Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

43 

Le Parti des Lâches au secours du FN

Alors qu’il ne disposait que d’un millier de voix de grands électeurs élus sous son étiquette, le FN en a réuni dimanche aux sénatoriales quatre fois plus.
Dans le Var où il compte 215 grands électeurs, David Rachline a recueilli 401 voix. Dans les Bouches-du-Rhône, Stéphane Ravier pouvait compter sur 210 grands électeurs, il obtient 431 voix.
Le même phénomène s’observe dans d’autres départements.

Des élus non FN ont donc voté pour le FN en tapinois.

On nous dit que les électeurs du FN sont des paumés plus bêtes que méchants, malheureux et mal informés. Et surtout pas des pyromanes qui allument des incendies qu’ils nous remercieront d’éteindre.
Les grands électeurs aussi, seraient ignorants-pas-méchants ? Même ceux qui ont été élus sous une autre étiquette et qui votent FN, protégés des crachats de leurs électeurs par le rideau de l’isoloir ?

Théophraste R. (Chef du bureau coming-out électoral).

URL de cette brève 4318
https://www.legrandsoir.info/le-parti-des-laches-au-secours-du-fn.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/10/2014 à 11:04 par Clocel

Si vous voulez vraiment vous débarrasser du FN, foutez-le au pouvoir qu’il nous démontre une fois pour toute la parfaite nullité de son programme, ça amènera un peu de lumière sur une purulence qu’on traîne depuis 40 ans et précipitera ceux qui prétendent s’en distinguer tout en jouant avec et en siphonnant son programme une fois admis par une partie de plus en plus grande de l’opinion.
La vérité je pense, Marine le Pen n’a pas plus envie du pouvoir que son père. Qu’en ferait-elle ? Tout est verrouillé à un niveau où les électeurs et "leurs représentants" n’ont plus rien à dire.
Sinon, continuons à jouer avec l’épouvantail, ça occulte les vrais débats, là est, à mon avis, le vrai danger du FN.
Le FN est un troll politique et une juteuse entreprise familiale, rien d’autre.

#109961 
01/10/2014 à 12:31 legrandsoir

Si vous voulez vraiment vous débarrasser du FN, foutez-le au pouvoir qu’il nous démontre une fois pour toute la parfaite nullité de son programme ...

Bonne idée ! Ils ont fait ça naguère en Allemagne avec un petit moustachu. On a vu la différence entre son programme et son action quand il a eu les manettes.
Votre erreur de raisonnement est ici : les partis pour qui la démocratie n’est qu’un moyen pour arriver au pouvoir ne le lâchent pas par des moyens démocratiques. Il y faudra le force. Si on pouvait éviter...

#109964 
01/10/2014 à 13:38 par Clocel

" Ils ont fait ça naguère en Allemagne avec un petit moustachu."
Un peu caricatural, non ?
Si on a appris l’Histoire avec Fernand Nathan, et si on s’en contente, on peut effectivement arriver à ce type de raisonnement. Mais si on gratte un peu, voir où Hitler avait ses racines et qui l’a amené au pouvoir…
Vous croyez à la fable du petit teigneux qui se hisse au sommet par le simple pouvoir de sa grande gueule ? Qu’il a pu réarmer l’Allemagne sans complicités extérieures ?

Les graines du nazisme ont été semé lors de la signature du traité de Versailles par des gens qui savaient très bien ce qu’ils faisaient, on sait depuis fort longtemps que l’on ne doit en aucun cas humilier, asphyxier un ennemi vaincu sous peine d’avoir à remettre le couvert dans les plus brefs délais. Sauf si on estime que l’armistice qu’on signe arrive trop tôt et que la guerre « terminée » n’a pas atteint ses objectifs.
D’une certaine façon, cette guerre est toujours à l’œuvre aujourd’hui, Syrie, Ukraine, etc.

De quelle démocratie parlez-vous ?
Je ne la vois à l’œuvre nulle part, un fantasme sur un mot valise totalement vidé de son sens premier. Si on veut récupérer le pouvoir, on doit d’abord se réapproprier le vocabulaire et redonner aux mots leur contenu originel sinon, on peut même pas communiquer...

De toutes les manières, ne vous imaginez pas que c’est l’Ahimsâ qui nous sortira de l’impasse.

#109968 
01/10/2014 à 18:51 legrandsoir

" Ils ont fait ça naguère en Allemagne avec un petit moustachu."
Un peu caricatural, non ?

Oui, 11 mots, ça nuance moins qu’une thèse.
N’empêche, Hitler a été élu et il a fallu écraser son pays pour s’en débarrasser (autre caricature en 15 mots).

#109977 
01/10/2014 à 14:55 par Christophe

Les salauds se cachent pour dealer. Les manoeuvres électorales pour obtenir des places en cas de victoire du FN vont devenir monnaie courante. Il suffit de retourner sa veste... du bon côté.
Le programme du FN est moins que nul : s’il arrive au pouvoir, il ne restera plus qu’à espérer un débarquement du Venezuela.

#109971 
01/10/2014 à 22:43 par Taliondachille

6 novembre 1932, dernière élection avant la nomination d’Hitler au poste de chancelier par Hindenburg, le NSDAP, parti hitlérien recueille seulement 33,1 %. Alors, qu’on ne me parle plus d’un Hitler Elu...

Et puis arrêtez de causer dans le vide sur les méfaits futurs du FN et relisez le programme précédent de ce parti : vous constaterez que l’essentiel des saloperies réalisées par l’ignoble tandem UMPS s’y trouve.

#109987 
01/10/2014 à 23:59 par robin

Quant on voit ce qui se passe en Ukraine avec l’extrême-droite au pouvoir, on peut effectivement craindre le pire, car avec le FN, il ne faut pas oublier la pourrie 5° République et les outils dont disposent le président pour assoir sont pouvoir et virer à la dictature avec ses nervis habituels tel ce qui se déroule actuellement aux portes de l’Europe .
L’extrême-droite a toujours été le bras armé du grand capital, et c’est bien la finance qui nous gouverne.
Comme en Ukraine, où les richissimes oligarques peuvent s’offrir des bataillons sanguinaires, le médef pourrait très bien armer des milices fascistes, et faire régner l’ordre de la soumission par la terreur. Le petit peuple n’aura plus qu’à fermer sa "ge....le" , car ces gros requins ne lâcherons pas leur bout de gras.
Ce scénario est plausible alors il vaut mieux trouver un plan B pour le "grand soir" ...car si chaos il y a , nul doute que la majorité se rangera derrière les plus forts ......Et les opposants finiront au mieux dans une poubelle comme les députés de l’opposition en Ukraine, soit tabassés , soit finiront dans une fosse commune !

Monde de merde !

#109988 
02/10/2014 à 07:53 par Cunégonde Godot

Au Grand Soir, on parle plus facilement d’Hitler (ou du FN) que de la réalité de la France d’aujourd’hui. C’est pratique et on se voit plus beau dans la glace tous les matins...

C’est curieux comme le "combat" pour les sans-papiers et son perpétuel ramdan s’est fait discret ces temps-ci chez la pseudo-radicale gauche, et le sans-papiérisme passé de mode depuis que la "gauche" est au pouvoir. Le bio est devenu plus tendance...

