Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Cuba : Obama invente les missionnaires sans foi (ni loi)

Le blocus destiné à affamer les Cubains pour qu’ils se révoltent ayant échoué, les USA (au bout de 54 ans) mangent leur Stetson. Ainsi, des touristes seront autorisés à aller à Cuba avec mission d’endoctriner le peuple, mais en évitant de se frotter aux individus les plus politiquement avisés. En langue de bois, il leur est demandé de se consacrer « à temps complet à des activités éducatives destinées à améliorer le contact avec le peuple cubain, à appuyer la société civile ou à promouvoir l’indépendance du peuple cubain vis à vis des autorités de leur pays ». Mais « la part essentielle de leurs activités » ne devra pas être passée en compagnie de « certains fonctionnaires du gouvernement ou du parti communiste de Cuba ».

Si tout va bien, un nouveau président US va constater (d’ici un petit demi-siècle) que ses missionnaires subissent à trop grande échelle le sort des prêtres-ouvriers qui, envoyés par le Vatican dans nos usines pour ramener les ouvriers dans la demeure du Seigneur, se mirent à adhérer à la CGT et au PCF.

Comble de l’horreur, dans cinquante ans les États-Unis seront le premier pays hispanophone au monde, avec 138 millions de locuteurs (devant le Mexique).

Qui peut dire ce qui se passera dans la tête des yankees quand ils ne parleront plus la langue des cow-boys mais celle des barbudos de la Sierra Maestra ?

Théophraste R.

URL de cette brève 5022
https://www.legrandsoir.info/cuba-obama-invente-les-missionnaires-sans-foi-ni-loi.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
22/03/2016 à 14:14 par ozerfil

Ça commence et ça n’aura pas tardé : "il leur est demandé (aux touristes) de se consacrer « à temps complet à des activités éducatives destinées à améliorer le contact avec le peuple cubain, à appuyer la société civile ou à promouvoir l’indépendance du peuple cubain vis à vis des autorités de leur pays »"...!!

De vrais rapports amicaux et désintéressés !!

Je fais remarquer qu’on s’adresse à de simples touristes, c’est dire la conception de ces gens aux USA...

Bientôt les premières ONG anti-castristes aux moyens illimités... A quand la "Révolution couleur Havane" ?!!

Mais aussi : "« la part essentielle de leurs activités » ne devra pas être passée en compagnie de « certains fonctionnaires du gouvernement ou du parti communiste de Cuba »."

Par peur de contamination révolutionnaire...?!!

#123108 
22/03/2016 à 16:34 par JEAN BERNARD COLLETTE

pourquoi "comble de l’horreur"... Non, comble du bonheur, dans 50 ans, le Nouveau Mexique aura repris ses droits et les yankees devront manger leur chapeau. Bon, on a le droit de rêver. Une chose est fortement probable, plus il y aura de yankees à visiter Cuba, plus il y aura de convertis.............sinon au communisme du moins à l’humanisme et à la solidarité.

#123116 
22/03/2016 à 19:47 par Geb.

Le problème c’est que ceux qu vont aller à Cuba en premier ça ne sera pas les citoyens américains de Flint, et leurs enfants contaminés à l’oxyde de plomb, ou les victimes des sub-primes qui tentent de survivre dans les égouts de New York, mais les gens des classes moyennes qui se prennent pour des pasteurs du capitalisme néocon ou les prédateurs sexuels agitant les dollars.

Je met de côté volontairement les agent directs de la CIA, de la NED, et des ONG à la Soros.

On va voir enfin si à travers toutes ces épreuves on a enfin réussi à former un peuple capable idéologiquement de continuer à résister à la pression colonialiste impériale.

Pour le Peuple cubain le début de la vraie révolution va enfin commencer.

Celle qui leur permettra d’affirmer au Monde qu’ils sont capables de se prendre en main sans aucune barrière et avec leurs vraies valeurs.

#123124 
23/03/2016 à 10:44 par ozerfil

"Pour le Peuple cubain le début de la vraie révolution va enfin commencer.

