Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

24 

La France assassine 164 civils en Syrie en représailles pour Nice (TeleSur)

Le diplomate syrien Bashar Jaafari a dénoncé le fait que le président français François Hollande ait voulu se venger pour Nice et ait tué des innocents en Syrie.

Le représentant permanent de la Syrie devant l’ONU, Bashar Jaafari, a révélé ce lundi que l’attaque aérienne de la France du 19 juillet dernier sur le village de Tokhar, Manbij, au nord de la Syrie, a été une vengeance pour l’attentat de Nice, alors que celui-ci a pourtant été revendiqué par le Daesh.

Le bombardement de la localité syrienne a causé 164 morts de civils, le double de l’attentat de Nice.

Selon Jaafari, le gouvernement français cherchait à punir l’Etat islamique (Daesh en arabe) pour l’attentat de Nice du 14 juillet dernier. Pourtant, les terroristes avaient abandonné le village peu avant l’attaque aérienne pour avoir appris que François Hollande avait promis de se venger.

« La force de l’air française a bombardé la localité et causé de nombreuses victimes : deux fois plus que celles de l’attaque de Nice. Le président français a voulu se venger de ce qui s’est passé là-bas et a tué 164 civils », a dénoncé Jaafari à une réunion du Conseil de sécurité.

Les EU et la France éludent toute responsabilité ; la Russie demande que les faits soient éclaircis.

Durant la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, le représentant permanent de la Russie, Vitali Tchourkine, a demandé que soit éclairci le bombardement du 19 juillet en Syrie. Le diplomate français François Delattre ne s’est pas prononcé sur l’attaque.

La représentante des EU, Samantha Power, a dit que son pays « étudiera avec attention et à fond toute l’information crédible » et s’entretiendra avec des organisations de la société civile syrienne.

L’argument de Power : enquêter sur la véracité de l’information auprès d’organisation non gouvernementales a indigné le diplomate russe Vitali Tchourkine, car les attaques des EU et de leurs alliés en Syrie sont facilement vérifiables parce qu’on a recourt à des drones et au renseignement par satellite. De plus, a-t-il indiqué, il existe des vidéos de tous les bombardements modernes.

« Autrement dit, il n’existe pas de drones ni de forces spéciales des EU en Syrie, ni de forces spéciales de leurs alliés, pas plus qu’il n’existe de capacités de renseignement par satellites étasuniens, ni de vidéos que réalisent tous les bombardiers modernes quand ils attaquent ! », s’est demandé Tchourkine.

« J’ai du mal à croire que l’état militaire de la coalition conduite par les EU soit si lamentable. Ce prétexte de la société civile me fait penser que nous ne saurons jamais la vérité, qu’on occultera la vérité », a-t-il regretté.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a exigé la semaine dernière que l’ONU condamne l’attaque aérienne de la France près de la ville de Manbij qui a tué des enfants et des femmes, mais le Secrétariat de l’ONU a dit qu’il ne pouvait pas vérifier qui était le responsable de l’attaque.

Telesur
25 juillet 2016

URL de cet article 30679
   
DE QUOI SARKOZY EST-IL LE NOM ?
Alain BADIOU
« Entre nous, ce n’est pas parce qu’un président est élu que, pour des gens d’expérience comme nous, il se passe quelque chose. » C’est dans ces termes - souverains - qu’Alain Badiou commente, auprès de son auditoire de l’École normale supérieure, les résultats d’une élection qui désorientent passablement celui-ci, s’ils ne le découragent pas. Autrement dit, une élection même présidentielle n’est plus en mesure de faire que quelque chose se passe - de constituer un événement (tout au plus une « circonstance », (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le plus troublant pour moi était la soif de meurtre témoignée par les membres de l’US Air Force. Ils déshumanisaient les personnes qu’ils abattaient et dont la vie ne semblait avoir aucune valeur. Ils les appelaient "dead bastards" et se félicitaient pour leur habilité à les tuer en masse.

Chelsea (Bradley) Manning


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.