RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le cadeau de ben Zayed à ben Salmane... le sang des Iraniens.

Avant propos

Ce commentaire politique de M. Nasser Kandil repose, entre autres, sur deux prises de position concernant l’Iran :

1. La déclaration du prince héritier en Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, lors d’un entretien accordé, début mai 2017, à la première chaîne saoudienne :

« Le croyant ne se laisse pas mordre deux fois. Nous avons été mordus une fois. La prochaine fois nous ne nous laisserons pas mordre. Nous savons que nous sommes une cible principale pour le régime iranien. Arriver au Dôme des Musulmans est l’objectif premier du régime iranien. Nous n’attendrons pas que la bataille ait lieu en Arabie saoudite, mais ferons en sorte qu’elle ait lieu, chez eux, en Iran... » [1].

2. Le Tweet de Abdulkhaleq Abdulla, conseiller du prince héritier des Émirats Arabes Unis [EAU], Mohammed ben Zayed, le 22 septembre 2018, peu de temps après l’attentat terroriste meurtrier perpétré à al-Ahvaz en Iran :

En voici la traduction :

« 10 militaires tués au cours d’une attaque sur un défilé militaire dans la ville d’Al-Ahvaz au sud-ouest de l’Iran. L’attaque d’une cible militaire n’est pas un acte terroriste et le déplacement de la bataille dans la profondeur iranienne est un choix déclaré qui s’intensifiera au cours de la prochaine étape ».

Ce ne sont évidemment pas des preuves absolues de la participation de ces deux dirigeants de Pays du Golfe au crime commis contre des Iraniens, mais elles ont quand même alimenté une forte suspicion chez un grand nombre d’observateurs et de médias régionaux. Autant d’éléments à ajouter aux déclarations d’experts iraniens confiées à Sputnik dans un article qui vient de paraître [2] alors que nous terminions la rédaction de ce commentaire publié, hier, sur le site de M. Nasser Kandil. [NdT].

* * *

Concernant l’opération qui a visé des militaires, des membres du gouvernement et des civils iraniens à Al-Ahvaz, le Guardian a titré : « Des terroristes tuent des enfants et des soldats lors d’une attaque contre un défilé militaire » [3].

Washington, qui parle ouvertement de déplacer la confrontation avec l’Iran à l’intérieur de son territoire, s’est gardé de soutenir cette opération, se contentant de déclarations sibyllines sur son soutien au peuple iranien et sa condamnation de toute forme de terrorisme ; ce qui revient à dégager sa responsabilité et celle des commanditaires de l’opération.

Seuls les EAU ont fait savoir, par la voix du conseiller du prince héritier Mohammed ben Zayed, premier responsable de la sécurité du pays, qu’il ne s’agissait pas d’une opération terroriste mais d’une action légitime, ajoutant que ce qui se prépare sera pire encore. Une réaction dont la rapidité et la dangerosité font qu’elle ne peut être imaginée comme involontaire de la part d’une personnalité occupant une telle fonction.

L’Arabie saoudite n’a rien annoncé de comparable en dépit de son soutien permanent à toute opération de sabotage en Iran, comme si elle avait appris une nouvelle à laquelle elle n’avait pas participé.

Certains disent que cette opération en Iran est un cadeau spécial que Mohammed ben Zayed a voulu offrir à Mohammed ben Salmane, à l’occasion de l’anniversaire de la création de la Saoudie, au prix du sang des Iraniens, dont des enfants, comme l’a écrit le Guardian.

Les EAU mettent leur avenir dans l’œil du cyclone et jouent avec le feu, ce que nul ne leur souhaitait, même pas ceux qui leur reprochaient leur adhésion au camp israélo-américain tout en espérant que leurs responsables témoignent d’un peu de prudence et de raison, à défaut d’un peu de honte.

Nous n’avons pas oublié l’assassinat de dirigeants de la résistance palestinienne aux EAU, par le Mossad, ni leur coopération à cet assassinat pour en faciliter l’exécution, comme cela a été révélé ultérieurement.

Nasser Kandil

25/09/2018

Traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal

Source : Top News de Nasser Kandil

Notes :

[1] Vidéo : Mohammed ben Salmane / Nous transporterons la bataille en Iran

[2] Attentat d’Ahvaz : Téhéran promet une réponse foudroyante, mais à qui ?

[3] Terrorists kill Iranian children and soldiers in military parade attack

Monsieur Nasser kandil est une personnalité politique libanaise, ancien député et Rédacteur en chef du quotidien Al-Binaa.

»» http://topnews-nasserkandil.com/final/Full_Article.php++cs_INTERRO++id=8846-++cs_AMP++gt ;htt...
URL de cet article 33856
  

Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary
Guy HOCQUENGHEM
Préface de Serge Halimi : Avant de mourir, à 41 ans, Guy Hocquenghem a tiré un coup de pistolet dans la messe des reniements. Il fut un des premiers à nous signifier que, derrière la reptation des « repentis » socialistes et gauchistes vers le sommet de la pyramide, il n’y avait pas méprise, mais accomplissement, qu’un exercice prolongé du pouvoir les avait révélés davantage qu’il les avait trahis. On sait désormais de quel prix - chômage, restructurations sauvages, argent fou, dithyrambe des patrons - (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le fait que nous soyons martelés de propagande de manière si agressive 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 est une cause d’espoir, pas de désespoir. Le fait qu’ils doivent déployer tant d’efforts pour maintenir l’humanité à ce niveau de folie signifie que l’attraction gravitationnelle va vers la raison, et qu’ils luttent de plus en plus fort contre cette attraction.

Il faut beaucoup d’éducation pour nous rendre aussi stupides.

Caitlin Johnstone

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.