RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Israël perd huit milliards de dollars et des partis arabes rejoignent le boycott

Mustafa Barghouti, le secrétaire général du mouvement Initiative nationale palestinienne, a estimé qu’Israël a subi des pertes de l’ordre de huit milliards de dollars en raison de la campagne de boycott contre les colonies illégales, ce qui équivaut à 20 pour cent de leur PIB.

En ce qui concerne les derniers efforts palestiniens visant à intensifier le boycott des colonies, Barghouti a révélé qu’un accord a été conclu avec 13 partis démocratiques arabes pour former des comités de boycott dans le monde arabe.

Dans une déclaration à Quds Net News Agency jeudi il a dit : « l’Union européenne n’a pas émis de décision de boycott d’Israël, mais ce qui se passe est un boycott de toute relation ou d’accord avec les colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. »

En outre : « Cette initiative s’étend dans le monde entier et pas seulement dans les pays européens, de nombreuses zones dans le monde sont également prêts à boycotter les colonies. »

L’accord avec les partis arabes de participer à la campagne de boycott a été conclu après la participation d’une délégation du mouvement Initiative Nationale palestinienne dirigée par Barghouti, avec une délégation du Fatah, dirigée par Nabil Shaath au Forum social-démocrate arabe. Il a eu lieu à Amman, en Jordanie, sur deux jours et a pris fin mercredi.

Le projet de résolution présenté par l’Initiative Nationale palestinienne en ce qui concerne Jérusalem fut adopté à l’unanimité, ainsi qu’un mouvement de masse de boycott et de sanctions contre Israël et la décision de soutenir la résistance populaire palestinienne et la lutte pour la justice pour les Palestiniens contre l’occupation et les colonies.

Les délégués ont appelé les peuples du monde arabe et ses amis à adopter une stratégie de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël jusqu’à ce qu’il mette fin à la discrimination et l’occupation injuste.

Il est prévu que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève votera jeudi et vendredi sur cinq résolutions condamnant Israël. Il s’agit notamment d’une résolution appelant à encourager le boycott des colonies israéliennes et couper tous les investissements avec elles. Pendant ce temps, la diplomatie israélienne n’a pris aucune action directe pour lutter contre ces décisions et est occupée avec des grèves dans leurs ambassades et consulats internationaux.

Un haut responsable israélien a déclaré que la proposition de résolution appelant à un boycott des colonies est en train de créer une tension et anxiété au sein du bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Ayant compris que la diplomatie israélienne est complètement paralysée en raison des grèves, ils ont rapidement décidé d’affecter un envoyé spécial à Genève. En attendant, le vice-président israélien du Conseil national de sécurité, Aaron Larmon, devait arriver mercredi, mais une décision de dernière minute a été prise d’annuler la visite après que des responsables du bureau du Premier ministre ont compris qu’ils ne seraient pas en mesure d’influencer les décisions qui se profilent à Genève.

Le projet de résolution au Conseil de droits de l’homme des Nations Unies à Genève a été fondé sur la proposition faite par un groupe d’États arabes au Conseil des droits de l’homme, y compris l’Autorité palestinienne, et est intitulé Colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, à Jérusalem-Est et les hauteurs du Golan. Le projet de résolution, qui sera soumis au vote, est le premier de son genre à condamner Israël par des résolutions du Conseil de droits de l’homme des Nations Unies.

Israël considère l’intitulé très dangereux car il reprend les termes de la campagne BDS contre les colonies, et bien qu’une décision du Conseil des droits de l’homme n’impose aucune obligation à un État, un vote favorable entraînera plus de boycotts des colonies israéliennes et le boycott des entreprises israéliennes qui coopèrent avec les colonies, qui y opèrent, ou même qui ouvrent des filiales là-bas.

Middle East Monitor

Traduction "le boycott est plus qu’un droit, un devoir" par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

»» http://www.middleeastmonitor.com/news/middle-east/10590-israel-loses-e...
URL de cet article 26809
  

Même Thème
Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

(CUBA) "Tant qu’il y aura l’impérialisme, nous ne pouvons nous permettre le luxe du pluri-partisme. Nous ne pourrions jamais concurrencer l’argent et la propagande que les Etats-Unis déverseraient ici. Nous perdrions non seulement le socialisme, mais notre souveraineté nationale aussi"

Eugenio Balari
in Medea Benjamin, "Soul Searching," NACLA Report on the Americas 24, 2 (August 1990) : 23-31.

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.