RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Christian RODRIGUEZ

Espagne : élections législatives

Christian RODRIGUEZ
Les résultats : PSOE : 123 sièges PP : 66 sièges Ciudadanos : 57 sièges Podemos : 42 sièges Vox : 24 sièges Autres : 38 sièges Avec une participation élevée de 75,75%, Pedro Sánchez remporte les élections législatives avec 28,68% des voix et 123 sièges sur les 350 que compte le parlement. Il conforte la représentation du PSOE en gagnant 35 sièges mais sans obtenir la majorité absolue de 176 sièges. En avançant les élections de 15 mois, Pedro Sánchez a pris de court Unidas Podemos, aussi victime de ses dissensions internes, qui ne récolte que 42 sièges sur les 71 détenus précédemment. La déroute du PP est impressionnante puisqu’il perd 71 sièges, Ciudadanos en gagne 25 et Vox, extrême-droite nostalgique du franquisme, fait son entrée au Parlement avec 10% des voix et 24 sièges. Les 38 sièges restant sont partagés entre petits partis indépendantistes ou régionaux. La droite est incontestablement battue puisqu’une alliance PP-Ciudadanos-Vox ne recueillerait pas la majorité absolue, ce qui est une excellente (...) Lire la suite »

Venezuela : le coup d’Etat programmé

Christian RODRIGUEZ

Cela fait longtemps que Trump rêve de renverser le régime Bolivarien du président légitimement élu, Nicolás Maduro. Pour cela, il fait appel à ses fidèles vassaux pour dénoncer les atteintes à la démocratie, aux Droits Humains, la pauvreté galopante ou encore l’exil forcé de millions de Vénézuéliens, pour ensuite se présenter en défenseur des peuples opprimés en soutien désintéressé à ces mêmes vassaux, alors qu’il en est le maître d’œuvre.

Ainsi, Bolsonaro déclare au Forum de Davos qu’il se réjouit du déclin de la gauche en Amérique Latine, de l’arrivée au pouvoir de ce qu’il appelle des leaders du centre et de centre-droit, alors qu’ils appartiennent à la droite pure et dure, et qu’il ne veut pas d’une Amérique bolivarienne. On avait bien compris qu’il n’était pas très porté sur l’émancipation des peuples. Ensuite, le Secrétaire Générale de l’OEA (Organisation des Etats Américains), Luis Almagro, a déclaré qu’il reconnaissait le président de l’Assemblée Nationale vénézuélienne, Juan Guaidó, comme président du Venezuela pour entreprendre un retour du pays vers la démocratie. Ce n’est pas la première fois qu’Almagro montre son opposition acharnée à Maduro et son ingérence dans la politique intérieure vénézuélienne en pilotant, entre autre, le Groupe de Lima mais il s’agit cette fois ouvertement d’un appel au coup d’Etat. Fort de ces interventions, il ne restait plus qu’à Trump de suivre le mouvement de réprobation de ses alliés pour, lui aussi, reconnaître (...) Lire la suite »

Les gilets jaunes et la suite...

Christian RODRIGUEZ

Les mesurettes du gouvernement ne changeront rien à la situation des salariés et des retraités et encore moins aux sans-abris, aux chômeurs et à tous ceux qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté, c’est à dire 9 millions de Français.

Augmenter artificiellement le SMIC par une prime financée par les cotisations sociales ne fait que donner d'une main ce que l'on reprend de l'autre mais rien sur les 80 milliards donnés au CICE, rien sur la taxation des multinationales qui font des bénéfices en France et ne paient pas d’impôts et rien sur l’ISF. Les gilets jaunes ont créé un mouvement européen de grande ampleur qui ne va pas s'éteindre par un coup de baguette magique car les peuples souffrent alors que d'autres se gavent et dorment dans des draps de soie. Macron et le gouvernement n'ont pas compris que pour relancer la machine économique, il faut augmenter les salaires et les retraites pour que les gens consomment. Comment consommer si on est accablé par les impôts et les taxes ? Consommer n’est pas synonyme de consumérisme mais simplement vouloir manger à sa faim par le fruit de son travail et vivre dignement. Cela explique que 70 à 80% de la population soutient ou a de la sympathie pour le mouvement alors que le nombre de gens (...) Lire la suite »