Des faits concrets parmi d’autres qui ne se déroulent pas dans la mythique Allemagne des années 30 : les innombrables installations sauvages des gens du voyage — qui peuvent désormais grâce à l’ "Europe" s’implanter où ils veulent et pour qui toutes les communes de plus de 5.000 habitants ont l’obligation de construire des sites d’accueil aux frais des contribuables.

Au moment où les usines françaises s’implantent tout aussi libéralement dans les pays d’où justement viennent ces gens du voyage, ça passe mal dans les chaumières... habitées par des Français à qui il est demandé de plus en plus de "sacrifices".

Du pain béni pour le FN...

#109991 
02/10/2014 à 12:16 legrandsoir

Au Grand Soir, on parle plus facilement d’Hitler (ou du FN) que de la réalité de la France d’aujourd’hui


.
C’est vrai qu’il n’y a qu’une petite dizaine d’articles qui parlent de la France aujourd’hui sur LGS .Et beaucoup d’autres qui y renvoient indirectement.
Cunégonde, vous nous lisez où vous cherchez à contester tout et tout le temps ?
Vous est-il arrivé de discuter avec quelqu’un en remarquant qu’il ne vous écoute pas mais qu’il prépare ses arguments, quoi que vous disiez ?
Nous y sommes en plein, avec vous.
Possible que nombre de lecteurs trouvent ça pénible et improductif.

#110007 
02/10/2014 à 08:35 par Palamède Singouin

les partis pour qui la démocratie n’est qu’un moyen pour arriver au pouvoir ne le lâchent pas par des moyens démocratiques. Il y faudra le force. Si on pouvait éviter...

Ce constat est également valable pour l’UMP, le PS et les "Centristes". Illustration éclatante : le viol de la souveraineté populaire par les "représentants du peuple" lors du référendum sur le TCE.

FN ou autre, tôt ou tard la force sera nécessaire contre ceux qui détiennent la réalité du pouvoir : le MEDEF.

#109994 
02/10/2014 à 09:12 par Fald

Comme Taliondachille, j’ai été choqué de lire qu’Hitler avait été élu, alors que j’ai déjà du mal à supporter ceux qui disent qu’il serait arrivé "démocratiquement" au pouvoir.

Avant les élections, seuls les communistes disaient qu’Hindenburg mettrait Hitler au pouvoir. De nos jours encore et contre l’évidence, des historiens officiels à la Arte disent qu’ile avaient tort. Normal, les cocos ont tort par nature et par définition.

Les autres partis, dont les socio-démocrates, ont appelé à voter Hindenburg comme rempart contre Hitler, ce que les Allemands ont fait.

Peu après, Hindenburg nommait le "petit moustachu" (plagiaire en cela de Chaplin !) à la chancellerie.
Hitler est donc arrivé au pouvoir par magouille politicarde.

Pour considérer une magouille comme un processus démocratique, il faut tout le talent des roses-verts. D’où ma surprise de lire une telle erreur sous le clavier qui sert de plume à un rouge.

A propos des roses-verts, vous savez, ceux qui aiment tellement gloser sur le "rouge-brun", les résultats de Marseille montrent qu’une fois de plus, ils ont délibérément choisi de laisser passer le FN, leur priorité étant la défaite d’un communiste.

Objectif atteint !

#109997 
02/10/2014 à 09:34 par Théophraste R.

@ Palamède Singouin

... qui répond à :

"les partis pour qui la démocratie n’est qu’un moyen pour arriver au pouvoir ne le lâchent pas par des moyens démocratiques. Il y faudra le force. Si on pouvait éviter...

... en osant :

Ce constat est également valable pour l’UMP, le PS et les "Centristes...".

Comment peut-on écrire ça alors que nous subissons une alternance « Bonnet blanc et blanc bonnet » depuis des décennies ?

Est-ce pour le plaisir de commenter ou pour éloigner du sujet ?

#110001 
02/10/2014 à 09:52 par Solon

Ne jouons pas sur les mots. En France, le parti qui arrive en tête aux élections, même s’il n’est pas majoritaire, se voit proposer de diriger le gouvernement.
En 1933, le parti nazi arrive largement en tête aux élections et Hitler est nommé Chancelier par le président Hindenburg.

C’est la conséquence d’un vote, même si lui, Hitler, n’a pas été élu au suffrage universel direct.
Qu’il y ait eu magouilles, tractations, pressions, menaces, etc., certes. Mais Hitler n’est pas arrivé au pouvoir comme Franco, Pinochet et les autres, qui ne valaient pas mieux que lui.

#110003 
02/10/2014 à 10:34 par Palamède Singouin

6 novembre 1932, dernière élection avant la nomination d’Hitler au poste de chancelier par Hindenburg, le NSDAP, parti hitlérien recueille seulement 33,1 %. Alors, qu’on ne me parle plus d’un Hitler Elu...

Reste que le jour où le FN arrivera à 33% vous pouvez être sur qu’il aura des ministres au gouvernement, si ce n’est le 1°. Vous pouvez compter sur "la droite populaire" (droite extrême planquée, à l’UMP) et même sur des "socialistes" genre Valls pour cela.
Les élections, tant législatives que présidentielles, montrent qu’au 1° tour aucun parti en France n’arrive à 33% (sans même tenir compte de l’abstention).
Hitler n’a peut-être pas été élu (pas plus que VALLS, avant dernier des primaires socialistes avec environ 5%), mais il avait toute légitimité pour être nommé à la Chancellerie. C’est quand il renverse les institutions qu’il la perd. Mais là, il est trop tard pour le peuple : on ne légitime pas impunément un parti qui dispose de puissantes milices et de solides appuis dans la grande bourgeoisie.

#110004 
02/10/2014 à 10:41 par Autrement

@Fald, qui écrit : "A propos des roses-verts, vous savez, ceux qui aiment tellement gloser sur le "rouge-brun", les résultats de Marseille montrent qu’une fois de plus, ils ont délibérément choisi de laisser passer le FN, leur priorité étant la défaite d’un communiste."
Et après (encore et encore) ça, les cocos, qui n’ "ont" PAS TOUS "tort par nature et par définition" iraient chercher de ce côté-là un appui institutionnel et une majorité potables ?!

#110005 
02/10/2014 à 12:54 par Palamède Singouin

@ Theophraste

Comment peut-on écrire ça alors que nous subissons une alternance « Bonnet blanc et blanc bonnet » depuis des décennies ?

Euh...j’ai l’impression que nous nous comprenons très mal : je suis entièrement d’accord sur l’alternance "bonnet blanc/blanc bonnet".
J’en conclue qu’ UMP, PS, UDI, MODEM etc...c’est en fait le même parti sous des appellations (de moins en moins contrôlées) différentes et que ces gens là n’auront pas trop de scrupules à s’accorder avec le FN si d’une manière ou d’une autre leur mainmise sur le cirque politique était remise en question par la vox populi.

#110008 
02/10/2014 à 18:26 par Cunégonde Godot

On reconnaît le plus souvent la médiocrité d’un débat au fait qu’Hitler (ou Staline, ou Mussolini, etc.) y surgisse comme par hasard à tous les coins de phrases.

