RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
“ Too big to fail ”. Ce sont des établissements financiers que l’État juge trop grands pour faire faillite.

Areva : Phagocytage et déclin économique

Ils sont privés ? Ils sont mal gérés ? Ils sont manipulés par des tiers étrangers ? Leur substance est siphonnée ? Les emplois ont été délocalisés ? On ne sait pas qui gère quoi et surtout où va l’argent ? Aucune importance.

L’État brave et transgresse les règles les plus élémentaires de l’économie libérale et y injecte des sommes astronomiques d’argent public sous le prétexte que l’entité est trop grande pour faire faillite.

Mais cela va plus loin. L’État dont le taux d’endettement a atteint son seuil de saturation maximal, se tourne vers l’argent du public. C’est la confiscation des biens privés. Aujourd’hui, il est question de la confiscation des dépôts bancaires. Demain, cela peut aller plus loin.... Aucune limite n’est prévue par ces dirigeants d’un genre nouveau. Ça l’est d’autant plus que le pays opte pour l’État d’urgence permanent.

Tout pourrait être réquisitionné. C’est illégal ? Illégitime ? Ce que vous pensez n’a plus aucune importance. Les candidats « officiels » de droite et de gauche défendent les mêmes « valeurs ».

Mais voilà, le mal du 21e siècle dit “ Too big to fail ” touche aussi d’autres entreprises que celles du secteur bancaire. Il s’agit là d’entités qui ne présentent pas forcément un risque systémique pour l’économie. Ce sont plutôt des entités qui sont – ou ont été – les fleurons de l’industrie nationale dans lesquels l’État est actionnaire. Cela pourrait aussi être d’anciennes régies publiques.

Leur vulnérabilité au siphonnage est absolue !

La Suisse a eu cas choquant de Swissair dépecée et pillée (pardon mais il n’y a pas d’autres mots). Le cas des PTT, divisé en Swisscom, La Poste SA, Postinance est un cas d’école de ce dont le marché est capable quand il prend la main... Il ne faudra surtout pas que les élus soient étonnés un jour du pillage de Postfinance transformée en banque too big to fail alors qu’elle trônait sur des dizaines de milliards de francs cash ! Elle est actuellement présidée par un haut dirigeant allemand de UBS...

La France connaît aussi son lot de siphonage.

Un rapport du CF2R présente ce que les auteurs appellent le « racket » américain et la démission de l’Etat. Les dessous du rachat d’Alstom par General Electric y sont décrits. Édifiant !

Actuellement c’est Areva qui présente ses chiffres. De mauvais chiffres bien sûr. Et l’État français pourtant surendetté y injecte depuis un bon moment l’argent qu’il n’a pas et qui va augmenter encore plus les dettes publiques.... Mais le syndrome “ Too big to fail ” a frappé. Les limites de tout ordre sont levées.

Mais au fait qui l’État est-il en train de renflouer : l’établissement moribond ou les futurs repreneurs ? Parce qu’une chose est sûre : Areva comme tous les fleurons industriels (Alstom hier) sera reprise par plus puissant qu’elle. Logique de marché concentrateur de capitaux, d’emplois et de pouvoirs.

Bref, l’économie française n’a pas fini de décliner tout en engloutissant scrupuleusement les richesses passées, présentes et futures des uns et des autres.

L’économie française, comme toutes les économies nationales, a subi, continue et continuera de subir le phagocytage- que nous avons décrit précédemment dans « Le phagocytage par la finance est une guerre »- aussi longtemps que l’État détiendra encore un patrimoine quelconque.

Le Casino géant piloté par Wall street et soutenu sur le terrain par une armée d’ambassadeurs-patrons, veut prendre possession de TOUTE propriété disponible sur la planète. Et que vous le vouliez ou non, que vous trouviez cela éthique ou non, que vous vous révoltiez sur Facebook ou non, n’a aucune espèce d’importance. Le casino est en train de finaliser la financiarisation de TOUT y compris de votre personne. Mais ceci est un autre sujet....

Les nouveaux maîtres ont déjà le pouvoir terrestre absolu. Ils sont aux commandes de l’unique « circuit » financier qui peut envoyer n’importe quel pays aux enfers par simple décision supranationale non étatique. Il suffit de poser un embargo sur le circuit interbancaire et hop, plus une goutte de cash (qui est en réalité VOTRE argent) n’arrive dans le pays (Voir Grèce, Vatican,...mais pas Daech qui y opère en toute tranquillité).

Quelle est la prochaine étape déjà planifiée par les Maîtres ? Les avantages sociaux à la française et avec lui tout l’attirail du droit du travail. On peut par ailleurs craindre que le principe de jours fériés ou que le concept de vacances soient remis en question. Il suffit pour cela par exemple de faire « sauter » le contrat à durée indéterminée.

Mais ce n’est pas tout. Le Marché veut aussi ramener plus bas que terre le niveau des salaires. Ils sont déjà bas ? Ils peuvent baisser encore puisqu’ils ne sont pas à zéro !

Phagocytage. Siphonage. Dépossession. Ce sont autant de mots qui sont supposés aboutir à la même finalité : le servage.

Que font les élus représentants du peuple ? Ils continuent de signer des reconnaissances de dettes et approuvent les conditions de privatisation toujours plus indigestes financièrement, économiquement ou moralement.

Mais les élus continuent aussi d’engager la garantie de l’État dans une gestion hautement financiarisée -donc risquée- et privée... L’Arrêté du 24 décembre 2015 accordant au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives la garantie de l’Etat au titre de la responsabilité civile dans le domaine de l’énergie nucléaire en a interpellé plus d’un...

»» https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/2016/03/03/areva-phagocytage-e...
URL de cet article 30042
  

Guide du Paris rebelle
Ignacio RAMONET, Ramon CHAO
Mot de l’éditeur Organisé par arrondissement - chacun d’eux précédé d’un plan -, ce guide est une invitation à la découverte de personnages célèbres ou anonymes, français ou étrangers, que l’on peut qualifier de rebelles, tant par leur art, leur engagement social ou encore leur choix de vie. Depuis la Révolution française, Paris est la scène des manifestations populaires, des insurrections et des émeutes collectives. Toutes ayant eu un écho universel : la révolution de 1830, celle de 1848, la Commune, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Au Salvador, les escadrons de la mort ne tuent pas simplement les gens. On les décapite, on place leurs têtes sur des piques et on garnit ainsi le paysage. La police salvadorienne ne tuait pas seulement les hommes, elle coupait leurs parties génitales et les fourrait dans leurs bouches. Non seulement la Garde nationale violait les femmes salvadoriennes, mais elle arrachait leur utérus et leur en recouvrait le visage. Il ne suffisait pas d’assassiner leurs enfants, on les accrochait à des barbelés jusqu’à ce que la chair se sépare des os, et les parents étaient forcés de garder."

Daniel Santiago,prêtre salvadorien
cité dans "What Uncle Sam Really Wants", Noam Chomsky, 1993

Commandos supervisés par Steve Casteel, ancien fonctionnaire de la DEA qui fut ensuite envoyé en Irak pour recommencer le travail.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.