RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Déclaration du gouvernement Vénézuélien

La République bolivarienne du Venezuela rejette de la façon la plus énergique la déclaration de l’Union européenne du 26 janvier, dans laquelle celle-ci a informé de sa décision de se joindre au plan de coup d’État orchestré par le gouvernement des Etats-Unis, allant jusqu’à prétendre même adresser un ultimatum à l’État vénézuélien dans le style caractéristique des vieilles puissances coloniales qu’elle représente.

Le Venezuela regrette que l’Union européenne n’ait pas eu la courage de résister aux pressions de l’administration étasunienne et qu’elle ait donc décidé de faire chorus de façon indigne avec les gouvernements satellites, et il lui demande de déposer son attitude de confrontation et d’adopter au contraire une position de respect et d’équilibre constructif qui n’encourage pas la fracture de l’ordre constitutionnel et la violence.

Le Venezuela se permet par ailleurs de rappeler aux autorités européennes que la légitimité et la constitutionalité des élections, des institutions et des autorités de l’État vénézuélien ne dépendent en aucun cas de la reconnaissance, des opinions ou des positions d’aucun organe étranger, de sorte que ses exigences arrogantes n’auront aucun effet tangible.
La logique coloniale a été bannie de la patrie vénézuélienne voilà deux cents ans grâce à l’épopée de libération bolivarienne, et nous défendrons cet héritage aujourd’hui comme nous l’avons défendu alors.

Le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela continuera de miser sur le maintien de relations constructives de respect et de coopération avec tous les pays de l’Union européenne en vue du développement partagé et de la paix, aussi bien au Venezuela que dans la région latino-américaine et caribéenne.

Caracas, 27 janvier 2019

URL de cet article 34474
   

Même Thème
Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La CIA contrôle tous ceux qui ont une importance dans les principaux médias."

William Colby, ancien directeur de la CIA

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.