Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

17 

Brésil : le fascisme au pouvoir

Le Brésil a franchi un pas de plus dans l’escalade vers la droite extrême. Michel Temer a d’abord usurpé le pouvoir en devenant président de la République par intérim suite à la destitution de Dilma Rousseff pour « corruption » puis a fait en sorte que le candidat favori dans les sondages, Luiz Inácio Ferreira da Silva dit Lula, ne puisse pas présenter sa candidature pour les mêmes raisons et condamné à 10 ans de prison sans aucune preuve. C’est la méthode en vogue depuis quelques années en Amérique Latine pour museler toute opposition et nous l’avons importer récemment en France.

Mais l’élection de Jair Bolsonaro à la présidence avec environ 56% des suffrages marque une nouvelle étape dans cette escalade. Ouvertement raciste, homophobe, misogyne, anti-communiste primaire, contre l’avortement, il prône la suprématie des blancs alors que pays est peuplé essentiellement de noirs et de mulâtres, populiste il provoque le rejet des partis politiques en diffusant de fausses informations, nostalgique de la dictature militaire, ce capitaine de réserve soutenu par les évangélistes très influents qui représentent 33% de la population, a annoncé qu’il allait libérer le pays de la vermine communiste, de libérer le commerce des armes, alors que la violence est quotidienne et mortelle dans les grandes villes comme Rio ou Sao Paulo.

Il a refusé le débat télévisé avec son concurrent, Fernando Haddad, le suppléant de Lula, et son vice-président est le sinistre général Antonio Hamilton Mourão qui ne rêve que d’un retour à la dictature. En matière d’économie, il a contracté un Chicago boy en la personne de Paulo Guedes, ce qui nous ramène aux plus belles heures du pinochétisme.

Quand la démocratie amène au pouvoir un dictateur, on peut légitimement se demander si on peut être démocrate avec ceux qui ne le sont pas.

Le Brésil risque fort de se réveiller avec la gueule de bois !

Christian RODRIGUEZ

URL de cet article 34013
   
La liberté contre le destin, discours de Thomas Sankara
Thomas Sankara reste une figure révolutionnaire de premier plan pour la jeunesse africaine en lutte. Durant son passage bref mais fulgurant à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, le jeune officier a marqué l’histoire de son pays et de l’Afrique, ainsi que la mémoire des luttes anti-impérialistes. On trouvera dans ce recueil, outre les principaux discours de Thomas Sankara, des discours inédits. En plus de faire des bilans réguliers de la révolution, il aborde les thèmes (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique.

Guy DEBORD


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.