Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

10 
Où les milliardaires réussissent à diffuser leur poison dans des médias indépendants

Communiqué SNJ-CGT

Nous avons reçu ce document du SNJ-CGT.
Il s’agit d’une protestation et d’une mise en garde contre la publication dans le journal La Marseillaise d’une charge violente contre les cheminots, sous-couvert d’une publicité payante.
Ce document est suivi d’un communiqué des journalistes SNJ-CGT de la Marseillaise.
LGS

Ce week-end est parue, dans plusieurs titres de presse, une publication intitulée "Les retraites "Première classe" de la SNCF". Dans cette "publicité", on évoque "le régime spécial des agents de la SNCF", "prêts à bloquer le pays pour défendre leurs privilèges" accompagnés de l’habituelle "prise en otage" des usagers. L’association Sauvegarde retraites, à l’origine de la publicité, est une association ultralibérale, dont le financement semble mystérieux, selon le site Arrêts sur Images.

Le SNJ-CGT n’est pas surpris de l’insertion de ce type de propagande dans Valeurs Actuelles, L’Express ou Le Figaro Magazine, mais elle a fortement interpellé les journalistes de La Marseillaise qui ont eu la surprise de la découvrir dans leur journal.
Vous trouverez en pièce jointe le communiqué du SNJ-CGT de La Marseillaise "La Marseillaise en totale contradiction éditoriale".
Cordialement.
SNJ-CGT


La Marseillaise en totale contradiction éditoriale

Le SNJ-CGT a vu dans TV Hebdo de cette semaine, ce qu’on appellera une publicité-torchon d’une association loi 1901 nommée « Sauvegarde retraites ».

Le titre pose d’emblée le sujet : « Les retraites ‘‘Première classe’’ de la SNCF ».

Le SNJ-CGT La Marseillaise dénonce fermement cette publication émanant d’une propagande néolibérale dans un contexte de menaces et d’atteintes sociales tout azimut.

On peut lire dans cette publicité, écrit en gros caractères : « Ils n’ont à la bouche que le mot ‘‘solidarité’’ mais ils sont prêts à bloquer le pays pour défendre leurs privilèges ».

Comment ne pas s’étrangler devant cette salissure outrancière qui vante en creux les mérites du moins-disant pour tous, autant qu’elle prône la division du public contre le privé, cheminots contre salariés ?
Le journal La Marseillaise doit veiller à ne pas se contredire en diffusant les idées contraires à ses valeurs ou à ses combats car le boomerang sera violent. D’autant que ces dérives impliquent également l’image des journalistes qui y travaillent.

On s’interroge à nouveau sur le pourquoi du comment cette publicité a atterri dans le TV Hebdo La Marseillaise ? Il revient à la nouvelle direction de la publicité sous l’impulsion du groupe Média, de vérifier que les annonces ne soient pas en totale contradiction avec les valeurs fondamentales inscrites dans la charte éditoriale, ce qui ne soustrait nullement la direction à ses responsabilités en tant que responsable de la publication.

La nécessité budgétaire doit avoir ses limites. Cela s’appelle la charte éditoriale.

Marseille, 27 mars 2018 :
Le SNJ-CGT La Marseillaise.

URL de cet article 33120
   
Histoire du fascisme aux États-Unis
Larry Lee Portis
Deux tendances contradictoires se côtoient dans l’évolution politique du pays : la préservation des “ libertés fondamentales” et la tentative de bafouer celles-ci dès que la “ nation” semble menacée. Entre mythe et réalité, les États-Unis se désignent comme les champions de la « démocratie » alors que la conformité et la répression dominent la culture politique. Depuis la création des États-Unis et son idéologie nationaliste jusqu’à George W. Bush et la droite chrétienne, en passant par les milices privées, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Une fois que vous avez vu certaines choses, vous ne pouvez pas les -voir. Et ne rien voir est autant un acte politique que de voir quelque chose.

Arundhati Roy


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.