Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Haïti : À bas la répression !

Nous dénonçons avec force et détermination la répression sauvage orchestrée par le gouvernement Tèt Kale contre la mobilisation des masses populaires haïtiennes. Depuis plus de deux mois, on assiste à une mobilisation citoyenne de plus en plus structurée tant à Port-au-Prince que les différentes villes du pays contre le système de corruption et de pillage des ressources de l’État. L’objectif de ce mouvement est clair et légitime : l’exigence de la reddition des comptes des fonds Petro Caribe. Trois milliards huit cent millions de dollars américains se sont envolés en fumée, détournés, gaspillés sans qu’aucune investigation n’ait été effectuée. Un scandale financier sur lequel le gouvernement Moise-Céant refuse de faire la lumière, sachant pertinemment que ce détournement de fonds, cette spoliation de l’argent du peuple a été faite dans l’unique but d’enrichir une clique de malfrats qui jurent la perte de la nation.

Maintenant, incapable du moindre changement, malgré le fait qu’un nouveau premier ministre ait été ratifié, le régime néoduvaliériste Tèt Kalé a recours à une arme qu’il connait bien : la violence et la répression pour étouffer les revendications légitimes de la population. Comme à l’époque du régime sanguinaire des militaires, la police nationale et les gangs à la solde du pouvoir ont perpétré des massacres dans des quartiers populaires de Port-au-Prince. On n’en finit pas de compter le nombre de jeunes tués par les forces répressives au service du pouvoir et de l’oligarchie..

Nous dénonçons avec la plus grande vigueur le choix du gouvernement d’établir un climat de terreur dans les quartiers populaires comme moyen de contrôle social. Cette politique conçue pour terroriser et intimider a déjà fait plusieurs victimes dans plusieurs quartiers populaires.

De jour en jour, le pouvoir Tèt Kale montre son vrai visage : celui de la terreur et de l’imposition d’un statu quo, d’une structure sociale en décomposition, dont l’odeur nauséabonde et pestilentielle annonce pour bientôt la mise en terre. Le temps de la démagogie, des caravanes à la dérive, des esclandres à la Sweet Mickey, des carnavals-stupéfiants est révolu. Le peuple haïtien voit maintenant clairement le jeu machiavélique de ces « élites » antinationales et prédatrices.

La mobilisation populaire aujourd’hui en est la preuve. Et nous appuyons de toutes nos forces ce mouvement régénérateur, bâtisseur d’une nation nouvelle.

Nous profitons de l’occasion pour présenter nos sympathies aux nombreuses familles victimes de la barbarie du régime des Tèt Kalé. La victoire est à ce prix.

Pour nous, ce 18 novembre 2018, représente certes la mémoire de la lutte de nos ancêtres menée à Vertières pour détruire à jamais le système esclavagiste, mais aujourd’hui ce 18 novembre peut aussi être, par la volonté populaire, le commencement d’une ère nouvelle pour notre Haïti. Désormais l’avenir de notre pays meurtri dépend de nous et de nous seul : organisations populaires, étudiants, étudiantes, organisations paysannes, militants progressistes.

La mobilisation pour éradiquer ce système sociopolitique diabolique axé sur la répression, la corruption et l’exclusion des masses populaires doit se poursuivre sans relâche.

Pour authentification,

Renel Exentus,

Ricardo Gustave

Contact : rehmoncohaiti1915@gmail.com

Regroupement des Haïtiens de Montréal contre l’Occupation d’Haïti (REHMONCO)

URL de cet article 34127
   
Communication aux lecteurs
N’extradez pas Julian Assange ! #FreeAssange #Unity4J
Via Wikileaks, Julian Assange a rendu un fier service au monde entier, en rendant compte des crimes de guerre américains, de l’espionnage de leurs alliés, et d’autres secrets peu reluisants des organisations, entreprises et régimes les plus puissants de la planète. Cela n’a pas fait de lui l’ami de l’État profond américain. Tant Obama que Clinton ou Trump ont déclaré que son arrestation devrait être une priorité. Récemment, nous avons reçu la confirmation [1] qu’il a été inculpé en secret de manière à le faire extrader vers les USA aussitôt qu’il aura pu être arrêté.

suite : https://internal.diem25.org/fr/petitions/1


Vous avez une minute ?

La liberté contre le destin, discours de Thomas Sankara
Thomas Sankara reste une figure révolutionnaire de premier plan pour la jeunesse africaine en lutte. Durant son passage bref mais fulgurant à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, le jeune officier a marqué l’histoire de son pays et de l’Afrique, ainsi que la mémoire des luttes anti-impérialistes. On trouvera dans ce recueil, outre les principaux discours de Thomas Sankara, des discours inédits. En plus de faire des bilans réguliers de la révolution, il aborde les thèmes (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est un paradoxe que la nation qui a tant fait pour intégrer les droits de l’homme dans ses documents fondateurs se soit toujours opposé à la mise en place d’un cadre international pour protéger ces mêmes principes et valeurs.

Amnesty International - "United States of America - Rights for All" Oct. 1998


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.