Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Laïcité : Les trois ostentatoires

1. [Les carrosses de la seconde moitié du XVIIesiècle] étaient d’énormes et lourdes machines qui exigeaient tout un équipage de chevaux et de valets, et bien des gens, les jeunes par exemple, préféraient user d’un véhicule moins encombrant et plus maniable, sinon moins ostentatoire. P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p.176. source  

Les fournaises du Titanic surchauffaient quand Th Big Boat Too Big To fail a sombré. Et voilà le monde occidental tout à fait figé dans une crevasse de « l’entre deux mondes » et l’hier tout d’un pain, le « avant c’était mieux », dans lesquels religions et politiques faisaient l’amour pour deux richesses : les âmes et l’or.

Inséparables. Et à chacun sa mission ! Je prends ton âme et tu prends l’or. Parfois les deux. On n’a jamais séparé l’ivresse du bon grain.

La laïcité, c’est de la frime. Une fumisterie d’intellectuels qui sont en état de bricoles de concepts abstraits.

Tout le monde a une foi, une religion cachée. Et tous les groupements s’affichent « ostentatoirement ».

Les objets ostentatoires

Le Québec et le reste du monde ont la mémoire courte : les femmes devaient porter un couvre-chef pour entrer à l’église le dimanche. Si vous regardez bien la photo des curés, frères, sœurs et du blanc-manger au milieu, c’étaient eux qui s’occupaient de l’éducation. J’ai été éduqué par des religieuses et les Frères du Sacré-Cœur. Ils n’étaient pas des plus discret dans l’affichage de leur étalage de foi, brodés d’accessoires pour le moins voyants.

Le catholicisme est bien la représentation de ce qu’il peut y avoir de plus « ostentatoire ».

Cardinal :

 cardinal

Qu’est-ce donc que cette chère laïcité ?

Qui n’appartient pas au clergé ni à un ordre religieux.

Mais qu’est-ce donc qu’une religion ?

Rapport de l’homme à l’ordre du divin ou d’une réalité supérieure, tendant à se concrétiser sous la forme de systèmes de dogmes ou de croyances, de pratiques rituelles et morales (v. infra B)

L’armée

 armée

Toutes les armées du monde soumissent les soldats à un entraînement qui les javellisent du cerveau à en faire des décervelés abrutis et croyants. C’est une religion : ils prient tous avant d’aller au combat. Ils finissent par afficher leur foi en leur mission salvatrice qui est de tuer pour instaurer une démocratie. Les armées défendent les femmes voilées mais n’en veulent pas dans leur pays.

Rigolons en chœur ! Et pour la fabrication d’un cerveau, ils sont meilleurs que la scientologie. Ils vous le sculptent jusqu’à ce que vous n’ayez plus rien du « laïc » avec une personnalité aussi subtile qu’une carotte en dialogues avec des lapins : pas rapides les gars. Ils sont tatoués de la matière grise.

Ouah !

Les politiciens

Il n’y a pas plus « religieux » qu’un politicien. Il prie pour être élu et quand il l’est, il est enrubanné de son orgueil comme une momie à langue de bois. Voiture rutilante, dépenses accessoires, cravatés, vestonné, débiteurs de formules séchées comme une gousse d’ail après deux ans sous un séchoir à cheveux. Le plus souvent putain du monde de la finance.

Pouah !

Méfions nous des religions cachées…

En vérité, en vérité, je vous le dis, les religions sont devenues laïques et n’ont jamais autant été autant « ostentatoires ».

Vous entrez dans un bureau et les doctorisés vous crachent leur diplôme en trois ou quatre exemplaires. C’Est le tatouage de l’État. Et vous y croyez. On a invisibilisé les religions « civiles » d’un siècle aride dans lequel Satan est représenté par la pauvreté alors qu’il est la richesse du 0.001%.

Les Hells Angels, eux, se tatouent de vraies putains.

Les citoyens

Décoloré, tatoué de diplômes, de tâches importantes, il a échangé l’hostie du christianisme pour les pilules de Big Pharma. Il est malade par la pollution de tout l’arsenal des hommes d’affaires qui vous déculottent un pays en quelques décennies.

Pas de dieu ! Viva son écourté propros : je suis athée. C’est comme s’il avait tout seul découvert la non existence de « dieu ».

Il est civil, mais il a peur d’une idée ou d’une femme voilée, d’une barbichette, et quand il entend le mot malhahade, comme dans le cri du Québécois aux prises avec une grippe : je suis « malhahade comme un chien », il se demande si les h ne sont pas en train d’envahir son « pays ». Ce cher pays ! Le citoyen s’habille en drapeau du pays pour son pays. C’est « mon pays ». Il a peur de perdre son identité, sa feuille d’érable, son sirop d’érable … son passé.

Mais il est rivé à un Iphone.

La faim des temps

Alors là, nous sommes envahis par une nouvelle religion : le civil.

Toute la dorure et le clinquant est désormais invisible. C’est votre guide matériel. Investissez. Préparez votre avenir. Travaillez. Retraitez-vous deux ans après les hausses de tension artérielles.

Ce dont il est à craindre, ce ne sont pas les religions et les petits objets « ostentatoires », ce sont les nouveaux faux religieux, sans objets ostentatoires, au décorum nivelé qui cultivent des guerres, des imbéciles, et qui vous dépouillent de votre avoir et de vos âmes.

Le monde à venir sera ainsi : multiethnique, riche en couleurs, riche en visions différentes, riche en respect, riche en saveurs, riche en richesses de perceptions et d’échanges.

Il n’existera de société possible à bien vivre quand elle aura compris que la religion n’est que l’ostentatoire de la spiritualité. Le reste n’est guère mieux que le régime nazi. Le régime civil est déjà dépassé. Le problème n’est pas d’arrêter ce mouvement des cultures différentes, le problème sera toujours cette résistance au changement.

Pour l’instant, en ce qui concerne le « matériel », la politique – soudée aux compagnies – est un siècle en retard.

La « laïcité » ne sauvera pas le monde. Ni aucun pays. Ni aucune culture. Elle ne fera qu’affermir et niveler nos esprits.

Dans la nature, les oiseaux volent et les poissons nagent.

Dans la vie, on voudrait faire nager les oiseaux et voler les poissons.

C’est une ère de ségrégation spirituelle.

Il y a une place dans l’autobus de la Terre pour les voilés à l’arrière, les chrétien au milieu, et les cravatés en avant.

La réalité est qu’on ne veut pas la voir. Et tous les aveugles ont besoin d’un chien pour se faire guider.

Gaëtan Pelletier

18 septembre 2013

La Vidure

URL de cet article 22501
   
Même Thème
Du bon usage de la laïcité
sous la direction de Marc Jacquemain et Nadine Rosa-Rosso. Depuis quelques années, une frange de la mouvance laïque, qui se baptise elle-même « laïcité de combat », développe un prosélytisme anti-religieux qui vise essentiellement l’islam et, très accessoirement, les autres religions. Cela nous paraît un très mauvais combat pour la laïcité. Cette logique va-t-en-guerre est d’autant plus malvenue qu’elle se développe dans un contexte marqué, dans le monde, par l’unilatéralisme militaire américain, et, chez (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez.

Gandhi


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.