RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Dans la Roumanie capitaliste 41% des foyers n’ont pas de salle de bain

Dans la Roumanie socialiste furent construits 160 000 logements par an, incluant tout le confort moderne. Si ce rythme avait été suivit depuis 1990 aujourd’hui en Roumanie il ne resterait pratiquement aucun logements sans sanitaires basiques (bain, douche, lavabo) mais la réalité est que c’est le pays qui après 20 ans de pillage capitaliste a la plus grande proportion de foyers insalubres : 41%, face aux 18,2% du second de la liste la Lettonie.

Pourcentage de foyers sans sanitaires dans l’Union Européenne

Selon le dernier rapport d’Eurostat la Roumanie est très loin de la moyenne de niveau de vie de l’UE, bien en dessous des pays alentours comme la Lettonie, la Lituanie ou la Bulgarie.

Par exemple 41,2% des roumains n’ont pas de salle de bain, pourcentage qui est de 4,1% en Hongrie, 5,6% en Pologne et de 0,5% en Tchéquie, la moyenne de l’UE étant de 3,1%

Pour ce qui est de la surpopulation des logements la Roumanie est seconde avec 55,3% tandis que la Lettonie est première avec 57,7% mais au dessus de la Hongrie (55%). La moyenne de l’UE est de 17,8%.

Une autre donnée illustrative est que 13 000 localités n’ont pas de réseau de canalisation et 9 millions de personnes sur 21 n’ont pas l’eau courante.

Selon l’Institut National de Statistiques, à la fin de 2010 en Roumanie il y a 217 villes, 2816 communes et 12 956 villages. De ceux-ci seul 777 localités ont un système de canalisation publiques, 835 ont un réseau de distribution de gaz naturel et 2191 n’ont pas de système de distribution d’eau.

Entre 2005 et 2009 la Hongrie arriva a réduire le pourcentage de sa population sans équipement dans sa maison de 6,5% à 3,9%, de 7% à 4,5% pour la Pologne, de 1,2% à 0,4% pour la Tchéquie, de 20% à 14,3% pour la Lettonie et de 21,5% à 14,6% pour la Lituanie.

En Bulgarie le pourcentage diminua de 20,6% en 2006 à 14,9% en 2009, mais en Roumanie en 2007 il était de 41,2% et en 2009 de 40,9%. C’est à dire que les nouveaux gouvernements capitalistes n’ont pas fait grand chose pour solutionner le problème et la grande quantité de fonds européens n’ont pas servit (ou son probablement sur leurs comptes courants ou ceux de de leurs familles ou amis).

Selon ces données la Roumanie est à grande distance le dernier pays d’Europe pour la qualité de vie et de du logement avec 40,6% de la population qui ne dispose pas de salle de bain ou de douche à la maison suivit de très loin par la Lettonie, la Lituanie et la Bulgarie.

D’un autre côté approximativement 60,7% des roumains vivent en maison individuelles contre 37,7% en appartements. Ces derniers n’ont pas de problèmes de canalisation ou de distribution de gaz, tandis que le grand pourcentage de maisons individuelles fait la grande différence avec le reste de l’Europe pour l’absence de services sanitaires basiques.

Officiellement le nombre de logement existant en Roumanie est de 8,4 millions dont 4,5 en zone urbaine et 3,8 millions en zone rurale. Approximativement la moitié des habitations existantes furent construite durant le gouvernement de CeauÅŸescu. C’est à dire qu’entre 1965 et 1989 ont été construites 2,8 millions de logement dans les villes et 1,2 millions en zone rurale à un rythme annuel de 160 000.

Nombre de logements construits durant les 100 dernières années

Durant les 20 dernières années ont été construit moins de 700 000 soit 35 000 par an. Ainsi "l’epoca de aur" communiste a été, de loin, la période la plus active de la construction immobilière en Roumanie, et en comparaison les 64 414 logements construit en 2008 (le record depuis 1989) sont simplement anecdotiques.

Les 4 millions de logements construits durant le socialisme disposaient d’eau courante, de salle de bain et du chauffage central, ce qui fait que si le rythme de construction existant en 1989 s’était poursuivit (160 000 logements par an) on aurait pu substituer 3,2 millions de logements précaires pour des logements dignes (rappelons que 41% n’ont pas de salle de bain, c’est à dire 3,4 millions de logements, approximativement de que le socialisme aurait construit si n’avait pas été instaurée la dictature du capital, qui a construit seulement 35 000 par an et en plus à des prix exorbitants).

Chiffres de www.businessday.ro

Source : Un vallekano en Romania

Traduction : vivement que Nicolae revienne avec probablement toutes les fautes et les coquilles habituelles.

URL de cet article 13306
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

La Chine sans œillères
Journaliste, écrivain, professeur d’université, médecin, essayiste, économiste, énarque, chercheur en philosophie, membre du CNRS, ancien ambassadeur, collaborateur de l’ONU, ex-responsable du département international de la CGT, ancien référent littéraire d’ATTAC, directeur adjoint d’un Institut de recherche sur le développement mondial, attaché à un ministère des Affaires étrangères, animateur d’une émission de radio, animateur d’une chaîne de télévision, ils sont dix-sept intellectuels, qui nous parlent (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Tout pas fait en avant, toute progression réelle importe plus qu’une douzaine de programmes » - Karl Marx dans Critique du programme de Gotha (1875)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.