Chili : une grande dame s’est éteinte

Christian RODRIGUEZ
Aujourd’hui 26 octobre 2018, le Chili et le monde ont perdu une grande dame, Ana González de Recabarren. Elle est partie à l’age de 93 ans. Elle a été membre du Parti Communiste à l’age de 17 ans pour le quitter en 2002 mais elle fut avant tout une activiste des Droits Humains. Quatre membres de sa famille ont été détenus-disparus sous la dictature de Pinochet en 1976, vraisemblablement à la tristement célèbre Villa Grimaldi. C’est alors qu’elle devient une des principales dirigeantes du Groupement des Familles de Détenus-Disparus qu’elle a représenté devant l’ONU, l’OEA, la Croix Rouge Internationale, la Commission Internationale des Juristes, le Vatican et Amnistie Internationale, entre autres. Elle a participé à une grève de la faim au siège de la CEPAL (Commission Economique Pour l’Amérique Latine). Elle a été le personnage principal d’un documentaire en 1996, « Quiero llorar a mares » (Je veux pleurer comme une madeleine) qui a obtenu le prix de la meilleure émission de télévision. En 2000, elle a fait (...) Lire la suite »

Brésil : le fascisme au pouvoir

Christian RODRIGUEZ
Le Brésil a franchi un pas de plus dans l’escalade vers la droite extrême. Michel Temer a d’abord usurpé le pouvoir en devenant président de la République par intérim suite à la destitution de Dilma Rousseff pour « corruption » puis a fait en sorte que le candidat favori dans les sondages, Luiz Inácio Ferreira da Silva dit Lula, ne puisse pas présenter sa candidature pour les mêmes raisons et condamné à 10 ans de prison sans aucune preuve. C’est la méthode en vogue depuis quelques années en Amérique Latine pour museler toute opposition et nous l’avons importer récemment en France. Mais l’élection de Jair Bolsonaro à la présidence avec environ 56% des suffrages marque une nouvelle étape dans cette escalade. Ouvertement raciste, homophobe, misogyne, anti-communiste primaire, contre l’avortement, il prône la suprématie des blancs alors que pays est peuplé essentiellement de noirs et de mulâtres, populiste il provoque le rejet des partis politiques en diffusant de fausses informations, nostalgique de la dictature (...) Lire la suite »
17 

"Nous n’accepterons pas les politiques qui causent la souffrance de notre peuple" (elciudadano.cl)

Christian RODRIGUEZ

Nous avons interrogé Christian Rodriguez, responsable des Relations Internationales de La France Insoumise, mouvement que dirige l’ex-candidat présidentiel Jean-Luc Mélenchon, qui est devenu la référence la plus dure dans les critiques au gouvernement de Macron, lequel a déployé une persécution judiciaire à son encontre afin de neutraliser son leadership et détourner l’attention de la crise politique qui traverse le pays. - LEONARDO BUITRAGO 24 OCTOBRE 2018

Christian Rodriguez, franco-chilien établi en France, est chargé des Relations Internationales de La France Insoumise. Il s’agit d’un mouvement social qui s’est séparé de la gauche traditionnelle sous l’impulsion de Jean-Luc Mélenchon qui, avec le mouvement comme base, s’est présenté à l’élection présidentielle de 2017 et en obtenant la quatrième position des suffrages (19,6%). Rodriguez est né au Chili mais à passé une bonne partie de sa jeunesse en Europe, pour retourner dans son pays dans les années quatre-vingt dix, seulement pour se rendre compte que le supposé retour à la démocratie occultait une société disciplinaire héritée de la dictature. Après quelques années, il a décidé de revenir en France où il s’est dédié à temps plein à la communication et à la politique, en devenant un des adjoints les plus proches du leader de La France Insoumise et ex-candidat à la présidence française, qui est aujourd’hui sous les projecteurs de la presse, puisqu’il affronte un processus de judiciarisation, comme d’autres leaders (...) Lire la suite »