Désolée une fois de plus de casser l’ambiance, mais comparer la France actuelle à l’Allemagne des années 30 est du pur délire, au sens psychiatrique.

Ce qui n’empêche pas que le FN soit dangereux. Mais ce parti n’existe que par les renoncements de la gauche, de tout l’establishment de la gauche et une grande partie de l’extrême-gauche, en pleine crise conceptuelle et existentielle, qui s’est jetée dans les bras du capitalisme européo-mondialiste otanesque (une si "belle idée") et est incapable de reconnaître cette ahurissante erreur fondamentale.

Confronté à la réalité toute bête que vivent quotidiennement les Français, le logiciel européiste contradictoire de la gauche ne fonctionne pas (pas davantage que ceux de tous les autres européistes). C’est pour cela que j’attirais l’attention sur cette articulation délocalisations/immigration, laissée à la disposition de l’extrême-droite et sur laquelle repose entièrement sa montée dans les sondages et les votes (que ceux-ci soient "lâches" ne change rien au schmilblick)...

#110013 
02/10/2014 à 18:52 par Fald

à "Autrement"

Quand j’écris que les cocos ont tort par nature et par définition, c’est évidemment pour ceux que j’appelle les historiens à la Arte (ou les bigots de l’évangile selon Stéphane Discourtois).

J’ai fait bref en me concentrant sur le sujet : les sénatoriales.

Je n’en suis pas moins d’accord que le PCF aurait dû depuis longtemps (au plus tard depuis 1984) assumer sa solitude au lieu de rechercher des alliances qu’il ne trouve de toute façon pas.

Car ce n’est pas qu’à Marseille, mais aussi au Havre et à Calais en 2008 que les roses-verts se sont abstenus ou ont voté à droite pour assurer la défaite d’un communiste. (Et je ne cite que les villes les plus connues.)

Quand au "93", il a été pris par les roses-verts avec le soutien de la droite bleue et les voix de la droite brune. A l’époque, Valls avait considéré cela comme une victoire de la gauche "moderne" en félicitant Dominique Voynet.

Il y a longtemps que la "discipline républicaine", c’est les rouges qui votent rose-vert au 2eme tour (parfois même dès le 1er) et les roses-verts qui font passer la droite, voire à présent l’extrême droite.

J’ai quitté le parti en 1999 parce que je trouvais plus décent, en politique, de se balader à poil plutôt que la culotte baissée et la veste à l’envers comme Robert Hue.

Et malheureusement, ça ne s’est pas arrangé depuis.

#110014 
02/10/2014 à 20:17 par legrandsoir

@ Cunégonde Godot

Ce qui n’empêche pas que le FN soit dangereux.


Ah, quand même !
Et ont donc raison ceux qui "bêlent" (comme vous dites sur un autre forum) contre lui.

#110018 
02/10/2014 à 20:54 par JC

J’ose la question qui tue : à quel moment allez-vous estimer que le FN ne puisse pas être plus dangereux que l’UMP ou le PS ? On peut demander aux Libyens, aux Syriens, aux Maliens, etc., si UMP/PS ne sont pas dangereux ? Quitte à faire des monstruosités, je préfère autant qu’elles soient internes au pays plutôt qu’exportées. Bien sûr si j’ai le choix, je préfère aucune monstruosité du tout, mais pas sûr que d’ici les prochaines élections...

Pour revenir au sujet, je ne sais pas quel hypothèse stratégique se cache derrière ces votes (ni s’il y en a). Je ne veux pas du FN non pas par fantasme du retour de la "bête immonde" (qui n’est jamais partie) mais parce que ce sont des carriéristes sans programme ou charte fixe et qui vendent tout et son contraire, selon le discours. Bref des politiciens professionnels comme les autres, ni plus ni moins, même si les militants mettent beaucoup d’espoirs en eux. Ils retournent leur veste très facilement maintenant, à tel point que même Soral, partisan de la solution "la moins pire/la plus réaliste à court terme", appelle à ne plus voter pour eux.

#110019 
03/10/2014 à 00:08 par Pierre M. Boriliens

@ Le Grand Soir
"N’empêche, Hitler a été élu ..."

Non ! Hitler n’a pas été élu. C’est un mythe. Aux dernières élections législatives avant l’accession au pouvoir, en novembre 1932 (je crois), le NSDAP a fait 2 millions de voix et 40 sièges de moins qu’aux précédentes. Et le maréchal Hindenburg n’en voulait pas, du petit caporal bohémien, comme il surnommait Hitler, du haut de son mépris tout prussien. Mais c’est le patronat allemand, le grand capital (Krupp, Siemens, Kirdorf, Funk, Dyckerhoff, Edmund Stinnes et beaucoup d’autres du même genre, dont certains avait déjà soutenu le NSDAP avant même qu’il existe officiellement, dont Hugo Stinnes, le père de l’autre, surnommé le nouveau Kaiser allemand et mort en 1924, suivi de près par Thyssen) qui lui ont forcé la main via le cercle Wilhelm Keppler...
Et une fois qu’il a été nommé chancelier (et donc pas élu), les jeux étaient faits. Dachau a ouvert 2 ou 3 mois plus tard pour accueillir 40 000 communistes en très peu de temps et tout le reste à l’avenant...
Tout ça est assez peu connu du grand public et pour cause : le patronat, qui n’a guère été inquiété par la suite, a préféré propager l’idée que c’était "la faute à la démocratie"... Alors qu’il était déjà fasciné par Mussolini et qu’il a trouvé encore mieux avec Hitler. Y compris de la main d’oeuvre gratuite ! On oublie toujours que BMW était installé à côté de Dachau, IG Farben et Siemens à côté d’Auschwitz, etc, etc... Même des Suisses en ont profité, de cette main d’oeuvre...

Voir, entre autres,
Kurt Gossweiller, Hitler, l’irrésistible ascension ?, édition Aden
Jean Ziegler, Une Suisse au-dessus de tout soupçon, Poche
Mais on trouve ça aussi même chez des historiens américains. Ce n’est pas vraiment des scoops...

#110022 
03/10/2014 à 02:44 par Dwaabala

Il va falloir s’épauler, camarades. Le temps à venir s’annonce difficile.
À moins que l’optimisme inoxydable des ministres socialistes devant les caméras ne produisent l’effet escompté : la fameuse reprise, - après qu’ils aient fait avec constance tout ce qu’il faut pour qu’au contraire l’économie, et la société, s’enfoncent davantage.

#110024 
03/10/2014 à 08:32 par desobeissant

Desolé de perturber ce grand deballage :

les élections au Senat sont devenues bidons vu le grand nombre de "grands électeurs" auto designés par les candidats, Canard Enchainé de cette semaine....

