RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’arroseur arrosé

Je pense qu’il est nécessaire de se pencher sur la date, qui paraît trop belle pour être vraie, Tous les commentateurs parlent du 24 février, mais en fait, pesanteur sociologique prise en compte, c’est deux jours plus tôt qu’il faut prendre en compte, Deux jours plus tôt ? Mais, du moins dans le calendrier grégorien, c’est la date impossible !

22.02.2022, enlevons les points, et il reste ce nombre dont l’équivalent ne se verra que dans plus de onze millénaire (et même jamais, les mois ne font au plus que 31 jours) : 22022022. Le 31 décembre 2021 j’en avais signalé la singularité, Eh bien, même pour qui n’a aucun intérêt en général pour la numérologie, il semble que cette fois la conjonction non des astres, mais des cheminements politico-économiques ait produit un effet de bascule.

De jour en jour, distraitement l’hégémonie impériale aussi bien dans le commerce que dans la finance, que dans la supériorité militaire, que dans le culturel (hormis dans les colonies OXYDANTales, soit la vieille Europe à bout de souffle – merci à ses "dirigeants" choisis dans ce but – et les membre du Commonwealth qui seront orphelins de leur lien subtil sept mois plus tard), cette hégémonie sera passée discrètement en-dessous de l’ardeur de ses "rivaux". Non, il ne s’agit pas de suggérer que d’autres convoitent sa place en tête, mais qu’enfin il serait possible de discuter entre égaux.

Certes, l’aigle ne l’entend pas ainsi mais, malgré sa hargne, il ne pourra l’empêcher, sauf à déclencher le feu du ciel où il se consumera avec tout le reste. On remarquera que le Pentagone, malgré sa lourdeur, en est conscient. Seuls les archi-tarés du Département d’État continuent à jeter de l’huile sur le feu, une huile qui empeste le pétrole sale.

La position de l’Empire est d’autant plus précaire désormais, que les autres pays se nourrissent de sa faiblesse grandissante. Ses représailles ne gênent que les colonies européennes, et renforcent au contraire les puissances montantes. Le système libéral, dit "woke", ravage les villes étasuniennes, y sème la plus grande pagaille possible ; il a enclenché un flux continu de migrations qui contribuent fortement à tout désorganiser, et à aggraver tous les déficits. Aux EU, les routes et ponts, les chemins de fer, ne sont plus entretenus, ce qui provoque de plus en plus d’accidents souvent très graves. Le Royaume-Uni est sur la même lancée. Dans l’union européenne il n’y a plus de jour sans grandes manifestations partout, parce que trop, c’est trop. C’est l’affolement général sauf chez les neocons qui ricanent et en demandent toujours plus.

Qu’on le veuille ou non, le fameux OXYDANT est en train de se briser, tout seul, et sa superbe ne surnage qu’au prix d’un total aveuglement. C’est une chose qui n’a qu’un temps : il est désormais au seuil du précipice, de la roche Tarpéienne, et il fait mine d’avancer encore. Qui pourra lui faire rebrousser chemin, et le ramener à la raison ?

En fait, et je pense que le chroniqueur nommé Batiushka ne me donnerait pas complètement tort, on a l’impression, selon ce que je ressens, que cet OXYDANT repose sur trois pieds : sa vieille base de la City de Londres, qui est le pôle à la fois coutumier et financier, une certaine fraction du Vatican en tant que "caution morale" supposée, et Washington DC, ses griffes. Or ce troisième pied est de plus en plus vermoulu, ce qui peut être dangereux. Ne pourrait-on avancer que "la caution morale", qui conserve une certaine aura, puisse se dresser afin de héler les jusqu’auboutistes, leur demander de passer la main, et de rentrer dans le rang ? Certes le vieux schisme nommé Église Catholique n’a plus la force d’autrefois, mais si quelqu’un peut s’élever ainsi, et ramener à de meilleurs sentiments les fous de guerre, ce sera une bonne action à son actif avant que lui aussi ne s’écroule à force de compromissions comme du temps des Borgia. Ce n’est pas le chef de l’Église Orthodoxe de Moscou qui pourra y faire quelque chose : il ne sera pas écouté.

Alors, le salut, ou le Grand Feu ?

JCC

URL de cet article 38612
  

Même Thème
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous sommes gouvernés, nos esprits sont moulés, nos goûts formés, nos idées suggérés, en grande partie par des gens dont nous n’avons jamais entendu parler.

Edward Bernays

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.