RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Information-désinformation-omission sur Gaza

Analysons ensemble l’objectivité et l’impartialité de la presse occidentale. Lisons attentivement cette dépêche qui ressemble comme des gouttes d’eau à de très nombreuses autres diffusées depuis le début du génocide Israël contre la population civile de la Frange de Gaza. C’est nous qui introduisons dans le texte de la nouvelle des commentaires entre parenthèses. C’est le cas de le dire : "apprenons à lire entre les lignes"

L’UNRWA suspend ses secours à Gaza, "accord de principe" à l’Onu

L’armée israélienne, mise en cause par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a poursuivi son offensive dans la bande de Gaza, où l’agence de l’Onu chargée des réfugiés palestiniens a suspendu toutes ses activités.

A l’Onu, abandonnant leurs objections (de quel droit ceux qui ont donné tout leur appui au vol des terres palestiniennes qu’a constitué la création d’Israël se permettent-ils de faire des objections à un cessez-le-feu sous l’égide l’ONU appelée à garantir la paix dans le monde et qui tolèrent depuis de longues années les nombreuses violations des résolutions des nations Unies), les Etats-Unis, France et Grande-Bretagne ont travaillé à un projet de résolution appelant à un "cessez-le-feu immédiat" ( de la part de qui ? des civils palestiniens écrasés sous les bombes ?), et selon la Ligue arabe, un "accord de principe" aurait été trouvé entre pays arabes et puissances occidentales (où sont passés les Palestiniens de Gaza ?Iils comptent pour du beurre aux yeux des Nations Unies ?) sur un texte de résolution.

Des responsables médicaux palestiniens ont déclaré que le Croissant-Rouge avait découvert 35 nouveaux corps dans des zones de combat du nord et de l’est de la ville de Gaza, ( si on trouve des corps dans des zones de combat, ce n’est nécessairement pas des civils, eh ? Il y a de la place pour le doute, n’est-ce pas ?) ce qui porte à 765 le nombre de Palestiniens tués depuis l’offensive "Plomb durci", selon ("selon", donc à ne pas prendre pour d el’argent comptant) le ministère de la Santé de l’administration du Hamas. On compte en outre au moins 3.000 blessés.

Ce ministère a indiqué, sans que cela soit confirmé de source indépendance, (encore et toujours le doute) que 34% des Palestiniens tués étaient des enfants -cela équivaudrait à 250 environ-, de même que 35% des blessés. Les civils, et notamment les enfants qui représentent 56% de la population de la bande de Gaza, portent le plus lourd fardeau des violences en cours. (on ne l’aura jamais répété, il faut insister, car pour certains Israël se défend en s’attaquant à des terrroistes qui creusent des tunnels pour l’attaquer )

Dans les rangs israéliens, trois militaires ont péri jeudi dans les combats face au Hamas. Au total, depuis le déclenchement des hostilités, les Israéliens déplorent 13 tués, ( le verbe déplorer est réservé aux seuls Israéliens) dont trois civils atteints par des roquettes.

Au treizième jour de l’offensive contre la bande de Gaza, la situation menace de s’aggraver un peu plus pour les 1,5 million de Gazaouis. Comme la veille, l’armée israélienne a temporairement suspendu ses opérations jeudi pour que la population puisse se procurer vivres et médicaments.(Bravo l’humanitaire, je vous massacre mais je vous donne le temps de vous nourir et de panser vos blessures) Mais les bombardements qui ont précédé ont été, selon les habitants (encore et toujours le fameux "selon" donc à ne pas prendre non plus pour de l’argent comptant, ils exagèrent peut-être), parmi les plus sévères depuis le début de l’offensive le 27 décembre.

Les tirs de roquettes en direction du sud d’Israël se sont poursuivis jeudi, (c’est donc compréhensible que le sionistes continuent à tuer, blesser des Palestiniens et à ravager la Frange de Gaza) une vingtaine chutant en divers points sans qu’il soit fait état de victimes (peu importe cela justifie l’agression contre Gaza). Ce chiffre est inférieur à celui des jours du début de l’offensive, mais ce n’est pas non plus l’arrêt total des tirs que recherche Israël (la fin noble tant recherchée par l’État hébreu éprix de paix).

En Cisjordanie occupée (ocupée ? les Français savent ce que c’est , pas les Britanniques mais "les nazis" cela doit leur rappeler quelque chose à tous les deux), des policiers israéliens ont ouvert le feu et tué un Palestinien qui tentait d’incendier une station-service d’une colonie de peuplement, (donc si j’ai bien compris la dépêche indique que ce Palestinien est un....terroriste, horreur ! il fait du terrroisme, il n’attaque pas les "occupants" en "Cisjordanie occupée") indiquent les forces de l’ordre.

