RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
45 

Coronavirus - Pfizer, c’est l’exact contraire d’un vaccin

Préliminaire : Si Macron voulait notre bien, s’il voulait améliorer la santé publique, il ne continuerait pas aujourd’hui-même à supprimer des lits d’hôpitaux.

Un vaccin, c’est quoi ? On injecte dans le corps une substance, un virus inactivé ou atténué, que le corps va reconnaître comme étant étranger afin qu’il puisse ainsi s’entraîner à le combattre.

Avec Pfizer ou Moderna, on introduit dans le corps une substance déguisée de façon à ce que le corps ne puisse pas la reconnaitre comme étrangère. L’ARN de la protéine spike du coronavirus est en effet camouflé dans des nanoparticules lipidiques, et le corps va prendre ça pour des petites boules de graisse inoffensives.

Pfizer n’est pas un vaccin, c’est le contraire d’un vaccin.

Pfizer camoufle l’ARN qui code pour la protéine spike du coronavirus afin que les défenses immunitaires du corps ne le détruise pas immédiatement. Cet ARN va ensuite pousser les cellules du corps à synthétiser la protéine spike.

Ensuite, le corps va pouvoir s’entrainer à combattre la protéine spike du coronavirus, et donc le coronavirus lui-même.

C’est ça, l’idée de Pfizer.

L’inconvénient, c’est que l’ARN de Pfizer peut très bien se transformer en ADN grâce à une enzime souvent présente dans le corps : la Transcriptase inverse qu’on a déjà appris à connaître à cause du SIDA (*). Transcriptase inverse qu’on rencontre aussi dans les spumavirus qui sont totalement inoffensifs chez l’homme. Donc, on ne peut pas savoir comme ça si l’on a ou pas des spumavirus ainsi que leur transcriptase inverse. Et il existe aussi une autre enzime, l’intégrase, qui permettra à l’ADN de la spike de s’intégrer dans l’ADN de celui qui reçoit Pfizer (**).

Ce ne sera bien sûr pas souvent le cas ; mais, si le vacciné a la malchance que l’ARN de la spike s’intègre à son génome, toutes les cellules de son corps vont se mettre à produire tout plein de spike jusqu’à la fin de sa vie.

Le problème, c’est qu’il a été prouvé que la protéine spike suffisait à elle seule pour provoquer les symptômes du covid. Donc, si le vacciné n’a pas de chance, il aura trop de protéine spike en permanence en lui pour pouvoir s’en défendre. C’est le vaccin qui lui aura alors donné le covid.

Thérapie génique

Le vaccin Pfizer, c’est en pratique de la thérapie génique appliquée à des gens qui ne sont pas malades. Une thérapie doit être donnée à des malades, pas à des gens sains.

Prenons un exemple, pour soigner un malade du cancer, une thérapie possible consiste à lui faire des rayons, c’est-à-dire à envoyer de la radioactivité sur ses cellules cancéreuses pour les tuer. Mais, la radioactivité peut elle-même provoquer le cancer. Donc, les rayons destinés à soigner le cancer peuvent à leur tour entrainer ce qu’on appelle un cancer induit.

Cependant, quand on a un cancer et qu’on va mourir, le risque d’attraper un cancer induit par le médicament destiné à soigner est largement acceptable.

MAIS, quand on n’est pas malade, va-t-on accepter de courir le risque de recevoir des rayons ? Bien sûr que non !

C’est pourtant le genre de risque que l’on prend quand on accepte de se faire injecter le faux-vaccin Pfizer. Pfizer, c’est de la thérapie génique imposée à des gens qui ne sont pas malades.

Pourquoi Macron nous impose-t-il cela ?

Parce qu’il a fait fortune grâce à Pfizer. À l’époque où il travaillait pour Rothschild, il a fait une seule grosse opération financière. Elle concernait Pfizer et elle lui a rapporté des millions d’euros. Il est donc redevable à Pfizer :

https://mai68.org/spip2/spip.php?article9374

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip2

(*) Le SIDA est provoqué par le virus HIV qui est en fait un rétrovirus, donc un virus ARN muni de la transcriptase inverse et de l’intégrase.

(**) Il est courant que le codage génétique d’un virus s’intègre à notre code génétique. On sait maintenant que 8% de notre ADN provient de virus dont on a intégré le code génétique. Par exemple, la possibilité pour les femmes de tomber enceinte provient de l’intégration du code génétique d’un virus par les mammifères (un rétrovirus en fait, comme le HIV) qui a permis à leur système immunitaire de ne pas reconnaître, pendant la gestation, le foetus comme un corps étranger à combattre.

Notez bien une chose : Si Macron voulait notre bien, s’il voulait améliorer la santé publique, il ne continuerait pas aujourd’hui-même à supprimer des lits d’hôpitaux.

»» http://mai68.org/spip2/spip.php++cs_INTERRO++article9546
URL de cet article 37344
  

Circus politicus
Christophe Deloire, Christophe Dubois
A quelques mois de l’élection présidentielle de 2012, les Français sont saisis d’angoisse à l’idée que la fête électorale débouchera sur une gueule de bois. La crise aidant, la politique se révèle un théâtre d’ombres où les signes du pouvoir servent surtout à masquer l’impuissance. Qui gouverne ? Qui décide ? Circus politicus révèle les dessous d’un véritable « putsch démocratique », une tentative de neutralisation du suffrage universel par une superclasse qui oriente la décision publique. Il montre comment le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si je devais naître pauvre en Amérique latine, je prierais le bon Dieu pour qu’il me fasse naître à Cuba »

Manu Chao

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.