RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Colombie : Les vautours d’Europe

Un alliance intime entre les multinationales européennes et l’extrême-droite colombienne.

L’Europe, poussée par la présidence espagnole compte signer un Accord de Libre Échange (ALE) avec la Colombie. Cette signature pouvant servir de caution morale et politique au président Alvaro Uribe face aux trop nombreuses affaires de disparitions, déportations et d’assassinats, l’Europe saura bien lui faire payer cette absolution en exigeants des privilèges pour ses entreprises.

Cet accord renforcera donc encore le pouvoir des multinationales sur les ressources colombiennes au détriment de la population locale. En janvier dernier nous avions déjà publié l’appel lancé par France Amérique Latine, et avions ouvert une pétition qu’aucune des 340 personnes qui a lu l’appel n’a signé... Il semblerait que les colombiens puissent continuer à souffrir sans déranger grand-monde.

Le monde a vu les conséquences néfastes du néolibéralisme et du "libre-échange" sur les populations les plus pauvres. Les exclus des services de base comme l’eau potable ou la santé ont moins d’espoir d’y avoir droit quand ces derniers sont privatisés et l’alimentation des populations reste aux mains des monopoles qui contrôlent le commerce global. Le modèle néolibéral a tué des millions de personnes, victimes d’une avarice qui menace de casser le système et de détruire la vie sur la planète.

C’est pourquoi il est indigne que quelques gouvernements insistent pour aller encore plus loin dans un modèle qui n’a profité qu’aux sociétés transnationales, gouvernantes qui sont disposées à porter la souffrance des gens du sud du globe à des niveaux inimaginables.

http://www.primitivi.org/spip.php?article260

URL de cet article 10163
  

Même Thème
Sur les eaux noires du fleuve.
Maurice LEMOINE
Plus de six décennies de conflit armé affectent la Colombie, pays considéré, d’un point de vue formel, comme une démocratie. Aux guérillas nées en réaction à la violence structurelle et à l’injustice sociale a répondu une épouvantable répression. En cette année 2002, le gouvernement a rompu les négociations avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie. Ces terribles FARC viennent d’enlever Ingrid Betancourt. L’élection présidentielle se profile, dont est favori un dur, un certain à lvaro. De (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Julian Assange, à qui l’on doit plus d’articles importants que l’ensemble de ses journalistes-critiques, a 50 ans aujourd’hui - en prison. Il est en prison pour une raison : l’administration Biden et la plupart des médias commerciaux ne se soucient pas de la liberté de la presse, mais font semblant de s’en soucier quand ça les arrange.

Glenn Greenwald

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.