Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Equateur : la Cour de La Haye donne raison à Chevron

La Cour Permanente d’arbitrage de La Haye a annulé un jugement de la justice équatorienne condamnant la compagnie pétrolière américaine Chevron à payer 9,5 milliards de dollars, soit 8 milliards d’euros de dédommagement pour dégâts écologiques dans la région amazonienne de l’Equateur.

Le litige avec Chevron remonte à 1993 quand les communautés locales se sont rendues compte des dommages causés par la contamination de l’exploitation pétrolière sur la biodiversité et l’écosystème.

Ce sont des dizaines d’habitants de la région qui avaient traîné la compagnie pétrolière en justice et avaient obtenu gain de cause mais La Haye a jugé que l’Equateur avait violé l’Accord de Libération de Responsabilité de 1995 et le Traité Bilatéral d’Investissement entre l’Equateur et les Etats-Unis en 1997, qu’elle a qualifié de juste et équitable, et que cette condamnation était un déni de justice, en culpabilisant la compagnie nationale Petroecuador des dommages causés à l’environnement. Ces accords prévoient que les populations autochtones ne pourront pas présenter de requête sur l’environnement contre les compagnies pétrolières ce qui interdit à d’autres communautés autochtones, touchées par les mêmes dommages à l’environnement, de porter plainte.

L’ONG Amazon Watch considère qu’il est absurde « qu’un tribunal international de commerce puisse contourner le système judiciaire indépendant d’une nation démocratique souveraine ».

Le procureur général de l’Equateur, Iñigo Salvador, s’est lui aussi montré préoccupé qu’un tribunal demande à un Etat de laisser sans effet un jugement d’une cour nationale émis dans le cadre d’une affaire entre privés.

Voilà donc comment des gouvernements corrompus à la solde de l’Oncle Sam opèrent contre les intérêts de leur pays et de leur propre peuple. Le cas Chevron est la démonstration de l’attitude anti-écologique des multinationales qui envahissent, détruisent pour toujours les écosystèmes, exploitent toutes les ressources naturelles et partent ensuite en ne laissant derrière eux que pollution, désolation et misère avec la complicité de l’UE et cette sinistre Cour Permanente d’arbitrage dont on se demande bien ce qu’elle vient faire dans ce litige.

Pourtant, l’Equateur et l’Afrique du Sud avaient réussi à faire approuver par l’ONU une résolution pour empêcher que les multinationales puissent agir en toute impunité. Cela n’a malheureusement pas été suivi dans les faits.

Cerise sur le gâteau : le président équatorien Lenín Moreno veut faire porter le chapeau de cet sombre affaire à Rafael Correa qui n’est arrivé au pouvoir qu’en janvier 2007 ! Pour mémoire, ceux qui ont signé ces accords funestes s’appellent Durán, Bucaram ou autre Alarcón, tous populistes de droite et corrompus notoires. Une manipulation mensongère supplémentaire…

Christian RODRIGUEZ

https://www.elcomercio.com/actualidad/chevron-lahaya-ecuador-danos-juicio.html
http://m.rfi.fr/ameriques/20180908-petrole-equateur-perd-chevron-cour-...
http://aitec.reseau-ipam.org/spip.php?article1637
https://amazonwatch.org/news/2018/0907-trade-tribunal-validates-corpor...

URL de cet article 33786
   
Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Des millions de gens ont vu tomber une pomme, Newton est le seul qui se soit demandé pourquoi.

Bernard Baruch


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.