Celle qui leur permettra d’affirmer au Monde qu’ils sont capables de se prendre en main sans aucune barrière et avec leurs vraies valeurs." GEB.

C’est très juste : l’heure de vérité a sonné !

Cuba serait alors LE SEUL pays au Monde à ne pas s’être renié... Un modèle !

Mais, si je m’en réfère à la Grèce qui s’est sagement "couchée" devant les injonctions de l’UE malgré un gouvernement (classé...) très à gauche, j’ai les plus grands doutes sur la capacité du peuple cubain et de son pouvoir à résister aux sirènes et pressions (...) capitalistes.

Et cette évolution serait logique car l’individualisme forcené que sous-tend le capitalisme est malheureusement dans la nature humaine.

#123139 
23/03/2016 à 16:28 par Geb.

Il faut un commencement à tout, même si on ne peut préjuger de la fin des choses...

Et tout le Monde doit franchir son Rubicon un jour ou un autre.

Je ne crois pas en l’intelligence particulière de l’individu mais j’ai confiance en l’instinct de survie et à l’intelligence collective des masses. Ainsi qu’aux réflexes innés acquis à travers l’hérédité et la mémoire collective.

Reste à savoir si 60 ans ça aura suffit à modifier quelques gênes et à imprégner quelques neurones.

((- :

#123149 
23/03/2016 à 16:52 par Fald

Je partage entièrement les doutes de Geb et d’Ozerfil.

En complètement pessimiste.

Les optimistes incorrigibles veulent peut-être croire que les désillusions de l’Europe de l’Est, dont les peuples voulaient tellement croire au paradis capitaliste, pourraient servir de leçon aux Cubains, mais l’espoir de se faire sa petite fortune personnelle sera toujours le plus fort.

La Terre tourne, on le sait mais ça ne se voit pas. On voit tourner le soleil.

De même, Cuba a une des meilleurs espérances de vie en bonne santé du continent américain, peut-être la meilleure éducation, le meilleur bilan d’Amérique Latine des 50 dernières années en matière de droits de l’homme (et selon Amnesty International à qui ça fout le cul en larmes de dire du bien des cocos !), mais il faut l"avoir lu. Ça ne se voit pas !

Et ce sont les touristes américains qui influenceront les Cubains, pas l’inverse.

#123150 
24/03/2016 à 18:07 par Roger

Il faut que Cuba résiste, il y va de notre propre espérance...
Le pessimisme de la raison se double parfois de l’optimisme de l’action, sinon de l’espérance.
Pour avoir côtoyé des "gringos" lors d’un séjour a Cuba, je peux vous dire que leur grossièreté arrogante faisait un bel effet...veremos ;

#123175 
25/03/2016 à 03:01 par depassage

@Fald
Il faut compter sur un esprit insulaire et une expérience révolutionnaire épique pour parier sur une résistance cubaine qui ne s’amollira pas facilement.

#123180 
26/03/2016 à 04:27 par T 34

Voici un jeune cubain, il ne s’illusionne pas avec l’impérialisme.

https://youtu.be/2UEWbVaBjWk

#123203 
RSS RSS Commentaires
   
Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Chaque prétendant à l’Empire claironne à l’extérieur qu’il veut conquérir le monde pour y apporter la paix, la sécurité et la liberté, et qu’il sacrifie ses enfants dans un but éminemment noble et humanitaire. C’est un mensonge, et un vieux mensonge, et pourtant des générations se succèdent et y croient !

Si les Etats-Unis ont la prétention de devenir un Empire, comme c’est la cas pour la plupart des nations, alors les réformes internes seront abandonnées, les droits des états seront abolis - pour nous imposer un gouvernement centralisé afin de renier nos libertés et lancer des expéditions à l’étranger.

Alors le Rêve Américain mourra - sur des champs de batailles à travers le monde - et une nation conçue dans la liberté détruira la liberté des Américains et imposera la tyrannie pour assujettir les nations.

George S. Boutwell - (1818-1905), Secrétaire du Trésor sous le Président Ulysses S. Grant, Governeur du Massachusetts, Sénateur and Représentant du Massachusetts

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.