RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Jérusalem-Est sera désormais totalement entourée de colonies

Lundi 17 décembre, la commission ad hoc du ministère de l’intérieur israélien a donné son feu vert à la construction de 1.500 nouveaux logements pour colons à Jérusalem-Est. Annoncé en 2010 lors de la visite du vice-président étasunien Joe Biden, ce plan avait déjà généré à l’époque de fortes tensions avec les États-Unis. Mis en sommeil en jusqu’en 2011, l’État hébreu vient donc de l’exhumer avec fracas en lançant concomitamment le projet de construction de 3.000 autres habitations. Israël répond ainsi à sa façon à la reconnaissance d’un État palestinien en tant que membre observateur par l’assemblée générale des Nations-Unies.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a aussitôt demandé à son représentant à l’ONU, Riyad Mansour, de se tourner vers les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité afin qu’ils se mobilisent pour empêcher les nouvelles implantations israéliennes à Jérusalem-Est. Ce qui fit dire dans une réaction minimaliste à Nabil Abou Roudeina, un des porte-parole de M. Abbas, que « ces projets de construction juifs sont un défi à la communauté internationale et montrent un profond mépris envers le monde arabe ».

La confirmation de la volonté de Tel-Aviv d’utiliser la construction de nouvelles implantations comme arme punitive à la reconnaissance de la Palestine à l’ONU est venue de l’ONG israélienne Peace now. Selon cette dernière, de nouvelles implantations, qui viendraient s’ajouter aux 1.500 et 3.000 logements évoqués plus haut, seraient sur le point d’être approuvées par la commune de Jérusalem. L’organisation non-gouvernementale évoque la construction de 549, 813 et 2.160 logements en trois projets dans la colonie de Givat Hamatos ; 1.100 autres logements devraient quant à eux sortir de terre dans la colonie de Gilo, au sud de la ville sainte.

En réponse aux demandes de l’autorité palestinienne, les quatre membres européens du conseil de sécurité de l’ONU, la France et la Grande-Bretagne, ainsi que le Portugal et l’Allemagne, prépareraient une déclaration commune en vue de condamner les projets de nouvelles constructions dans les colonies. Des sources diplomatiques en date du 10 décembre font quant à elles état de la « consternation » de l’union européenne après l’annonce par l’État hébreu de la construction de nouvelles implantations dans les colonies de Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Maja Kocijancic, porte-parole de Catherine Ashton, la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères, a souligné que « l’Europe s’opposait avec force aux plans d’Israël de déploiement de nouvelles colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est » et que « ces colonies sont illégales en vertu du droit international et constituent un obstacle à la paix ». L’union européenne haussant le ton vis-à -vis de l’État hébreu ? C’est dire si ce dernier va loin. Du côté de Washington, en revanche, c’est le silence radio…

Malgré les protestations qui ne cessent de s’élever au niveau international, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a affirmé qu’Israël continuerait d’étendre ces projets d’implantations : « Jérusalem est la capitale éternelle de l’État d’Israël, et nous continuerons à la développer. Sa question fait l’objet d’un vaste consensus national ». Une déclaration quasi mystique à l’adresse de son électorat, réactionnaire et colonialiste, qui pourrait lui ouvrir les portes de la réélection lors du prochain scrutin.

Capitaine Martin

Résistance http://www.resistance-politique.fr/article-jerusalem-est-sera-desormai...

URL de cet article 18748
  

Même Thème
Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsqu’ils n’arrivèrent pas à s’en prendre à nos arguments, ils s’en sont pris à moi.

Julian Assange

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.