RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


COMMUNIQUE PdG : Il faut fermer Guantanamo !

Depuis le 06 février dernier, près de 130 prisonniers incarcérés dans la prison illégale de Guantanamo ont entamé, en signe de désespoir, une grève de la faim pour protester à la fois contre leur détention arbitraire et contre les mauvais traitement subis.

Samedi 13 avril, les gardiens de la prison ont ouvert le feu contre des détenus qui protestaient contre l’alimentation forcée, cette méthode inhumaine dite du « gavage ». L’engrenage paranoiaque des Etats-Unis les a conduit en une décennie à être les auteurs d’une double injustice à Cuba : Il s’agit non seulement d’une violation de la souveraineté nationale de l’Ile mais aussi des droits des détenus et donc d’une atteinte grave à la Convention de Genève. Une zone de non-droits, où plus de 160 hommes, accusés d’être terroristes sans la moindre preuve ni aucune forme de procès, ont été enfermés dans les conditions les plus précaires et pour une durée indéfinie. Une situation maintes fois dénoncée par les Nations-Unies, notamment par Navi Pillay, Haut Commissaire aux droits de l’Homme qui, encore le 05 avril dernier, a fermement exhorteééles Etats-Unis à procéder à la fermeture de ce centre.

Sur les 166 détenus encore présents, 86 sont pourtant libérables et jugés admissibles pour rentrer dans leurs pays. Parmi eux, Nabil Hadjarab, citoyen algérien incarcéré depuis 11 ans sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre lui et libérable depuis 2007, il a rejoint le mouvement de grève dès février et son état de santé est alarmant. Malgrè les engagements et les effets d’annonce, un certain nombre de dispositions prises par Washington semble retarder sine die la fermeture du camp, notamment la clôture en janvier dernier du bureau administratif ad hoc, le vote d’une loi interdisant le financement du transferement des détenus, la reconduction du Patriot act en 2012 et la signature par le Président Obama de la loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA).

Voilà quatre ans, dans le cadre de sa campagne electorale, Obama promettait de fermer la prison de Guantanamo, si le bloquage du camp republicain au Congres l’en a empêché, cela ne justifie en aucun cas l’incurie du departement d’Etat vis-à-vis du droit des prisonniers et de la dégradation dramatique des conditions carcérales. Ni la politique du laisser-faire, laisser mourir adoptée par Margaret Thatcher au moment de la grève de la faim de Bobby Sands et de ses camarades, ni l’absurde obstination des Etats-Unis au sujet de Guantanamo.

Le Parti de Gauche condamne de la façon la plus ferme la violation du droit international par les Etats-Unis qui s’obstinent à laisser ouvert le camp de Guantanamo et à rester sourds aux revendications légitimes des détenus et partant, à se croire au dessus du droit international.

http://www.lepartidegauche.fr/actualites/international/il-faut-fermer-...

URL de cette brève 3397
https://www.legrandsoir.info/communique-pdg-il-faut-fermer-guantanamo.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/04/2013 à 07:14 par calamejulia

On pose des situations inacceptables à notre connaissance (celle-ci est par ailleurs connue)
tandis que cela continue allègrement.
Soit c’est un problème à résoudre pour les Etats-Unis et vite soit on s’en mêle !

#93772 
RSS RSS Commentaires
   

Vive le Che !
Jean ORTIZ
Comment expliquer en 2017 le prestige têtu de Che Guevarra, la fascination qu’il exerce encore et toujours ? Le nouvel ouvrage de Jean Ortiz propose une analyse et un point de vue fournis et argumentés, à contre-courant des poncifs et des contre-vérités qui ne manqueront pas de ressurgir en ce cinquantième anniversaire de son assassinat. Il est évident que se joue sur cette figure du combat anticapitaliste comme dans son legs au mouvement pour l’émancipation humaine, une bataille toujours aussi (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’information est devenue un produit comme un autre. Un journaliste dispose d’à peine plus de pouvoir sur l’information qu’une caissière de supermarché sur la stratégie commerciale de son employeur.

Serge Halimi

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.