Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’OCDE, les journaleux et la mort - à bas le système de retraite à la française !

Vous n'avez pas pu échapper à une série d'articles : France 2 - Retraites : la France épinglée par l'OCDE ; les Echos : la France est le pays où l'on passe le plus de temps à la retraite ; le Monde.fr : Réforme des retraites : la France peut mieux faire, selon l'OCDE.

Salauds de français : vous vivez plus vieux et vous prenez votre retraite plus tôt. Attention, l’OCDE, le parti socialiste et le MEDEF veillent : l’OCDE salue les réformes, mais la France doit encore aller plus loin. Dans une note publiée ce mardi 2 décembre 2015, l’OCDE indique que "les dernières réformes des retraites ont permis d’améliorer la situation financière du système français ... (mais) elles ne suffiront pas et met en garde les pouvoirs publics (français) : les perspectives de long terme sont basées sur des prévisions optimistes ... ". En France, il faut désormais avoir plus de 61,2 as (âge qui passera à 62 ans en 2017) et avoir cotisé pendant 41,5 ans (43 ans à l’horizon 2035), ou avoir atteint l’âge de 64 ans (67 ans en 2022) pour toucher une retraite à taux plein. Pourtant, le Conseil d’Orientation des Retraites (le fameux COR) s’est montré particulièrement pessimiste dans ses dernières prévisions. Selon son scénario le plus optimiste, c’est à dire avec un taux de chômage à seulement 4,5% (contre 10% actuellement - vu les supers résultats de Hollande, Valls et Macro réunis) et une hausse moyenne des salaires de 1,5% par an, le déficit serait encore proche des 10 Mds €uros en 2019-20 (contre 9,3 Mds en 2014), soit 0,4% du PIB. Or l’OCDE rappelle que les dépenses publiques de retraites restent très élevées (14% du PIB), ce qui nécessite de solides performances en termes d’emploi pour préserver la pérennité financière du système ... Et l’OCDE d’en rajouter sur le mode de calcul des pensions en France, sur l’existence de régimes spéciaux, la différence de traitement entre privé et public ... Et de conclure sur "la nécessité de reculer l’âge de départ légal en retraite ...".

N’en ajoutez plus, la coupe est pleine. Sauf que tout cela est un tissu de mensonges, basés sur la peur ... Vous allez voir, vos retraites, faites attention .... Comme pour les terroristes ...

Premier mensonge : j’aimerai bien que les experts de l’OCDE m’expliquent : en France, tous régimes confondus, la France comptait (dernières statistiques fiables connues) 15,6 millions de retraités fin décembre 2013. Ce qui correspond (sur une population de 66,3 millions de personnes) à 23,5% de la population totale (bébés au sein des familles compris). Or le total des prestations servies au titre des retraites atteint 307,5 milliards d’euros, soit 14,3% du PIB (et avec une retraite moyenne fin 2013 de 1 306 €uros brut par mois). Donc, la population totale de retraités (23,5% de la population totale) ne prélève via le système des retraites que 14,3% de la richesse nationale. Salops de privilégiés, qu’on vous dit !!! De qui se moque t-on ?

Deuxième mensonge : l’OCDE fournit les informations suivantes - reprises par l’AFP : respectivement pour les chiffres indiqués : âge de sortie du travail, espérance de vie au moment de la prise de retraite, et durée de la retraite :

- France : respectivement : 59,8 ans, 87,1 ans et 27,2 ans ;
- Italie : respectivement : 61,1 ans, 86,5 ans et 25,4 ans ;
- Allemagne : respectivement : 62,7 ans, 85,5 ans et 22,8 ans ...

La France fait de loin la meilleure performance sociale de l’OCDE ! Et c’est ça que l’OCDE, les socialistes et le patronat veulent changer. Et qu’on puisse interdire toute manifestation pour leur faire comprendre que nous voulons garder notre modèle social, et pas du tout le modèle anglo-saxon qui conduit à :

- Travailler plus,
- Mourir plus jeune ;
- Profiter moins longtemps de sa retraite.

Messieurs les libéraux ... Non merci, définitivement.

Et que vos valets, les journaleux de tout bords qui n’ont même pas fait le moindre commentaire sur ces deux petits calculs, commencent par abandonner leurs privilèges des régimes spéciaux ... Comme les députés, sénateurs et politicards de toutes catégories.

Je ne vous salue pas
B. Boussemart

»» http://richessem.eklablog.com/article-215-l-ocde-les-journaleux-et-la-...
URL de cet article 29687
   
Même Thème
LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« A toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes : autrement dit, la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est en même temps la puissance spirituelle dominante. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose en même temps, de ce fait, des moyens de la production intellectuelle, si bien qu’en général, elle exerce son pouvoir sur les idées de ceux à qui ces moyens font défaut. Les pensées dominantes ne sont rien d’autre que l’expression en idées des conditions matérielles dominantes, ce sont ces conditions conçues comme idées, donc l’expression des rapports sociaux qui font justement d’une seule classe la classe dominante, donc les idées de sa suprématie. »

Karl Marx


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.