Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Honduras : La répression fait 7 morts et 20 blessés

Selon les rapports publiés sur les réseaux sociaux par des sources non officielles, une fois installé le couvre-feu instauré par le Parti National au Gouvernement, la « nuit noire » s'est déchaînée. Jusqu'à présent, on rapporte la mort d'au moins 7 personnes et 20 autres ont été blessés par l'Armée.

Tegucigalpa. La répression militaire qui a débuté à 23 heures vendredi après que le Parti National au Gouvernement ait appliqué le couvre-feu, a fait au moins 7 morts et 20 blessés.

Le Tribunal Electoral Suprême (TSE) a été la cause de la crise actuelle puisque mystérieusement, après que le système de décompte des bulletins soit tombé en panne, Hernández a rejoint et dépassé Salvador Nasralla, candidat de l’Alliance.

Par conséquent, la réponse des militaires a été de faire usage de leurs fusils d’assaut rouillés en tirant à balles réelles sur des civils qui, pou rune raison ou une autre, ne respectaient pas le couvre-feu.

Cela a provoqué la mort d’au moins 7 personnes et a fait 20 blessés dans des affrontements avec la Police et l’Armée. Sur plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on voit la terreur que l’Etat du Honduras a déchaînée en donnant le feu vert à la brutalité du vert olive.

Nasralla a publié sur Facebook une vidéo sur laquelle il regrette ce qui s’est produit pendant les premières heures du couvre-feu. Le président élu du Honduras a dit : « Je condamne la répression que subit le peuple hondurien à cause du coup d’Etat qui a été fait il y a 3 heures par le président, candidat illégal à sa réélection et chef des forces armées Juan Hernández qui a perdu les élections au Honduras dimanche. »

Selon les défenseurs des droits de l’homme, après l’instauration du couvre-feu, plus de 40 personnes ont été arrêtées à Tegucigalpa. Certaines ont été remises au poste de police au « Core 7 » où des militaires sont venus et où des policiers ont refusé de leur donner des informations.

En plus, peu de temps après la début du couvre-feu, dans cette même ville, des agents de la Police Militaire ont commencé à déloger des voisins du Honduras Résidentiel en tuant une jeune de 19 ans.

Il s’agit de la jeune militante du Parti Liberté et Refondation Kimberly Duarte, qui était sortie pour dire à son frère qu’il y avait un couvre-feu et qui a été touchée par une balle.

Il faut souligner que cet événement a eu un impact international. En effet, le président de la Bolivie, Evo Morales, a déjà remis en question l’Organisation des Etats Américains (OEA) pour ne pas avoir agi comme elle l’a fait dans le conflit médiatique au Venezuela.

« Presque une semaine après les élections au Honduras, pourquoi les Etats-Unis et l’ OEA gardent-ils un silence complice à propos des élections au Honduras et de al mort de citoyens ? La démocratie est en danger dans un pays frère @Almagro_OEA2015 et compagnie non seulement ne se prononcent pas mais semblent regarder ailleurs, » a dit le Président sur Twitter.

La presse traditionnelle a gardé le silence. En effet, un journal national a eu le culot de publier que « le calme revient au Honduras après le vandalisme et la violence » sans mentionner la terreur militaire.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

»» http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/12/02/honduras-caceria-mili...
URL de cet article 32640
   
Que fait l’armée française en Afrique ?
Raphaël GRANVAUD
Préface d’Odile Tobner-Biyidi Que fait l’armée française en Afrique ? Et de quel droit s’y trouve-t-elle encore aujourd’hui ? Si l’on en croit les discours officiels, elle n’y aurait plus depuis longtemps que des missions humanitaires et de maintien de la paix. La page du néocolonialisme et de la Françafrique aurait été tournée en même temps que finissait la guerre froide. Ce « Dossier noir » examine, à travers de nombreux exemples concrets, la réalité de cette présence depuis deux décennies. Après un (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand je suis arrivé au pouvoir, les multinationales recevaient 82% des revenus de nos matières premières et nous 18%. Aujourd’hui c’est l’inverse ! J’ai fait ce qu’il y avait à faire pour mon peuple. J’attends maintenant qu’on m’assassine comme ils ont fait avec Chavez.

Evo Morales, Président de la Bolivie


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.