut diplomate du G7 et de poursuivre : « Tout le travail que nous avions accompli auprès du Sud global (sur l’Ukraine) a été perdu. Oubliez les règles, oubliez l’ordre mondial, ils ne nous écouteront plus jamais. Ce que nous avions dit sur l’Ukraine doit s’appliquer à Gaza. Sinon, nous perdons toute crédibilité. Les brésiliens, les Sud-Africains, les Indonésiens : pourquoi devraient-il croire ce que nous répétons sur les droits de l’homme ? » a ajouté le diplomate.

Parallèlement, un responsable d’un pays arabe a souligné le manque flagrant de cohérence chez les Occidentaux : « Si vous décrivez la coupure de l’eau, de la nourriture et de l’électricité en Ukraine comme un crime de guerre, alors vous devriez dire la même chose à propos de Gaza ».

Le Conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche, Jake Sullivan, a été interpellé à ce sujet sur CNN. L’animateur, Jack Tapper, a souligné que « les civils sont des civils, peu importe où ils résident ». L’officiel a refusé de dire si Washington allait exercer des pressions sur Israël pour autoriser l’acheminement des vivres à Gaza.

Selon le Huffington Post, le Département d’État a demandé la semaine dernière aux diplomates de haut niveau travaillant au Moyen-Orient de bannir de leur langage trois expressions précises concernant le conflit israélo-palestinien : « désescalade / cessez le feu » ; « fin de la violence / effusion de sang » et « restauration du calme ».

Cette semaine, un projet de résolution proposé par la Russie, dénonçant la violence contre les civiles et appelant à l’instauration d’un cessez-le-feu, a été rejeté par le Conseil de sécurité de l’ONU. Par ailleurs les États-Unis se sont opposés à un autre projet, soumis cette fois par le Brésil, en usant de leur droit de véto, après que 12 membres du Conseil eurent voté "pour". La Russie s’est abstenue suite au refus que son amendement, visant à inclure un appel à une trêve, a été rejeté. A ce propos, l’envoyé de Moscou, Vassily Nebenzia a déclaré à l’adresse des membres du Conseil de sécurité : « Vous, mes collègues, conviendrez certainement d’une justification formelle utilisant un langage ‘’équilibré’’, mais à ce stade, ces tentatives s’avèreront pathétiques. Vous avez fait votre choix. », a-t-il ajouté.

Russia Today, le 09 octobre 2023

Article paru dans le site "Russia Today English". Traduction libre : Adnane Daoudi

URL de cet article 39016
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Sur les eaux noires du fleuve.
Maurice LEMOINE
Plus de six décennies de conflit armé affectent la Colombie, pays considéré, d’un point de vue formel, comme une démocratie. Aux guérillas nées en réaction à la violence structurelle et à l’injustice sociale a répondu une épouvantable répression. En cette année 2002, le gouvernement a rompu les négociations avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie. Ces terribles FARC viennent d’enlever Ingrid Betancourt. L’élection présidentielle se profile, dont est favori un dur, un certain à lvaro. De (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Certains n’aiment pas la vérité. Pour tous les autres, il y a Wikileaks.

Julian Assange

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.