#110028 
03/10/2014 à 10:18 par gérard

Il faudrait arrêter de faire référence "au petit moustachu", dès qu’on parle du FN, même si à l’intérieur de ce parti il en existe des nostalgiques et/ou des adeptes.
Je tiens à exprimer fortement que, pour autant, je ne nie absolument pas son pouvoir de nuisance politique, nuisance d’autant plus forte du fait des incuries à répétition de la Gauche de répondre aux aspirations de tous les travailleurs et acteurs de notre Pays.
Pour faire simple : le nazisme est né dans le contexte de l’Allemagne du lendemain de la guerre de 1914 et des multiples crises économiques qui vont suivre, dont celle de 1929 "généreusement" exportée des États Unis.
Le "petit moustachu" n’a pas été élu, chronique d’un coup d’État financé :
http://www.michelcollon.info/Prise-de-pouvoir-par-Hitler.html.
Mais d’une certaine manière il l’a quand même été.
Les sanctions draconiennes du Traité de Versailles avaient tant semé de germes dans une bonne partie du peuple allemand, que toutes les conditions étaient réunies pour qu’il soit "élu", et que naisse le premier complexe militaro-industriel composé :
- De la Reichswehr, qui deviendra la Wehrmacht en 1935, qui n’avait jamais accepté d’endosser la défaite. En inventant la légende du "coup de poignard dans le dos" de l’Armistice, elle allait cultiver un esprit revanchard quasi obsessionnel.
- Des Financiers et des Industriels allemands, (mais pas que.!) [voir l’article de investig’action]
« 30 juin 1934. Nuit des longs couteaux. Hitler fait assassiner 1000 cadres de ses propres sections d’assaut, essentiellement de l’aile « anticapitaliste » qui avait cru à la démagogie de Hitler et pensait que les nazis prendraient aussi des mesures contre le grand capital ».
La nuit des longs couteaux a été exigée par le "complexe militaro-industriel" pour soutenir "le petit moustachu". Le rétablissement de l’Ordre fut imposé par l’Armée et par les industriels pour recouvrer leurs pouvoirs.
Cette date (le 30 Juin 1934) est capitale pour comprendre la suite que tout le monde connaît.
Cette "nuit" n’aurait pas eu lieu, que la suite aurait été certainement fort différente, mais ça...?
Cette période a été ce que je nommerai une "mutation biologique de l’histoire", et comme toute mutation biologique elle a impliqué un enchaînement quasi simultané de situations données en des lieux donnés, et dans une période donnée.
Et nous ne sommes plus du tout, mise à part la crise économique, dans le même cas de figure.
Mais comme je suis quasi certain que certains vont oublier ma "précaution du début", je la redis : "je ne nie absolument pas son pouvoir de nuisance politique", mais pas plus au FN qu’à Droite...et "ailleurs" !

#110033 
03/10/2014 à 14:50 legrandsoir

Il faudrait arrêter de faire référence "au petit moustachu", dès qu’on parle du FN

Nous sommes quelques-uns à penser qu’il faut le faire, au contraire, parce que c’est la même soupe modernisée et que l’histoire se répète si on l’oublie.

Pub (mais vous m’y obligez) : Marine Le Pen amène le pire ", M et F Vivas, éditions Golias.
Maxime Vivas

#110040 
03/10/2014 à 15:03 par Clocel

”- Des Financiers et des Industriels allemands, (mais pas que.!) "

Oui, pas que... c’était des moteurs Ford qui piaffaient sous les capots des camions allemands, c’était du matos de General Electric qui a rendu possible la Blitzkrieg, ce n’était pas le portrait du Kaiser qui trônait dans le bureau d’Adolf, merde, on va se laisser enfumer combien de temps encore avant de comprendre d’où viennent les coups ?

#110043 
03/10/2014 à 16:53 par Pierre M. Boriliens

@Gérard

Votre "mutation biologique de l’histoire" ne tient pas vraiment la route. Prenez le fascisme italien. L’Italie fait partie des vainqueurs de 1918. Pourtant la logique est la même. Le patronat veut les pleins pouvoirs et les coudées franches, et il est prêt à tout pour ça. Il est vrai que ça va moins loin qu’en Allemagne et en particulier l’antisémitisme n’en est pas une composante majeure. Ou bien regardez en France. Il y a les mêmes tentations et le même genre de mouvements. La Cagoule, par exemple, fondée par Deloncle. Et qui finance ? Eugène Schueller, la papa de Mme Bettencourt ! Mais il n’est évidemment pas tout seul... Et puis vous avez des slogans genre "plutôt Hitler que le Front Populaire" et quand enfin il arrive, le petit moustachu, il y en a pour parler de "divine surprise".... Conséquences ? Les affaires reprennent. La banque Indo-Suez, par exemple, multiplie ses actifs par 4 pendant l’occup. C’est pas mal, non ? Et ça va très bien aussi pour Renault et pour la plupart des grands patrons qui ont très bien survécu a ces "événements tragiques".

Et prenez maintenant les revendications actuelles du patronat : le travail est trop cher, le droit du travail c’est paralysant, ils sont tout le temps en grève, ils prennent les usagers en otage, il faut détricoter méthodiquement le programme du CNR, etc. Bien sûr, c’est formulé différemment qu’en 1930, mais la substantifique mouelle, comme disait Rabelais, est la même. Il se trouve que pour l’instant ils obtiennent satisfaction sans violences physiques genre SA et autres SS. Mais d’abord il n’y a pas que la violence physique et je n’ai pas beaucoup de doutes sur ce qui se passerait si les gens recommençaient à s’organiser sérieusement...

Alors bien sûr, le petit moustachu... Marine Le Pen n’est pas une femme à barbe... Mais est-ce rassurant pour autant ?

