RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Correctionnelle pour Jean-Luc Mélenchon

Comment peut-on traduire un incorrigible devant un tribunal correctionnel ? Ne mélangeons pas la FI et la formule 1. La justice est la justice, sous vérin ; alors chacun comprendra que nous lui foutions la paix, au moment où elle sature par manque de postes ; et d’agents perquisitionneurs (surmenés). Mettons-nous un moment à sa place... Elle a dû même écouter Sarkozy, que tout le monde croyait reconverti en chanteur de variétés. Les affaires succèdent aux affaires, et compromettent beaucoup de petites gens, gilets jaunes, journalistes indépendants, militants ouvriers, lanceurs d’alerte, précaires, urgentistes, jeunes qui ne savent pas nager, chômeurs, correcteurs du Bac, fans du Mercosur et de l’agriculture chimique, toutous-tout mignons et dociles embrassant un grand chef trumpiste éructant.

Ah, Trump, si tu savais ce que tu parais grand à côté de tous ceux qui s’inclinent devant toi, se vautrent, se couchent, s’agenouillent, se prosternent, se courbent, se « prostituent » (Ah, Macron revenant d’un sommet sur le réchauffement climatique content d’avoir rencontré le chef de sa bande... Joli bilan !) La planète menacée, sans accord parce que Trump n’a pas voulu signer, attendra. Nous ne sommes pas parvenus à un accord mais avons réussi à conserver le cadre, murmure le complice Macron. Félicitations pour le cadre ! Vous pourrez l’encadrer, avec ceux qui sont prêts à tout, ceux qui enfoncent chaque jour des millions de portes ouvertes, et l’humanité dans la détresse ; ceux qui ne contreviennent jamais à l’ordre normal des portes, ouvertes ou fermées !

Mélenchon, lui, est un récidiviste. Il a déjà claqué la porte du parti socialiste, pourquoi récidiver ? Etaler un tempérament si sanguin qu’il fait peur aux shootés à l’eau tiède... Les images tournent en boucle. Mélenchon a « pété les plombs ». De la graine de « populiste » autoritaire, ce Mélenchon, aussi violent que le chômage, que les inégalités abyssales. Il n’a pas l’heur d’aimer l’art exquis de la servitude volontaire ou du mensonge d’Etat, du mensonge sous serment.

Soyons sérieux quelques instants !

Je n’accepterai jamais que l’on criminalise des militants victimes d’un coup de sang, certes critiquable, et que l’on oublie le moment, l’environnement, la médiatisation, et les moyens déployés lors de « l’affaire ».

Je n’accepterai jamais que l’on condamne des militants échauffés alors que les vrais casseurs de vies humaines paradent et se goinfrent.

Je préfère les hommes politiques qui bousculent les portes du pouvoir à ceux qui s’agenouillent devant les portes maîtresses du système.

Alors : Non à ce qui ressemble à un traquenard pour se débarrasser d’une personnalité nécessaire au rassemblement populaire.

Ceci dit, camarade Mélenchon, j’essaie plus que jamais d’être communiste, et il me semble que sur l’unité populaire, nous, l’ensemble des militants anticapitalistes, ne sommes pas aujourd’hui à la hauteur des enjeux, des attentes pressantes, et que bien des portes doivent être encore enfoncées si l’on veut sortir des ruines et converger. Ce pays a besoin de plus de gauche, et de « enpoderar » le peuple, lui donner de la force. Est-ce contradictoire ? Besoin d’une gauche de rupture, diverse, de réponses anti-système urgentes, élaborées ensemble « en bas », une gauche émanation de collectifs de base vivants et protagonistes.

Pas de « soupe de sigles » ; d’accord. Mais oui, tu n’arriveras pas en solo à renverser des comportements, des habitudes, des identités, des histoires, à isoler les libéraux, à proposer des pistes pour bâtir une société nouvelle. Appelle-la comme tu voudras, pourvu qu’elle soit de rupture avec ce capitalisme prédateur. Si non, à quoi bon poursuivre le combat politique ? Il n’est pas d’autre option pour reconquérir l’espoir d’un monde fraternel et juste.

Jean Ortiz

URL de cet article 35081
  

Même Auteur
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les Occidentaux ont pour système de soutenir et de porter aux nues à l’Est des gens qu’ils s’empresseraient de jeter en prison chez eux.

Slobodan Despot

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.