RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Israël : Une condamnation légère pour un meurtre brutal montre l’inégalité de traitement des Juifs et des Palestiniens (Mondoweiss)

Un jeune de Jérusalem connu seulement par la lettre "A" a été condamné à 8 ans de prison suite à une négociation avec la justice*, une peine étonnamment courte, pour avoir poignardé à mort un Palestinien, Hussam Rawidi, sans provocation, au court d’une attaque brutale. Le chef d’accusation a été réduit de "homicide volontaire" à "homicide involontaire" ce qui a permis au tribunal de prononcer une sentence légère. Le crime s’est produit le 11 février 2011. Rawidi avait 24 ans quand il a été tué.

L’incident s’est produit dans le centre de Jérusalem un vendredi soir. L’accusé et trois de ses camarades, résidents de Jérusalem, Beit-El et Itamar **, ont entendu Rawidi parler Arabique avec son ami Murad Jelani. Un ami de l’accusé s’est mis à leur lancer des commentaires racistes.

Dans le jugement, le tribunal a précisé qu’au début l’accusé n’avait pas entendu les remarques racistes de son ami. Mais il s’est mêlé à la querelle quand il a vu son ami frapper les deux Palestiniens.

Selon le juge Zvi Segal, "A moment donné le jeune homme a sorti un rasoir et a attaqué la victime et lui a fait une profonde entaille au visage, de l’oreille à la joue". Il a ajouté que pendant que Rawidi perdait tout son sang, deux des amis de l’accusé se sont aussi mis à battre Rawidi.

Deux amis de "A" ont été arrêtés par la police quand ils sont revenus sur le lieu du crime pour essayer de supprimer les preuves de leur crime. (Cette information n’apparaît que dans la version en Hébreu de Haaretz -16.7.2012)

Aux termes de l’accord conclu avec le procureur, deux des accusés ont été condamnés à 6 mois de service communautaire pour avoir causé de graves blessures.

Il n’est pas précisé dans les articles du journal si ces deux jeunes étaient ceux qui avaient essayé de cacher leur crime ni ce qui a été décidé pour le troisième ami de "A". Les noms des auteurs du délit ne sont pas donnés dans les articles mais ceux des deux victimes apparaissent.

En plus de la peine de prison, l’accusé est condamné à verser une somme de 5000 shekels (approximativement 1200 dollars Etasuniens) à la famille de la victime. Cette somme est qualifiée par Haaretz de minuscule (×–×¢×•×ž×™× ). (Seulement dans la version en Hébreu).

Le père de la victime, Hussain Rawidi, a dit au journal : "Ce n’est pas juste qu’il ne soit condamné qu’à 8 ans de prison pour ce qu’il a fait... Mais les tribunaux sont comme ça, je n’y peux rien. Il a assassiné mon fils simplement parce qu’il était arabe." (Version en Hébreu).

Yariv Oppenheimer, le responsable de Peace Now, a dit : "Si le meurtrier avait été arabe et la victime juive, il aurait été condamné à la prison à vie. Il n’y a que dans les tribunaux israéliens que la vie d’un Arabe ne vaut que 5000 shekels. Le parquet doit faire appel." ( Version en Hébreu).

Et, à nouveau seulement dans la version d’Haaretz en Hébreu, on trouve cette comparaison instructive :

Dans un cas similaire la sentence a été plus dure. En 2009, Eric Karp a été assassiné sur une plage de Tel Aviv par de jeunes Arabes. Les attaquants ont aussi été accusés d’homicide involontaire [et pas non plus d’homicide volontaire, IG] mais ils ont été condamnés à 26 ans de prison et ont dû verser 300 000 Shekels de compensation à la famille de la victime.

Sources

Hasson, Nir, "Jewish teen sentenced to 8 years in jail for killing Arab in Jerusalem," July 12, 2012 (English) : http://www.haaretz.com/news/national/jewish-teen-sentenced-to-8-years-...

Hasson, Nir, "5000 shekel compensation to the family of an Arab who was stabbed to death by a Jew," July 12, 2012 (Hebrew) : http://www.haaretz.co.il/news/law/1.1775041

Notes :

* Plea bargain : négociation consistant à négocier une peine réduite en admettant certains torts ou en fournissant certaines informations

** Beit-El et Itamar sont des colonies juives en Territoire Occupé.

Pour consulter l’original : http://mondoweiss.net/2012/07/light-sentence-in-brutal-murder-shows-do...

Traduction : Dominique Muselet

URL de cet article 17232
  

Même Thème
Israël, Les 100 pires citations
Jean-Pierre Bouché, Michel Collon
Ce livre contient 100 citations de dirigeants, stratèges et penseurs sionistes, des origines du mouvement jusqu’à aujourd’hui. À partir de ces citations, il s’agit pour les auteurs de faire une analyse à la fois documentée et ludique de la pensée sioniste à travers les années. Les auteurs montrent ainsi qu’il y a bien une pensée sioniste cohérente qui se perpétue à travers le temps. Le conflit israélo-palestinien ne vient pas de nulle part : il prend sa source au moment même où le projet sioniste s’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En révélant au public comment les institutions fonctionnent réellement, pour la première fois nous pouvons vraiment comprendre, en partie, notre civilisation.

Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.