Arabie Saoudite : la complicité et l’imposture de la France de Macron

Christian RODRIGUEZ
La France doit rompre ses relations diplomatiques avec l'Arabie Saoudite après qu'un journaliste opposant au régime a été assassiné sauvagement au consulat de son pays en Turquie. Pas un mot d'indignation de la part du gouvernement, pas de rappel d'ambassadeur au moins pour information, aucune réaction de l'Elysée. Nous vous avons vu plus prompts à vous intéresser à l'ambassadeur du Venezuela ! Ah le Venezuelaaaaaa !!! Mesdames et Messieurs les journalistes, nous ne vous avons pas trop vu choqués et scandalisés par ce crime ! La liberté de la presse dans le monde ne vous intéresse donc pas ? Mais c'est sûr que c'est mieux de faire de l'audience sur Jean-Luc Mélenchon et Sophia Chikirou... Pitoyable ! Lire la suite »

Equateur : Jorge Glas en grève de la faim

Christian RODRIGUEZ
Le vice-président constitutionnel puis destitué, Jorge Glas Espinel, s'est déclaré en grève de la faim illimitée à la suite de son transfert de la prison n°4 de Quito aux quartiers de haute sécurité de Latacunga qui ne garantit pas les conditions minimales de sécurité pour assurer sa vie. Il souffre de graves problèmes de santé qui, ajoutés aux conditions de détention pourraient entraîner sa mort. Dans une lettre rédigée depuis la prison, il en appelle aux organismes internationaux comme l'ONU, l'OEA, la Cour Interaméricaine, la Cour de La Haye, les juristes du monde entier ou les organisations de défense des droits humains, à se porter à son secours. Il déclare que la judiciarisation de la politique doit être considérée comme un délit de lèse humanité. Ils utilisent les délits comme l'association illicite pour condamner sans preuve. Il demande au monde la révision de son cas, comme celui de Rafael Correa et d'autres compagnons pour qu'ils cessent cette "boucherie politique". Le monde ne peut pas être (...) Lire la suite »

Equateur : la Cour de La Haye donne raison à Chevron

Christian RODRIGUEZ
La Cour Permanente d'arbitrage de La Haye a annulé un jugement de la justice équatorienne condamnant la compagnie pétrolière américaine Chevron à payer 9,5 milliards de dollars, soit 8 milliards d'euros de dédommagement pour dégâts écologiques dans la région amazonienne de l'Equateur. Le litige avec Chevron remonte à 1993 quand les communautés locales se sont rendues compte des dommages causés par la contamination de l’exploitation pétrolière sur la biodiversité et l’écosystème. Ce sont des dizaines d’habitants de la région qui avaient traîné la compagnie pétrolière en justice et avaient obtenu gain de cause mais La Haye a jugé que l’Equateur avait violé l’Accord de Libération de Responsabilité de 1995 et le Traité Bilatéral d’Investissement entre l’Equateur et les Etats-Unis en 1997, qu’elle a qualifié de juste et équitable, et que cette condamnation était un déni de justice, en culpabilisant la compagnie nationale Petroecuador des dommages causés à l’environnement. Ces accords prévoient que les populations (...) Lire la suite »
A en croire nos médias, seuls les Vénézuéliens passeraient des frontières...

Amérique Latine : une longue histoire de migrations

Christian RODRIGUEZ

L’immigration en Amérique Latine est ancestrale, avec les Espagnols et les Portugais pour des raisons essentiellement linguistiques, puis au cours des XIXème et XXème siècles pour des raisons économiques et, plus tard, politiques.

La campagne médiatique orchestrée aujourd’hui sur l’exode des Vénézuéliens vers les pays limitrophes obligent à rappeler quelques chiffres puisque, du 2 mars au 28 août de cette année, 721 fausses informations (fake news pour employer le langage à la mode) dont 187 pour le seul mois d’août sont venues envenimer le paysage informatif mondial, mais aucune ne fait mention des réfugiés Colombiens au Venezuela. Il convient donc de restituer les réalités. Mais avant tout, il n’est peut-être pas inutile de rappeler que de nombreux pays ont été l’objet de migrations internes et externes à l’Amérique Latine pour diverses raisons. Quelques exemples non exhaustifs : En Argentine, en Uruguay et au Venezuela, il y a une forte population d’origine italienne. Au Chili, les Anglais au nord pour les mines de salpêtre, les Allemands au sud (rien à voir avec les criminels nazis réfugiés surtout au Paraguay et en Bolivie) où des terres leur ont été offertes généreusement pour cause d’occupation des terres, les Français au (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40