#110045 
05/10/2014 à 15:25 par gérard

@ Pierre M. Boriliens.
Je ne connais pas très bien l’histoire du fascisme italien, donc je n’ai pas la prétention de comparer le fascisme et le nazisme, mais je peux quand même dire qu’il y a énormément d’éléments différents entre l’Allemagne et l’Italie d’après la Grande Guerre.
- L’Allemagne a perdu la guerre, elle est occupée et a été condamnée à de lourdes indemnités de guerre.
- Les militaires allemands ne rêvent que de revanche
- La reconstruction allemande va bénéficier de l’aide de l’URSS (machines-outils contre carburant) et de l’aide des anglo-saxons, des américains (entre autre), enfin d’une oligarchie occidentale pas mécontente de pouvoir compter sur un rempart à l’Est contre les "rouges" !
- mais en même temps l’Empire Britannique fait un blocus pétrolier à l’Allemagne au Moyen Orient
etc...etc...etc.
Pour qu’une mutation biologique fonctionne, il faut que tous les acteurs internes puissent travailler en total accord, mais une chose est certaine, le résultat obtenu sera toujours aléatoire.
Les succès de la SA de Röhm sont nés de tous les éléments énoncés ci-dessus, tous bien particuliers à l’Allemagne. Les résultats obtenus ont été pour le moins aléatoires (voir ce "foutoir" qu’est Le Programme en 25 points du Parti ouvrier allemand national-socialiste http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points), et beaucoup trop au goût de la Reichswehr, des Industriels et des financiers. Il fallait impérativement amputer cet organisme informe et le structurer.
A partir du 30 Juin 1934, la nuit des longs couteaux, tous les acteurs présents, les survivants allaient à présent agir en total accord. La mutation politique s’étant opérée, il fallait en terminer avec les "imbécillités", dont celle d’être contre le grand capital...
Si je suis en accord sur le fait qu’il y avait de fortes similitudes dans pratiquement toute l’Europe, il n’y avait par contre qu’en Allemagne que toutes les conditions favorables au succès d’un régime totalitaire y étaient à ce point réunies ...
Comparer ne serait-ce que la France avec l’Allemagne des années trente me paraît être pour le moins une idée saugrenue.
Constat mondial :
La dernière guerre a fait des États Unis la première puissance mondiale, militaire et (encore) financière. Le complexe militaro-industriel allemand a participé à la création d’un monstre, il est américain et il est à son image, militaro-industriel. Sa caractéristique principale est celle de tout prédateur, de ne supporter aucune concurrence.
Depuis 1945 le Système est en guerre militaire et économique contre le Monde entier, morceaux après morceaux.
Que diable peut représenter à côté du Système, ce style de parti...tout juste local qu’est le FN ?
Rien.
Il sera combattu, comme l’a été Viktor Orban, dès qu’il osera toucher au système bancaire, comme l’ont été kadhafi, Saddam Hussein etc..., pour la même raison, ou/et manipulé en rapport avec ses objectifs contre la Russie comme l’est actuellement Svoboda en Ukraine.
Les banques, les gros industriels dont vous parlez, qui étaient effectivement les acteurs (pour le moins nocifs, là je vous rejoins, voir le choix de la défaite de Annie Lacroix-Riz) d’une réelle puissance nationale au milieu du siècle dernier, pour eux c’est terminé. Ou bien ils ont disparu, ou bien ils font dorénavant partie intégrante du Système. D’une certaine manière ils sont très au-dessus des États dont du nôtre (Il faut dire que le processus avait été sérieusement enclenché par les rois de France depuis des siècles pour financer leurs "bêtises", leurs guerres et leurs folies de grandeurs !).
Apparemment ce ne serait pas le cas, ces entreprises seraient bien sous contrôle du gouvernement, apparemment seulement, car prenons l’exemple de Total. Qu’est ce qui empêcherait le Système de démolir cette entreprise sur ses activités à l’extérieur de la France, et notamment en Amérique du nord, en cas de conflit politico-économique ?
Rien !
Faudra penser à s’acheter un cheval et une carriole, on risquera alors d’en avoir sérieusement besoin faute de pétrole. Il faudra penser aussi à solliciter l’expérience de conseillers cubains !
Voir ce qui s’est passé dernièrement avec l’amende imposée à BNP Parisbas, elle sera payée, et avec le sourire s’il vous plaît, car cette banque a tellement (trop ?) d’activités, et où ?...ben aux États Unis voyons !
Marine le Pen amène le pire, d’une certaine manière oui, mais pas plus que la Droite dite "classique", et je dirai même plutôt moins car, oserai je dire, elle "navigue à découvert", et ce qui n’est pas le cas de tous les partisans du Système néolibéral qui se cachent à l’UMPS et même chez les Verts.
Par exemple que des personnes comme Aymeric Chauperade aient rejoint le FN, il est qu’on le veuille ou non anti- Système. J’estime que son "option" était une erreur de sa part, pour ne pas dire une connerie. Je n’ai pas de "répulsion" envers lui, je ne suis pas d’accord avec lui sur de nombreux points mais pas tous, c’est tout. Mais j’ai plus d’estime pour lui que pour de nombreux autres guignols politiciens et même de Gauche, de la vraie.
Alors se pose quand même la question, Chauperade est-il symbolique d’une certaine modification de climat dans ce parti, ou bien est-ce un leurre ? Je ne crois pas au leurre...
Donc, le pire du pire, je persiste, c’est bien le Système...
Les trente glorieuses ont bénéficié pour les travailleurs, les syndicats et le Parti Communiste, au moins indirectement du soutient de la simple existence de l’Union Soviétique.
Si le Système ressort victorieux principalement contre la Russie, une autoroute s’ouvrira alors devant lui...contre les BRICS, et contre l’Amérique Latine. Quant à l’Europe, inutile d’en parler....
L’économie des États Unis ne survit que grâce à l’impression de Dollars par la FED, et grâce aux conflits mondiaux.
Le PIRE est vraiment là.

#110095 
08/10/2014 à 01:50 par Pierre M. Boriliens

@ gérard

C’est quoi, le Système ?

#110197 
08/10/2014 à 09:41 par gérard

@ Pierre M. Boriliens
« C’est quoi le Système », laconique comme question, mais vastes sont les réponses surtout dans un simple commentaire, et je n’ai pas la prétention de faire le tour du sujet.
Il y a un paragraphe assez surprenant dans le programme en 25 points du NSDAP, et j’avoue que je viens juste de le remarquer :
« 12. Considérant les énormes sacrifices de sang et d’argent que toute guerre exige du peuple, l’enrichissement personnel par la guerre doit être stigmatisé comme un crime contre le peuple. Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices de guerre, sans exception. »
Pour schématiser, je ne pense pas qu’au moyen age une telle question se serait posée.
L’évolution a été progressive, mais les besoins industriels ont explosé en coût après la Guerre de 14. Développement de l’aviation de guerre entre autre.
La mutation politique dont je parlais, vient de cette alliance militaire d’un côté, financière et industrielle de l’autre. Je considère « la nuit des longs couteaux » comme étant un des actes créateurs si ce n’est l’Acte de cette notion de complexe militaro-industriel, allemand en l’occurrence, mais mondial en définitive par la suite.
En 1945, l’Europe est en ruine, L’Urss et le Japon aussi, et l’unique vainqueur est les États Unis. Son industrie est florissante et n’a subi aucun dommage sur son sol. Les américains vont bien évidemment reprendre cette notion de complexe militaro-industriel, et le perfectionner dans ce que je nomme le Système.
D’où cet avertissement assez célèbre de Eisenhower au Monde entier lors de son départ :
http://www.youtube.com/watch?v=IUsXFf2v4j4.

#110202 
08/10/2014 à 15:38 legrandsoir

Tous les pays sous la botte nazi ont été pillés.
Des trains entiers d’oeuvres d’art volées à Paris ont précédé les nazis dans leur retraite.
L’article que vous citez est un leurre pour que la valetaille ne se bourre pas les poches avant les chefs.
Il faut redire ici que ces gens-là n’ont aucune morale et que le mensonge est leur seconde nature.

#110216 
09/10/2014 à 10:08 par gérard

@ legrandsoir
« Tous les pays sous la botte nazi ont été pillés. »
Bien évidemment !
Il ne s’agit pas pour moi de justifier ou que sais-encore, mais d’analyser.
Ce n’est pas du tout dans ce sens que j’avais relevé cet article 12.
Il y a cette phrase « Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices de guerre, sans exception. »
Elle parle de bénéfices, pas de prise. Et cela peut très bien concerner les industriels allemands de l’armement qui tiraient, au moment de l’élaboration de ce texte, d’énormes profits du réarmement de l’Allemagne.

#110248 
09/10/2014 à 15:57 par Emilio

Gerard , comment peux-tu accorder le moindre interet aux mots de menteurs de premiere nature .. Ces salauds dont tu essaies maladroitement de dechiffrer leur prose .. ecrivaient aussi “le travail rend libre” a l entree de leurs camps de la mort .. et ceux qui y entraient courbaient la tete et etaient pries d y entrer avec la mitraillette dans le dos . Le petit brun moustachu, grand blond aryen en reve , tous ces discours parlaient de paix .. et ses avions bombardaient l Europe. Aujourd hui , le petit moustachu s est reincarne en Noir de quatrieme Reich universel ,et a reçu le prixNobel de paix… pour sa langue de bois.

