RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
12 

La mort subite d’André Vltchek (Counterpunch)

NOTE DE LA RÉDACTION : CounterPunch a reçu un message de Rossi Indira, le partenaire d’André qui était avec lui au moment de sa mort, selon lequel André est mort de complications liées au diabète. André avait été très malade pendant plusieurs semaines avant sa mort, il pouvait à peine marcher et une de ses jambes était paralysée. Rossi nous dit qu’il a également refusé un traitement médical. Les funérailles d’André ont lieu à Istanbul.

"Exposing Lies of the Empire" (PT. Badak Merah Semesta, 2015) m’a fait découvrir pour la première fois le remarquable journalisme d’André Vltchek, qui tisse des récits inoubliables sur l’impérialisme occidental et le fondamentalisme capitaliste. Il est largement considéré comme l’un des penseurs les plus doués du monde, et même si je ne le connaissais pas personnellement, j’étais toujours impatient de lire ses articles. Ses mots sont issus d’une expérience personnelle directe sur les lignes de front des champs de bataille ou partout où l’humanité a souffert et lutté. Il connaissait aussi bien les bidonvilles que les palais et les villages qui avaient été bombardés. Il était un véritable révolutionnaire luttant pour la classe inférieure, un communiste de toujours et un défenseur du mondialisme chinois, qu’il décrivait comme bénéfique aux anciens pays colonisés du monde entier.

Philosophe, cinéaste, journaliste d’investigation exceptionnel, il manquera à des millions de personnes anonymes qui ont lutté pour la justice et la rédemption des forces du colonialisme, passé et présent.

Il est mort inopinément au milieu de la nuit du 22 septembre alors qu’il voyageait en voiture avec chauffeur avec sa femme de Samsun sur la mer Noire en Turquie à Istanbul. Lorsqu’ils sont arrivés aux petites heures du matin à l’hôtel, sa femme a essayé de le réveiller, mais il était décédé. La police turque a ordonné une analyse médico-légale de sa mort mystérieuse et inattendue.

Il a exposé des atrocités célèbres de l’Afghanistan à la Syrie, en passant par l’Irak, l’Iran, le Soudan, l’Argentine, le Chili, le Pérou, Hong Kong et le Xinjiang. Il n’a pas seulement dénoncé avec sa plume la brutalité des élites dirigeantes, il a voyagé pour voir ce qui était vrai, ce qui était faux, ce qui était choquant. Suivre ses traces conduit à une inquiétante litanie du "choquant".

Ce n’est que récemment, à Hong Kong, qu’il a accordé une interview vidéo personnelle de 20 minutes à DotDotNews. Voici un lien où André Vltchek raconte sa propre histoire. C’est vraiment une histoire remarquable :

Dans l’interview, il déclare "Je me bats contre tout ce qui pourrait être décrit comme de l’impérialisme... comme quelque chose qui renverse les gouvernements des peuples... qui impose une idéologie aux peuples... en gros, ce que l’Occident fait depuis des décennies et des siècles par la domination colonialiste puis impérialiste du monde... Donc, je vais partout où les pays sont détruits."

Au Timor oriental où il filmait en 1996, les militaires indonésiens l’ont arrêté et l’ont pendu au plafond et torturé pendant 24 heures. Par la suite, il n’a pas pu utiliser son bras gauche pendant un an. Il faisait un reportage sur le coup d’État indonésien de 1965, soutenu par les États-Unis, dans un film intitulé "Downfall", produit et réalisé par André. Il lui a fallu 15 ans pour terminer le film, période pendant laquelle il a été condamné à mort à deux reprises. Il est probablement l’un des seuls journalistes au monde dont le corps est rempli de cicatrices de combat par la torture et/ou la proximité directe des zones de combat.

Selon ses propres termes : "L’état horrible du monde dont j’ai été témoin dans tous les pays de toutes les régions du globe, dans plus de 160 pays... Je suis convaincu que seule la lutte contre l’impérialisme peut sauver des milliards d’êtres humains qui sont torturés et détruits pendant tous ces siècles... L’impérialisme occidental est le seul problème de cette planète."

Repose en paix, André Vltchek.

Robert Hunziker

Traduction "avec une boule dans la gorge" par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

»» https://www.counterpunch.org/2020/09/25/andre-vltcheks-sudden-death/
URL de cet article 36505
  

"Pour sauver la planète, sortez du capitalisme" de Hervé Kempf
René HAMM
Le titre claque comme un slogan que l’on clamerait volontiers avec allégresse. Quel immense dommage que si peu de Vert(-e)s adhèrent à ce credo radical, préférant, à l’image de Dominique Voynet Daniel Cohn-Bendit ou Alain Lipietz, quelques commodes replâtrages ! Les déprédations gravissimes de l’environnement découlent d’un mode de production uniquement mû par « la maximisation du profit ». La crise économique actuelle, corollaire des turbulences qui ont frappé la bulle des hedge funds et des subprimes, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Ce que nous faisons au Vietnam, c’est utiliser des Noirs pour tuer des Jaunes afin que les Blancs puissent garder la terre qu’ils ont volé aux (peaux) Rouges".

Dick Gregory (1932-2017)

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.