RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

John Kerry à l’ONU : il est interdit à la Syrie d’attaquer Al-Qaeda

Il n’est pas étonnant que les Etats-Unis aient insisté pour ne pas divulguer l’accord avec la Russie sur un cessez-le-feu en Syrie. Il s’avère que l’une des exigences des Etats-Unis était que l’armée de l’air syrienne serait interdite d’attaquer le Front Al-Nosra (al-Qaeda en Syrie). Du conspirationnisme ? Ecoutons John Kerry hier à l’ONU :

Kerry a affirmé hier à l’ONU qu’il était impossible de distinguer les « modérés » soutenus par Washington d’al-Qaeda lorsque ce dernier était attaqué :

« J’ai dit à de nombreuses occasions à la Russie qu’il était très difficile de distinguer les gens lorsqu’on les bombarde sans discrimination et lorsque Assad s’arroge le droit de décider qui serait bombardé, parce qu’il peut, je cite, « s’en prendre à al-Nosra » tout en s’en prenant aussi à l’opposition parce que c’est ce qu’il veut ».

Cela n’a aucun sens. Il semble plus logique de dire que la menace d’être bombardés aux côtés d’al-Qaeda constituerait le meilleur des arguments aux « modérés » pour s’éloigner d’al-Qaeda le plus tôt possible !

On aurait pu penser que Washington dirait à ses « modérés » : « Vous avez 48h pour cesser et vous abstenir de combattre aux cotés d’al-Qaeda en Syrie, sinon vous deviendrez les cibles des avions Syriens, Russes et de la coalition. »

Mais au lieu, Washington argumente que parce que ses « modérés » refusent de s’écarter d’al-Qaeda, les Russes et les Syriens doivent cesser d’attaquer al-Qaeda !

George W. Bush a prononcé cette phrase célèbre, « ou vous êtes avec nous, ou vous êtes avec les terroristes ». Mais que se passe-t-il lorsque Washington elle-même est « avec les terroristes » ?

Daniel McAdams

Traduction « excellente question » par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

»» http://ronpaulinstitute.org/archives/peace-and-prosperity/2016/septemb...
URL de cet article 30928
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Hillary Clinton, la « Reine du Chaos »
Diana JOHNSTONE
1. Dans votre dernier livre, vous appelez Hillary Clinton la « Reine du Chaos. » Pouvez-vous expliquer pourquoi vous avez choisi ce sobriquet péjoratif pour décrire Hillary ? En un mot, la Libye. Hillary Clinton était si fière de son rôle majeur dans le déclenchement de la guerre contre la Libye qu’elle et ses conseillers avaient initialement prévu de l’utiliser comme base d’une « doctrine Clinton », ce qui signifie une stratégie de changement de régime façon « smart power » , comme un slogan de la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous possédons 50% des richesses de la planète, mais seulement 6% de sa population. Dans cette situation, nous ne pouvons éviter d’être l’objet d’envies et de jalousies. Notre véritable tâche dans la période à venir sera de créer un tissu de relations qui nous permettra de faire perdurer cette inégalité.

Département d’Etat Etats-Unien - Planning Study #23, 1948

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.