Rien a voir avec le FN du jour ¿ Ben non, les discours menteurs servent a arriver au pouvoir .. c est apres que la lessiveuse se met en marche.. socialement avec un medef tres compatible et les gogos prolos en jus de citrón , la faute aux immigres donc la chasse est ouverte … ce n est pas parce que ce n est pas mieux avec les corrompus du jour que ce ne peut pas etre pire avec les futurs (et deja la ou ils sont ) corrompus. ..

Reformer , c est rester dans un cadre qui explose a vitesse V , c est forcement appliquer pour les gibis, et subir pour les shadocks , les coupes budgetaires (terme tres elegant) pour combler les deficits du systeme gibi .. en clair et de fait , c est pour les shadocks, faire les poubelles pour bouffer ce qu ils y trouvent.. c est cela l avenir de tout reformismes de ce systeme capitaliste extreme et sans issue .

Souhaiter (deja) et agir pour un autre monde , ne se fera pas en analysant des discours sans fin de TF1 Goebbels , ou autres leche bottes de gibi.. Virer sa tele est une chose , virer l emetteur une autre . Pour l instant tout va bien , juste un pied chancelant dans le precipice pour les plus “inadaptes” parce que le systeme gibi jette quand il n a plus besoin… mais qui peut dire que ce deuxieme pied n avance pas lui aussi vers le precipice ? c est l opportunisme des reformistes “… demain sera mieux , a condition de voter x ou y “ … et si , au contraire , le pire etait devant ?
je parie que ces doux reformistes deviendraient , tout naturellement , des autoritaires dame de fer … logique de chaos premedite .. s il y a une issue de secours , le changement c est maintenant , la porte principale democratique de façades repeintes tous les 5 ans , est fermee et blindee . C est l electrochoc qui attend les peuples endormis . Maintenant , quoi faire depend de l etat du malade … mais s illusionner en croyant que demain sera mieux , est une perte de temps qui rendra la chute plus mortelle . Le fatalisme du “on verra bien” “on ne peut rien y faire” “untel ou unetelle auront les bonnes solutions“ c est accepter le precipice .. et ce ne sera pas pour les gibis .. les corbeaux ont des ailes , eux.

#110260 
10/10/2014 à 09:34 par gérard

@ Emilio
J’adore le « tu essaies maladroitement », dans :
« Ces salauds dont tu essaies maladroitement de déchiffrer leur prose »
...j’en commande une tonne.
C’est ce style de phrase qui me désespère totalement de certains commentaires du GS qui pourrissent toute discussion.
Oui, déchiffrer cette « prose » comme tu dis, je le revendique haut et fort, et j’en ai doublement le droit.
Un Grand Père Alsacien, qui ne connaissait pas, qui ne voulaient surtout pas connaître les Allemands, mais uniquement les boches, les fridolins ou les chleuhs (j’avais le choix !), tant "l’amour" qu’il leur portait était profond, et un Père Roumain que la guerre a poussé vers l’exil, m’ont fait me questionner, et depuis longtemps, sur ce cataclysme de l’Histoire que fut la (presque) dernière Guerre.
Ce programme a été créé le 24 février 1920...1920 c’est à dire au sortir de la "Grande Guerre". Personne à cette époque n’avait de boules de cristal assez puissantes à cette époque pour deviner la suite...
Me faire ensuite tout un laïus sur tout ce qui va suivre, les camps, les "arbeit macht frei", les holocaustes etc, c’est d’une part une erreur profonde de ne pas se forcer de bien cerner le conteste de ces années là (1920) pour comprendre justement...la suite ; d’autre part c’est me faire injure de vouloir démontrer par un discours assez indigeste soit dit en passant, que je ne la connais pas, cette "suite".
Combien (et même des intellectuels par exemple) en 1920 se sont fait piéger par cette mutation politique dont j’ai parlé qui va voir son aboutissement en 1934, par cette fameuse "nuit".
La Chronologie de l’Histoire, si on ne la respecte pas, on de fortes chances d’atterrir à côté de la plaque.
Amalgamer le FN au nazisme, c’est refuser de respecter la chronologie du nazisme.
Le 30 Juin 1934 a été oserai-le dire, une "Saint Barthélemy" politique qui marque un tournant extrêmement important, celui de la prise de pouvoir du complexe militaro industriel allemand.
L’américain pour ne pas le citer en est son légitime héritier, et depuis 70 ans il n’a pas cessé de le démontrer.
Les Partis dits d’extrême-droite, nationalistes ou populistes ne seraient représentatifs, à mon avis que de la première période allemande, celle d’avant le 30 Juin1934.
Amalgamer le FN au nazisme, est aussi totalement contre productif. A partir de ce qualificatif, il y a blocage, haussement d’épaule, incrédulité. C’est combattre les points de son programme qu’il faut faire. A quelqu’un qui m’avait envoyé une de des productions FN contre la CMU pour les immigrés ; la colère passée, j’ai tout simplement répondu par "Louise" : http://www.legrandsoir.info/louise-sans-nom.html.
Ça a produit son effet...

#110275 
10/10/2014 à 10:14 Maxime Vivas

Amalgamer le FN au nazisme, c’est refuser de respecter la chronologie du nazisme...Amalgamer le FN au nazisme, est aussi totalement contre productif.

La seule chose qui empêche objectivement d’assimiler le FN au nazisme est la loi française.
Pour le reste, le FN a été bâti par des collabos, anciens Waffen SS, miliciens, anciens de la division Charlemagne, etc.
C’est cette maison qu’habite Marine Le Pen s’en en avoir nettoyé les pièces.
Atour du bunker FN, les troupes de choc aux crânes rasés attendent avec tant d’impatience que parfois ils dégainent trop tôt, ici et là.

Je vais vous dire avec un peu de tristesse : je réponds fréquemment sur ce site à des affirmations qui ne seraient pas émises par nos lecteurs s’ils avaient lu un livre que des lecteurs ont cofinancé et que j’ai écrit avec mon fils : "Marine Le Pen amène le pire".
Je crois dans mes moments de fatigue que nos défaites viennent de ces frilosités (répulsions) à ne pas regarder le travail intellectuel fait par les nôtres et à se priver ainsi d’outils.
Quelle tragique erreur de juger "contre-productif " les rappels de l’Histoire, les arrachages de masques.
Le livre "Marine Le Pen amène le pire" soulève en 17 chapitres le tapis FN pour faire reculer l’ignorance (contre-productive) de la vraie nature de ce parti de ces deux visages, de sa face cachée et de son Histoire.

Pour ce qui est du "ton" à employer ici, vous avez raison.

PS. Pas de confusion, SVP : je ne "vends" pas un livre, je diffuse des idées. Le contrat d’édition de "Marine Le Pen amène le pire" prévoit 4 % du prix de vente HT pour chaque auteur. Je ne les demanderai pas à l’éditeur.

#110280 
10/10/2014 à 14:36 par Dwaabala

Personne à cette époque n’avait de boules de cristal assez puissantes à cette époque pour deviner la suite...

