Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Espagne : un rappeur risque 12 ans de prison pour des chansons et des écrits sur twitter...

Le rappeur Pablo Hasél diffuse une vidéo dénonce la répression dont lui et les autres opposants au régime espagnol sont victimes.

Transcription de la vidéo

Mon nom est Pablo Hasél et je suis un rappeur que l’état espagnol veut condamner à 12 ans de prison pour faire des chansons et écrire sur twitter. Il y a trois ans je fus déjà condamné par l’Audience Nationale, un tribunal héritier du Tribunal d’Ordre Public franquiste, à deux ans de prison pour faire des chansons solidaires avec les prisonniers politiques antifascistes.

Maintenant, le 1er février 2018 ce même tribunal veut encore me juger. Il peut me condamner à cinq ans supplémentaires de prison pour faire des chansons critiquant la monarchie, écrire sur twitter des messages dénonçant la brutalité policière et l’extermination des prisonniers politiques en prison comme Isabel Aparicio par privation de soins. De plus il a d’autre charges contre moi pour mes opinions. L’une d’elles est pour mépriser un footballeur nazi pour laquelle ils m’accusent de crime de haine. Ici seul les antifascistes sont accusés de délit de haine du nazisme et non l’inverse. Et l’autre est pour avoir dénoncé la police locale de Lérida pour avoir utilisé un faux témoin lors d’un procès pour couvrir la brutale agression d’un des leurs contre un de mes camarades qui collait des affiches dans la rue en faveur du droit à l’autodétermination (en Catalogne). (Ndt : un gamin de 16 ans qui collait une affiche pour l’indépendance de la Catalogne a été passé à tabac par un policier, vous pouvez voir les photos de ses blessures ici)

Comme je disais, ces deux ans de prison que j’ai déjà en addition des autres charges peuvent m’amener à 12 ans de prison. Mon cas n’est pas le seul de ce type, il y a quelques mois Alfredo Remirez entra en prison pour avoir écrit sur twitter. Également d’autres rappeurs ont aussi été condamnés à la prison pour les paroles de leurs chansons. Dans l’état espagnol la liberté d’expression et beaucoup d’autres droits ne sont pas respectés. Seul les fascistes ont droit à la liberté d’expression, ils l’ont pour souhaiter l’assassinat des immigrants, des homosexuels et des antifascistes, etc. (Ndt : par exemple le nazi Pedro Cuevas Silvestre, condamné à 17 ans pour assassinat, il n’en fit que 4, verra son matériel nazi, y compris des armes, rendu par l’Audience Nationale, voir l’article. Autre : Antonio Regera, nazi condamné à 4 ans pour détention d’armes et d’explosifs verra sa peine commué en 10 mois de travail d’intérêt public (voir l’article)

Je tourne cette vidéo pour que mon cas soit connu et beaucoup d’autres parce que les grands médias du régime les occultent ou les justifient par la manipulation. Dans l’état espagnol il n’y a eu aucune rupture avec le fascisme, et il ne faut pas s’en étonner alors que le parti au gouvernement a été fondé par un criminel fasciste (Manuel Fraga) et rend hommage à la division azul qui combattit avec les nazis.

Dans beaucoup d’autre pays qui ne sont pas non plus des démocraties exemplaires on est surpris par l’intensité de la répression et l’absence de liberté d’expression dans l’état espagnol. Pas même aux États-Unis les rappeurs ne sont emprisonnés pour le contenu de leurs chansons (Ndt : par exemple le rappeur Snoop dog qui tue Trump lors d’un clip). Aucun des tortionnaires assassins fascistes du régime de Franco n’a passé un seul jour en prison, cependant il y a désormais un utilisateur de twitter prisonnier et plusieurs rappeurs et utilisateurs de twitter sont en attente de prison, cela veut tout dire.

Excepté pour les fascistes et leurs collaborateurs, cela nous affecte tous. Ou nous nous unissons tous pour sortir de l’individualisme et pour lutter pour ce droit (à la liberté d’expression) et beaucoup d’autres droits, ou il continueront à nous écraser. Demain cela peut te concerner pour critiquer la monarchie ou dénoncer la brutalité policière ou désigner les coupables de dénier une vie digne à l’immense majorité. Parce que sans liberté d’expression pour l’antifascisme il ne pourra pas y avoir de démocratie. Je demande que soit diffusé cette vidéo pour qu’elle atteigne le plus possible de personnes, surtout dans les autres pays pour qu’on sache ce qu’il se passe en Espagne.


Compte twitter pour acquittement de Pablo Hasél.

»» https://www.youtube.com/watch++cs_INTERRO++v=yMlIFTBRdaw
URL de cet article 32784
   
Même Thème
30 ans d’Humanité, ce que je n’ai pas eu le temps de vous dire
Michel TAUPIN
Quel plaisir de lire José Fort ! Je pose le livre sur mon bureau. Je ferme les yeux. Je viens de l’avaler d’une traite. Comme je le trouve trop court, je décide de le relire. Même à la seconde lecture, il est captivant. Cette fois, j’imagine ce qu’aurait été ce bouquin illustré par son compère Georges Wolinski comme c’était prévu. Ç’aurait été tout simplement génial. Des tarés fanatiques ne l’ont pas permis. La bêtise a fait la peau de l’intelligence et de l’élégance. De l’élégance, José Fort n’en manque pas. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De toutes les ironies exprimées par la politique étrangère américaine, notre position vis-à -vis de Cuba est la plus paradoxale. Une forte dégradation de la situation économique a provoqué une poussée du nombre de Cubains entrant illégalement aux Etats-Unis.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour détériorer la situation économique et ainsi accroître le flux. Nous encourageons également cet exode en accordant aux Cubains, qui arrivent illégalement ou qui s’approchent par voie de mer, un statut de résident et une assistance pour s’installer.

Dans le même temps, nous n’avons pas respecté les quotas de visas pour les Cubains désireux d’immigrer aux Etats-Unis [...] quand Castro tente d’empêcher des cubains malheureux de quitter leur pays infortuné, nous l’accusons de violer des droits de l’homme. Mais quand il menace d’ouvrir grand les portes si nous continuons à accueillir sans limites des cubains sans visas - y compris ceux qui ont commis des actes de violence pour aboutir à leurs fins - nous brandissons des menaces imprécises mais aux conséquences terribles. "

Jay Taylor, responsable de la section des intérêts américains à Cuba entre 1987 et 1990, in "Playing into Castro’s hands", the Guardian, Londres, 9 août 1994.


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.