RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La Bigleuse et l’outre agée

Autant dire les choses comme elles sont, sans détour ni anicroche. On nous a mis dans la tête, et plutôt devant les yeux, une paire de lunettes à triple foyer pour bigleuse patentée. En filigramme judicieusement camouflé, un sigle pétrifiant, au sens même de pétrifier, nous assène une vision hybride bien loin de la réalité. Une vision tronquée en forme de € pour les uns, de dollard pour les autres, chacun selon sa monnaie ! Car c’est justement de ça qu’il sagit ! Que d’erreurs savamment orchestrées pour nous faire rentrer dans son moule, ses lois et ses préjugés.

Loin de moi l’idée d’un discours fallacieux, bordé non pas de nouilles, mais d’allégations fumeuses, audatieusement explicatives mais dénuées du sens commun. Adieux théories en vrac, balancées pelle-mèle, telles qu’on nous les assène dans les journaux télévisés. Ces mêmes journaux tellement serieux qu’ils en paraisent ridicules !

Si la prostitution est le plus vieux métier du monde, j’te raconte pas l’age de la vieille dame ! Mais la prison dorée de l’argent , l’illusion notoire érigée en maquerelle sur la place publique n’a pas son pareil ! Veau d’or quand tu nous tiens ! Le clinquant de nos vies souvent est affaire de trottoir ! Nous sommes à la merci d’une grande prostituée ! Civilisation quand tu tombes en déclin !

Histoire de tartiner quelques lignes malines sur la galette des idées, voici présentée la lunette à vision obtue, la vicieuse lunette à réalité déformée. Pourquoi obtue ? Parce qu’elle est résignée sans même s’en rendre compte. Pourquoi vicieuse et déformée ? Parce qu’elle manipule notre réalité pour mieux la piller. Vous la reconnaîtrez sûrement la bêbête ! Elle est souriante derrière son masque du grand carnaval, et vicéralement vorace de notre intégrité. Trompeuse à souhait, son désir sous-jacent est d’accaparer notre porte-monnaie, pour le peu qu’il en reste, et nous faire rentrer ou nous maintenir dans son système. Elle ne pense qu’à ça, elle nous a progressivement alliéné ! Il ne manque plus qu’une puce pour nous brider ! Décadence voulue, barbelés programmés !

J’entends déjà quelques râles étouffés. Comment, qu’ouie-je, il a osé ! Que va dire mon banquier ! Et pourtant, regardons la réalité en face. De progagande et de mensonges nous voilà saturés ! Un seul mot d’ordre, une seule pensée : La colonisation de l’argent dans nos pensées est assurée. Vous me direz, ça fait belle lurette que c’est commencé ! Oui mais ça ne fait qu’empirer ! Saturation à tous les étages, on va imploser ! Nos convictions à ce sujet sont éculées, viciés, notre sécurité formatée. Avec ou sans nous, le monde va basculer, parce qu’on nous a trompé !

Cage d’acier, nos valeurs tu as bafoué ! Tu vas payer !

De clinquant, d’or et d’argent re-lookée, tu t’es déguisée ! Mais ce n’est que pour un temps seulement. Puisque tu vas t’effondrer ! Et ce n’est pas nous qui viendront te pleurer ! Tu peux disparaître à jamais !

Lou Florian

Visitez mon site web officiel sur : http://www.lou.new.fr

URL de cet article 6666
  

La raison ou le chaos
André Prone
Extrait de la préface d’André Tosel, Philosophe, Professeur émérite Avec La raison ou le chaos André Prone dresse un ultime tableau de sa vaste fresque théorique intitulée « Capitalisme et Révolution », consacrée à une critique des divers aspects du capitalisme mondialisé et à la proposition de ce qu’il nomme un écomunisme combinant l’apport du mouvement communiste d’inspiration marxienne et l’écologisme. Nourri d’une culture fondée sur une connaissance effective des sciences de la nature, attentif à la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La vérité, c’est que le gouvernement ne peut construire une prison qui soit pire que celle qui consisterait à trahir ma conscience ou mes principes."

Chelsea Manning.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.