Le programme nazi (1920) comportait aussi ces points :
3. Nous exigeons de la terre et des colonies pour nourrir notre peuple et résorber notre surpopulation.
4. Seuls les citoyens bénéficient des droits civiques. Pour être citoyen, il faut être de sang allemand, la confession importe peu. Aucun Juif ne peut donc être citoyen.
6 ... Nous combattons la pratique parlementaire, génératrice de corruption, d’attribution des postes par relations de parti sans se soucier du caractère et des capacités.
24 [Le Parti] combat l’esprit judéo-matérialiste à l’intérieur et à l’extérieur...

Il fallait être aussi sot en 1920 devant d’autres points « socialistes » du programme, qu’on l’est en 2014 quand on suit le FN.

#110295 
10/10/2014 à 14:48 par gérard

@ Maxime
Je connais les dangers du FN, comme je sais pertinemment bien que la SA était quand même on ne peut plus dangereuse aussi, et je ne nie absolument pas leurs méfaits. Je te rejoins donc sans hésitation sur ce point, mais je maintiens que les méfaits du Système sont infiniment plus inquiétants (on a, oserai-je dire, deux partis d’extrême droite pour le prix d’un, c’était d’ailleurs le sujet d’un article que j’avais fait pour LGS, une extrême droite peut en cacher une autre, dont je maintiens l’analyse)
En parlant d’inquiétude, je suis certain qu’elle s’est abattue sur les gouvernements du Monde entier le soir d’un certain 11 Septembre....la suite aurait du prouver la pertinence d’avoir quelques...inquiétudes !
J’ai la faiblesse de penser (ou l’optimisme), qu’une certaine "nouvelle droite" nationaliste a elle aussi réalisé qu’il fallait combattre de toute urgence le Système. L’apparition au FN de personnes comme Chauperade m’y ferait penser. [Je tiens à insister, puisqu’il faut toujours bien préciser les choses, sur le fait que je ne suis pas pour autant un de ses adeptes, loin de là...].
Quant à faire référence à la dernière guerre, nous devrions plutôt être dans le cas de figure de la Résistance face à un ennemi commun, le Système. Cette alliance apparemment est entrain de s’effectuer en Novorossia. A ce que je sache, le débat est ouvert au Parti Communiste à ce sujet dans la région de Lugansk...

#110297 
10/10/2014 à 16:00 Maxime Vivas

On est en pleine confusion et c’est une confusion qui perdure dans les commentaires. Trop. A mon avis, on arrive à la limite. Les partisans d’Asselineau, ceux de Soral sont actifs. Et d’autres qui les ont lus et entendus.

Quant à faire référence à la dernière guerre, nous devrions plutôt être dans le cas de figure de la Résistance face à un ennemi commun, le Système. Cette alliance apparemment est entrain de s’effectuer en Novorossia. A ce que je sache, le débat est ouvert au Parti Communiste à ce sujet dans la région de Lugansk..

L’alliance faite en France pendant la guerre ne s’est pas faite avec des partisans de la croix gammée, mais contre eux. A la libération, les dirigeants du FN (s’il avait existé) auraient été mis en prison ou conduits au poteau (comme Brasillach). Les Collabos, les miliciens, les engagés dans la division Charlemagne ou chez les Waffen SS prônaient un patriotisme qui était un nationalisme anti-juif. A la Libération, ils ont fui en Allemagne ou bien ils ont payé. Pas tous, pas assez.
L’antisémitisme étant interdit aujourd’hui par la loi, un autre bouc-émissaire est choisi sur les mêmes bases racistes par les héritiers des pro-nazis : l’arabe. Le reste, la dénonciation des élites, des banques, des corrompus est le fonds de commerce traditionnel du fascisme. Il faut des leurres pour les gogos.
Que la confusion règne parce que la gauche a déserté le front des luttes et laissé la place au FN, je le vois comme vous. Mais si le LGS avait un jour la faiblesse de défendre l’idée d’un "grand arc patriotique" fourre-tout où le meilleur côtoie la pire racaille déguisée en agneau, vous me verriez disparaître du paysage. J’irai pêcher des moules.

Et quand, la bête immonde ayant pris les manettes, seule ou par un allié cheval de Troie, quand vous verrez qu’ensuite, ils ne partent que par la guerre civile, si vous êtes parmi les rares qui monteront au combat, ne venez pas me crier "bobo". Chut ! Vous allez effrayer les moules.
MV
PS. Je me demande pourquoi je m’use à répéter ici ce que j’ai écrit plus en détail, références historiques à l’appui dans un livre. Donnez-moi votre adresse, je vais vous l’envoyer. Soupir !

#110299 
10/10/2014 à 16:44 par Hervé BOURGOIS

Sur le papier, le FN est un parti démocratique. Sur le papier, nous ne pouvons rien lui reprocher, il ne cherche pas à montrer qu’il s’agit d’un parti Nazi comme c’est le cas en Grèce par exemple où il défile sous le chant Nazi (c’est bizarre à voir et, est-ce tous les films que j’ai vu à la télé, cela fait froid dans le dos).
La question est-ce que le FN va un jour ou l’autre reprendre son vrai drapeau, peut-être... Personnellement, et je me suis posé la question, je ne prendrais pas le risque de voter ou soutenir le FN, cela n’en vaut pas la peine.

Mais, je suis quand même convaincu que ce n’est pas le bon combat !

Le problème n’est pas le FN, le problème est que les gouvernements successifs ont une seule et même politique, celle de l’OTAN pour la politique étrangère, et celle de Bruxelles (donc, a priori celles des USA) pour la politique intérieure. Le seul moyen de lutter contre le FN est donc de fournir des alternatives crédibles qui pourront avoir droit d’antenne et qui seront entendues par les gens. Si non, tous ces débats ne servent à rien, sur le papier tout baigne et les gens voteront pour le FN quoi que vous fassiez... Faute de mieux, je pense que LGS pourrait a minima, plutôt que de n’avoir qu’un seul discours anti-FN (franchement, lorsque mes concurrents n’avaient comme solution que de dire du mal de moi, je finissais toujours par gagner), jouer la carte de cela ne changera rien au niveau politique. Car si le FN gagnait les élections qu’est-ce qu’il ferait d’autres que de faire la même politique que les autres... Comment vont-ils sortir de l’OTAN, Comment vont-ils sortir de l’euro ? Il ne suffit pas de claquer dans les doigts !!! Est-ce qu’ils ne vont pas chercher la croissance comme les autres ? Et pour cela, est-ce qu’ils ne vont pas se rapprocher du MEDEF ? Le FN ne cherche pas à résoudre les problèmes, il cherche à prendre le pouvoir.

PS1 :
Je ne suis pas d’accord avec un commentaire plus haut. Hitler a bien gagné les élections en 32 (ils ont mis un peu la pagaille pour y arriver, il est vrai). Il avait même un peu plus de voix que Merkel aujourd’hui. Mais, il n’avait pas la majorité (un chancelier n’est pas élu, mais désigné et quand il n’a pas la majorité c’est compliqué) et c’est la raison pour laquelle il a du faire un peu pression pour devenir chancelier. Pour cela, il a été aidé par le patronat Allemand de l’époque. Pour aller dans votre sens, son objectif était d’être élu démocratiquement et après... Il a réussi.
Mais je persiste à croire que jouer cette carte n’est pas efficace.

