Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le général-assassin débranché : un non–évènement !

Pourquoi a-t-on débranché ce monstre maintenant ? Est-ce l’échec en Syrie qui a poussé les autorités israéliennes ayant perdu tout espoir de défaire cet Etat-ennemi. Certainement, Sharon aurait désiré être présent pour fêter ce fantasme sioniste. La fin d’un rêve a de fortes chances de se transformer en un calvaire national.

La mort du monstre de la boucherie de Sabra et Chatila a beaucoup contrarié ceux qui veulent défier la nature. Ce n’est ni le premier ni le dernier échec de l’Etat sioniste qui se croit tout permis, même maintenir des cadavres en vie. Pourquoi l’Etat israélien a-t-il voulu garder en état végétatif un criminel de guerre ? Est-ce pour défier la justice et la Communauté internationale ? L’arrogance israélienne n’a pas de limite. Pourquoi a-t-on débranché ce monstre maintenant ? Est-ce l’échec en Syrie qui a poussé les autorités israéliennes ayant perdu tout espoir de défaire cet Etat-ennemi. Certainement, Sharon aurait désiré être présent pour fêter ce fantasme sioniste. La fin d’un rêve a de fortes chances de se transformer en un calvaire national.

Cet homme a commencé son métier d’assassin à partir de 1943 en adhérant à la bande sioniste de la Haganah à l’âge de 14 ans. A 17 ans, lors du premier conflit arabo-israélien, il fit exécuter une soixantaine de prisonniers égyptiens en violation de la Convention de Genève garantissant le droit à la vie des prisonniers de guerre. Malgré des poursuites engagées pour cet horrible crime devant la justice belge, il n’a jamais été condamné suite aux interventions et menaces sionistes.

Ce bourreau a poursuivi son « œuvre macabre » en massacrant les palestiniens là où ils se trouvent : Sabra et Chatila constituant l’horreur extrême dans son ardeur à les liquider pour nier l’Etre palestinien. Contraint à démissionner par la société civile israélienne de sa fonction de premier ministre-assassin, il a été réinjecté dans le circuit politique par son double Nétanyahou.

Suite à l’annonce de son décès, les hommages à l’homme, son habilité, son courage, affluent de toutes les capitales et même du Secrétaire général du « Machin » –Nations Unies- supposé être neutre et défendre les options pacifistes. Nous comprenons les condoléances d’Hillary Clinton, toujours à la remorque du Lobby sioniste. Quant aux islamistes palestiniens, leurs réactions autant ridicules que décalées se passent de tout commentaire, soit une faillite idéologique et stratégique totale …

OBAMA ne se rendra pas aux funérailles de cet assassin, il se fait représenter par l’inexistant-effacé Joe Byden.

Les amis golfiques d’Israël auront-ils le « courage » d’assister à l’adieu mondial !

Nous n’avons aucun doute sur le fait que l’Etat sioniste saura comment inventer-créer un autre monstre sanguinaire. L’Etat israélien ne pourra jamais vivre sans détruire, tuer et envahir. Il a changé de méthodes en utilisant les chevaux de Troie golfiques afin d’anéantir la région arabe et d’assurer sa suprématie en vue d’une pérennité douteuse.

Malheureusement le départ définitif du général-assassin ne réveillera pas les arabes de leur sommeil profond… Ni le jihad ni la Chariaa ne pourront battre cet Etat voyou. Seuls le savoir, la liberté, la démocratie et la culture peuvent transformer les hommes et les femmes arabes en combattants réels, doués d’une vision claire - porteurs d’avenir.

Le monstre Sharon, lui n’avait aucun état d’âme quant sa vision et sa stratégie pour la concrétiser. N’a-t-il pas déclaré : « Tout le monde doit se déplacer, courir et prendre autant de collines palestiniennes qu’ils peuvent pour élargir les colonies israéliennes parce que tout ce que nous saisissons maintenant restera notre propriété. Tout ce que nous ne prendrons leur reviendra. »

Mustapha STAMBOULI

»» http://mustapha-stambouli.blogspot.com/2014/01/le-general-assassin-deb...
URL de cet article 24029
   
La liberté contre le destin, discours de Thomas Sankara
Thomas Sankara reste une figure révolutionnaire de premier plan pour la jeunesse africaine en lutte. Durant son passage bref mais fulgurant à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, le jeune officier a marqué l’histoire de son pays et de l’Afrique, ainsi que la mémoire des luttes anti-impérialistes. On trouvera dans ce recueil, outre les principaux discours de Thomas Sankara, des discours inédits. En plus de faire des bilans réguliers de la révolution, il aborde les thèmes (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« L’ennemi n’est pas celui qui te fait face, l’épée à la main, ça c’est l’adversaire. L’ennemi c’est celui qui est derrière toi, un couteau dans le dos ».

Thomas Sankara


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.