RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Chili : une révolution populaire

L’approbation de la population quant aux manifestations qui se déroulent en tous points du pays ne fait aucun doute.

Selon le baromètre social CELSO, 85,8% approuvent le mouvement contre 7,3%.

Une modification de la constitution serait assez ou très importante pour 80,7% des Chiliens quand 76% se disent insatisfaits ou très insatisfaits de la constitution actuelle.

Dans le cas où une modification de la constitution serait envisagée, 75,7% pensent que le mécanisme devrait être celui d’une assemblée constituante élue par les citoyens, 14,7% pensent qu’elle devrait relever d’un groupe d’experts et 3,4% qu’elle devrait être entre les mains du parlement.

87% de la population dit ressentir de l’espoir et de l’intérêt pour ce changement.

Les principales revendications évoquées concernent les retraites, la santé et l’éducation.

Les indices de confiance reviennent d’abord aux pompiers (bénévoles, il faut le rappeler), aux universités, à l’INDH (Institut National des Droits de l’Homme), aux hôpitaux et aux conseils de quartier.

Les pires indices de confiance reviennent au président, aux ministres, aux parlementaires, aux carabiniers, aux forces armées, aux hommes d’affaires, aux tribunaux et aux organisations religieuses.

La Croix Rouge a dénombré plus de 2700 blessés lors des manifestations alors que l’INDH n’en a relevé que 1700 mais qui souligne que beaucoup ont peur de se rendre à l’hôpital par peur d’être arrêtés.

Le peuple reste mobilisé malgré la répression et le gouvernement cherche à gagner du temps sous prétexte de consultations avec les partis politiques qui n’ont aucun pouvoir et sont totalement absents des manifestations. Pourrait-on dire qu’ils se cachent ?

Néanmoins, de jeunes leaders sociaux, lycéens ou universitaires, haussent le ton et donnent une cohérence à ces mobilisations pour la dignité où chacun à sa place.

La tentative du pouvoir et des médias de vouloir diviser la classe populaire et la classe moyenne semble échouer.

Pendant ce temps, par la voix de Sergio Micco, son directeur, l’INDH a présenté plus de plaintes pour torture dans les 2 semaines passées que pour toute l’année dernière, 18 plaintes pour violences sexuelles dans les commissariats ont été déposées, 157 personnes souffrent de lésions oculaires et 72 sont toujours portées disparues.

L’INDH s’est jointe à la mission de l’ONU pour enquêter sur les violations des Droits de l’Homme et réclame toujours les rapports d’autopsie des 11 personnes brûlées dans les supermarchés où beaucoup de doutes subsistent quant aux causes de décès.

7 membres de l’INDH ont été frappés et blessés lors des manifestations.

Toutes ces violences et ces exactions de la part des carabiniers et des militaires expliquent la grogne de l’immense majorité de la population et sa méfiance à l’égard des institutions.

¡ Chile despierta ! Le Chili se réveille !

Christian RODRIGUEZ

URL de cet article 35377
   
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Putain d’usine, de Jean Pierre Levaray.
« Tous les jours pareils. J’arrive au boulot et ça me tombe dessus, comme une vague de désespoir, comme un suicide, comme une petite mort, comme la brûlure de la balle sur la tempe. Un travail trop connu, une salle de contrôle écrasée sous les néons - et des collègues que, certains jours, on n’a pas envie de retrouver. On fait avec, mais on ne s’habitue pas. On en arrive même à souhaiter que la boîte ferme. Oui, qu’elle délocalise, qu’elle restructure, qu’elle augmente sa productivité, qu’elle baisse ses (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est très dur d’être libre lorsqu’on est acheté et vendu sur le marché. Bien sûr, ne leur dites jamais qu’ils ne sont pas libres, parce qu’alors ils vont se mettre à tuer et estropier pour prouver qu’ils le sont. Pour sûr, ils vont vous parler, et parler, et parler encore de droits individuels. Mais lorsqu’ils voient un individu libre, ça leur fout les jetons.

Jack Nicholson, dans le film "Easy Rider"

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.