PS2 :
Je suis d’accord avec Maxime sur le fait que les prochaines "chambre à gaz" (si nous ne faisons rien pour les éviter, et cela semble être le cas) seront pour les mulsumans. Et franchement, cela me fout les boules avec tous les "plus jamais ça" que j’ai entendu à la télé quand j’étais petit.

PS3 :
C’est pour cela que notre système politique est bloqué... Parce que nous ne pouvons plus faire élire quelqu’un qui ferait une autre politique. Et là, c’est peut-être un vrai débat.

#110303 
10/10/2014 à 18:11 Maxime Vivas

Sur le papier, nous ne pouvons rien lui reprocher


Allez dire ça aux citoyens des villes françaises qui l’a vu à l’oeuvre : http://www.legrandsoir.info/ces-villes-gerees-par-l-extreme-droite.html

Le problème n’est pas le FN, le problème est que les gouvernements successifs ont une seule et même politique,...


Le pb est le FN à cause des gouvernements successifs [qui] ont une seule et même politique ...

Faute de mieux, je pense que LGS pourrait a minima, plutôt que de n’avoir qu’un seul discours anti-FN


LGS n’a qu’un seul discours ? L’essentiel de son "discours" est celui des auteurs que nous publions. Sur des sujets nationaux et internationaux nombreux et variés. Regardez notre "Une" de ce jour.

LGS devrait jouer la carte de "cela ne changera rien au niveau politique". Il nous en cuirait à tous d’être à ce point aveugles.
Bon, compris, vous voulez qu’on ne parle plus des Le Pen. Et ça va les arrêter ? Vous même n’y croyez pas qui revenez à la charge sur le sujet. Vos commentaires sont chacun beaucoup plus longs que le billet qui les a suscités.
Et lisez ce qu’en dit Paul Ariès : http://www.legrandsoir.info/marine-le-pen-amene-le-pire.html

#110304 
10/10/2014 à 20:30 par Hervé BOURGOIS

@Maxime Viva

OK vous avez raison ! Je vais quand même essayer une autre manière de vous dire la même chose, que d’autres vous disent et que vous n’écoutez pas. Et j’arrête là, promis !

Je vais vous raconter une histoire, puisque nous parlons de nazisme. A une époque où Hitler était au pouvoir, il avait fait coller des affiches dans les villes qui disaient Bolchévisme (avec un couteau entre les dents vous vous souvenez peut-être) ou National Socialisme (avec la photo d’un SS bien propre sur lui)... Quelqu’un est passé la nuit et a collé un petit complément qui disait : "patate ou pomme de terre"...

La signification de cette histoire est que nous (les gens) choisissons dans le cadre proposé, nous ne savons pas naturellement sortir de ce cadre. Vous aurez beau dire que la pomme de terre est véreuse, pourri, tout ce que vous voulez, les gens ne choisiront qu’entre patate et pomme de terre... Et ils savent déjà que la patate est pourrie...
Il faut donc des alternatives... sinon seuls ceux qui sont convaincus liront vos articles et ils n’auront donc aucun impact... vous n’aurez convaincu personne. Et ces alternatives doivent être visibles, elles doivent être la clé de lecture... "La pomme de terre est pourri et il y a les carottes"... Si vous avez des articles avec des alternatives sur GS, mettez les liens et parlez en dans les articles qui parlent de Le Pen.

J’arrête là, j’ai fais mon possible, c’est juste une question de COM...

PS : je n’ai pas inventé cette histoire et il n’y a aucune intention de ma part de faire de l’anti-communisme primaire.

#110310 
10/10/2014 à 22:31 par Dwaabala

@ Maxime Vivas, faites une discussion à trois avec @ Hervé BOURGOIS et @ gérard. À la fin, doc de synthèse et on publie. :-)

#110315 
11/10/2014 à 09:50 par gérard

@ Dwaalaba
J’avoue ne pas m’être penché plus que ça sur ces 25 points, c’est la vision d’ensemble-"foutoir" que j’avais retenue, et il y avait tellement de points qui pour le moins me hérissaient. Bien d’avoir signalé ce "détail" qui à mon avis ne présente pas qu’un seul aspect négatif :
« 6 ... Nous combattons la pratique parlementaire, génératrice de corruption, d’attribution des postes par relations de parti sans se soucier du caractère et des capacités. »
On peut comprendre cette phrase comme étant le fond du problème de nos prétendues "démocraties" : la "partitocratie"
http://www.toupie.org/Dictionnaire/Partitocratie.htm
Différentes interprétations de ce terme, j’ai retenu celle-ci : « La partitocratie est présentée comme une forme d’oligarchie dont les partis politiques seraient la nouvelle classe de privilégiés concentrant les pouvoirs. »
Il faudrait ouvrir les yeux sur notre système politique, c’est du bipartisme agrémenté de partitocratisme et de plus à bout de souffle !
Patates et pomme de terre !
@ Hervé BOURGOIS Très bien d’avoir retrouvé cette "anecdote" (qui n’en est foncièrement pas une), je l’avais oubliée et pas si bien interprétée.
Notre système politique est le terreau idéal pour un parti foutoir comme le FN : les gens ne se reconnaissent plus du tout dans ces "encravatés des salons dorés" (si tant est qu’ils se sont jamais reconnus en eux !)
Jamais, par exemple la Gauche n’a véritablement remis en cause l’uniforme bourgeois du "représentant du Peuple", pour faire "sérieux", pour faire "responsable"...et c’est un point qui est très loin d’être anodin.
Enfin, avec l’objectif d’une 6ème République on revient sur l’essentiel, le vital et que sais-je encore, pour sortir de "Mouse Land"http://www.youtube.com/watch?v=G8dYrK62cjE.
Mais elle devrait être impérativement précédée d’une très longue réflexion sur son contenu, sa forme ses objectifs etc...lors d’Assemblées Constituantes pour impérativement sortir de ce type de fonctionnement électif et oligarchique d’un "chef" qui n’a strictement rien de "démocratique"(je n’ai pas trouvé d’autre terme, j’aurais bien aimé, tant celui-ci a été galvaudé). Le risque est grand d’un saupoudrage démagogique de proportionnelle, et aux dernières nouvelles le projet serait déjà dans les cartons du gouvernement.
Pour revenir sur le sujet, à mon avis, et c’est d’actualité, le FN est à l’image d’une inondation, il faut bien évidemment le combattre, mais il faut avant tout l’assécher en portant un projet de société bien plus fort que tous les autres (celui de l’imagination au Pouvoir par exemple).

#110332 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
We Feed The World (documentaire)
DIVERS
Synopsis Un film pour éveiller les consciences sur les absurdités et les gachis de la production, la distribution et la consommation des produits alimentaires. Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destrction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz... Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Avant les missiles, ils lancent des narratives. Avant les bombes, ils larguent des idées. Avant l’invasion, la propagande. Avant le massacre, la manipulation. La ligne de front de tout mouvement anti-guerre est le combat contre les opérations psychologiques des médias de masse.

Caitlin Johnstone


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.