RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Colombie : des meurtres politiques déclarés crimes contre l’humanité

« C’est un pas important pour la reconnaissance du génocide politique », a réagi auprès de l’AFP Aida Avella, ex-candidate à la présidentielle et militante de l’UP, revenue de 17 ans d’exil après avoir échappé à un attentat en 1996. « Il a toujours été évident que l’État était lié à ces crimes », a-t-elle ajouté.

La Colombie a déclaré comme crimes contre l’humanité les meurtres politiques de 34 militants de l’Union patriotique (UP), un parti d’extrême gauche cible d’une vague d’assassinats il y a une trentaine d’années, a annoncé lundi le parquet.

Au total, on estime entre 3000 et 5000 le nombre de victimes de l’UP, un mouvement créé dans les années 80 dans la foulée de négociations ouvertes avec la guérilla marxiste des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC).

« Nous sommes face à des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre », a indiqué le vice-procureur général de Colombie, Jorge Fernando Perdomo, dans un communiqué, mentionnant des « homicides » ainsi que des « disparitions forcées ».

« Il a été établi qu’il s’agit d’attaques commises par des groupes paramilitaires, parfois en association avec des agents de l’État », a précisé M. Perdomo.

Le classement en crimes contre l’humanité des meurtres retenus par la justice les rend imprescriptibles et permet ainsi la poursuite des investigations.

« C’est un pas important pour la reconnaissance du génocide politique », a réagi auprès de l’AFP Aida Avella, ex-candidate à la présidentielle et militante de l’UP, revenue de 17 ans d’exil après avoir échappé à un attentat en 1996. « Il a toujours été évident que l’État était lié à ces crimes », a-t-elle ajouté.

Le conflit interne en Colombie, qui a fait officiellement quelque 220 000 morts en cinquante ans, a notamment opposé des mouvements de guérillas à des milices paramilitaires d’extrême droite dissoutes depuis 2006 et avec lesquelles des élus ont été par la suite accusés de collusion.

En 1987, l’assassinat du candidat présidentiel de l’UP avait provoqué la rupture du processus de paix avec les FARC.

Depuis deux ans, le gouvernement du président Juan Manuel Santos a rouvert des négociations avec la principale guérilla colombienne qui se déroulent à Cuba.

»» http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201410/20/01-4810...
URL de cet article 27238
  

Même Thème
Tais toi et respire ! Torture, prison et bras d’honneur
Hernando CALVO OSPINA
Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Quelques Colombiennes et Colombiens se regroupent à Quito pour faire connaître la violence et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Une de meilleures façons d’apporter la justice est de révéler l’injustice.

Julian Assange

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.