Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Honduras : fraude électorale

« Ils nous ont pris pour des imbéciles et ils cherchent à nous voler la victoire, » a dénoncé le candidat Salvador Nasralla et il a assuré que tous les bulletins n’ont pas été comptabilisés.

Le candidat à la présidence du Honduras pour l’Alliance d’Opposition contre la Dictature Salvador Nasralla a déclaré mercredi qu’il ne reconnaîtra pas les résultats du système tricheur du Tribunal Electoral » (TSE) et il a assuré : « Je suis le président de la République du Honduras. »

Nasralla a déclaré lors d’une conférence de presse : « Nous en reconnaissons pas les résultats du système tricheur du Tribunal Electoral « parce qu’à 15 heures (heure locale) « « les systèmes sont tombés, tout est tombé et on a commencé à entrer des bulletins qui ne sont pas signés » dans le calcul.

Le Tribunal Electoral donnera les résultats jeudi entre 3 heures et 5 heures (heure locale) .

Avec 3 283 065 de voix selon les données présentées par le candidat à la présidence sur 91% des bulletins dépouillés, « il se confirme que je suis le président de la République du Honduras. »

De plus, il a indiqué que jusqu’à présent, il a obtenu 43,1% des voix alors que l’actuel président Juan Orlando Hernández en a obtenu 42,5%. « Moi, je n’ai pas confiance dans le Tribunal Electoral. »

Au sujet de l’accord signé avec Hernández et l’Organisation des Etats Américains (OEA), Nasralla a réaffirmé qu’il ne s’est engagé qu’à respecter le résultat de ces actes physiques. »

« A propos de l’accord que j’ai signé avec Monsieur Jorge Quiroga, je ne vais pas respecter « le résultat des bulletins sans signature que possède le TSE et à cause de cela, je le dis, l’accord que j’ai signé avec l’OEA n’est pas valide. »

Pour sa part, l’ex-président du Honduras, Manuel Zelaya a déclaré que sur « 68% des bulletins dépouillés et envoyés à tous les partis, l’avantage était déterminant, les 5% d’écart étaient irréversibles (...). C’est la première fois dans l’histoire que le Tribunal Electoral ne dit pas qui est le vainqueur » le jour même des élections.

Selon les chiffres actualisés par le TSE, l’écart en faveur de Nasralla annoncé dans son premier rapport lundi dernier a changé en faveur d’ Hernández bien qu’il ne reste plus que 30% des voix à comptabiliser.

« L’alliance a gagné les élections. 30% ne peuvent pas remettre en cause ce que disent presque 70% des bulletins (...). Nous voulons avoir connaissance de tous les bulletins, c’est ce qu’a dit le peuple. Qu’on ne vienne pas me dire que la tendance a changé, » a souligné Zelaya.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Note : Le président Zelaya (gauche) a été renversé par un coups d’état sou_tenu par les Etats-Unis en 2009, suite à cela un parti contre la dictature s’est formé (parti Libre) qui a gagné les élections présidentielles de 2013 mais elle furent aussi volées (l’actuel candidat Salvador Nasralla se présentant séparément à l’époque). Aujourd’hui ce même Nasralla se présente en alliance avec le parti Libre.

Voir aussi

Amérique Latine : Communiqué d’ALBA Mouvements sur les élections au Honduras
Honduras : Une manifestation devant le Tribunal Electoral Suprême réprimée
Photos : Le peuple hondurien soutien Salvador Nasralla

»» https://www.telesurtv.net/news/Nasralla-reitera-fraude-electoral-Nos-q...
URL de cet article 32625
   
Le Climat otage de la finance
Aurélien BERNIER
Pour la première fois dans son histoire, le système économique est confronté à une crise environnementale qui, par son ampleur, pourrait menacer sa survie. Le changement climatique, présent dans presque tous les médias, est maintenant à l’ordre du jour de la plupart des rencontres internationales, des Nations unies au G8 en passant par les sommets européens. Mais l’alerte lancée par les scientifiques ne suffit pas à transformer les financiers en écologistes. Dès l’élaboration du Protocole de Kyoto en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasement.

H. Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.