L’agence de l’Onu chargée de l’assistance aux réfugiés palestiniens (UNRWA), qui fournit une assistance à 750.000 Gazaouis, a suspendu toutes ses opérations dans la bande de Gaza, "en raison de l’augmentation des actes hostiles contre ses installations et son personnel" (mais de la part de qui ?, aucun commentaire, aucune précision ? Omission de l’agence de presse concernée ou manque de précision de cette agence de l’ONU).

L’UNRWA gérait l’école de Djabalia où plus de 45 personnes ont péri mardi dans des tirs israéliens. Deux manutentionnaires ont par ailleurs été tués jeudi par des tirs de char contre un convoi de l’agence onusienne. Les convois humanitaires ont aussitôt été suspendus vers les points de passage d’Erez et Kerem Shalom.

CONSULTATIONS AU CONSEIL DE SÉCURITÉ

Le CICR a accusé ( "accuse" ...mais tant que la culpabilité n’aura pas été démontrée....) pour sa part les forces israéliennes de ne pas respecter le droit humanitaire international. Dans un communiqué diffusé à Genève, il évoque la découverte de quatre enfants affamés retrouvés près des cadavres de leurs mères dans une maison bombardée du quartier de Zeitoun, dans la ville de Gaza, à 80 mètres d’une position militaire israélienne.

Les équipes du Croissant-Rouge et du CICR n’ont pu gagner la zone que mercredi alors qu’elles en avaient demandé l’autorisation dès le week-end. "C’est un incident choquant", a dit Pierre Wettach, coordinateur du CICR pour Israël et les territoires.

Dans ce contexte, les démarches diplomatiques se sont poursuivies.(Elles aboutiront quand tous les Palestiniens auront été massacrés ? Plus cela traîne plus Israël aura le temps de faire sa sale besogne) Après avoir prôné une simple déclaration de la présidence du Conseil de sécurité, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne (encore les parrains et pas précisément des Palestiniens) ont travaillé à un projet de résolution appelant à un "cessez-le-feu immédiat" (mais appelant qui, nom de Dieu !) dans la bande de Gaza.

Dans la soirée, le représentant de la Ligue arabe à l’Onu a affirmé que les puissances occidentales et les pays arabes s’étaient mis d’accord sur un accord de principe concernant un projet de résolution qui appelle à un cessez-le-feu immédiat. "Il y a un accord de principe", a dit l’ambassadeur, Yahia Mahmassaini, aux journalistes, au terme d’une journée de tractations (tractations, tractations.... ce mot n’et pas toujours beau et moins encore quand ce sont des milliers et des milliers de vies humaines qui sont menacées) .

Le Conseil de sécurité devait tenir en outre des consultations ce jeudi à partir de 22h00 GMT sur Gaza.

Paris et Berlin se sont dit prêts à prendre une initiative commune pour ramener la paix (ah, Israel laissait les palestiniens vivre en paix ? première nouvelle). "Tout doit être fait pour obtenir un cessez-le-feu rapide. Pour cela, le plus important est d’obtenir des garanties sur la sécurité d’Israël (la encore, la pauvre victime, le monde à l’envers) et notamment de mettre un terme aux entrées d’armes -dans la bande de Gaza-" (nous appuyons Israël..à bon entendeur....), a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel lors d’une conférence de presse à l’Elysée avec Nicolas Sarkozy.

Ces initiatives s’articulent autour du plan de cessez-le-feu présenté par les Egyptiens avec l’appui des Européens. De source autorisée, on indique qu’un émissaire israélien a été dépêché au Caire pour discuter de la mise en oeuvre de ce plan, qu’examinent les islamistes du Hamas ("islamistes..cette précision ou étiquette ne pouvait pas manquer elle a une grande signification pour les Occidentaux)

Exposé mardi soir par Hosni Moubarak, le plan égyptien prévoit une trêve immédiate pour une période limitée afin de faciliter l’acheminement d’une aide humanitaire d’urgence )et après la trêve ? reprise des raids israéliens ?.

Se tiendraient parallèlement des négociations entre Israéliens et Palestiniens pour parvenir à un accord de cessez-le-feu assorti de garanties, dont la sécurisation de la frontière entre Israël et la bande de Gaza avec l’aide de l’UE. La question du blocus économique du territoire, mise en avant par le Hamas pour expliquer son refus de reconduire le mois dernier la trêve de six mois qu’avait négociée Le Caire, serait aussi discutée.

Reynaldo Henquen

Journaliste aux émissions en français de Radio Havane Cuba

URL de cet article 7783
  

Même Thème
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"c’est un cliché de journaliste que de souligner le caractère futile de lancer des pierres contre des tanks. Faux. Il est certain qu’il s’agit là d’un acte symbolique, mais pas futile. Il faut beaucoup de courage pour affronter une monstre d’acier de 60 tonnes avec des pierres ; l’impuissance du lanceur de pierres à arreter le tank ne fait que souligner l’impuissance du tank à faire ce qu’il est censé faire : terroriser la population."

Gabriel Ash

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.