RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les États-Unis contre le Venezuela : « un échec dans leur zone d’influence majeure »

Radicalisés dans l’immigration, aux États-Unis la dame, en Allemagne le monsieur, deux opposants de haut vol à la Révolution bolivarienne nous offrent un spectacle hilarant, stupéfiant, ou consternant, c’est selon.

Patricia Poleo et Daniel Lara Farías dialoguent :

Patricia Poleo : Tu crois que les États-Unis ne savent pas, exactement, la corruption qu’il y a eu dans le gouvernement par intérim [de Juan Guaidó Márquez] ? Tu crois qu’ils ne le savent pas ?

Daniel Lara Farías : Ils devraient le savoir.

Patricia Poleo : Ils le savent. Ils le savent. Et s’il y a quelque chose que ce pays ne tolère pas – je parle des institutions, pas des individus – c’est la corruption. Et ils le savent. Et il y a Guaidó reconnu par les États-Unis. L’affaire Lester Toledo, qui a été révélée, et qui a circulé sur les réseaux sociaux, avec des preuves qu’il avait pris de l’argent, argent pris à un citoyen d’ici, des États-Unis, qui avait fait un apport humanitaire pour le Venezuela, et ce monsieur a pris cet argent. Tu vas me dire que les États-Unis, si les gens s’abstiennent, si tout le monde se tient tranquille, les États-Unis vont faire quelque chose ?

Daniel Lara Farías : Alors tout cela n’était que mensonge.

Patricia Poleo : Ce n’est pas que ç’ait été un mensonge. Mais Trump ne peut pas se mettre à reconnaître son propre échec, son erreur, d’avoir donné tant de pouvoir et tant de soutien à Guaidó. Est-ce que tu me diras que ce pays, le premier pays du monde, ne va pas comprendre que, un an et demi après avoir reconnu Guaidó, c’est un échec. Allons !

Daniel Lara Farías : Un échec, un échec de la politique extérieur de Donald Trump. Et ce n’est pas n’importe quel échec, un échec dans leur zone d’influence majeure. De la pensée à la réalité. Je ne crois pas, je refuse de croire que tout cela puisse passer comme si de rien n’était, toutes ces affaires de corruption, effrayantes, encore une fois, encore une fois, Lester Toledo. Parce que c’est une nouvelle affaire. Il y a des gens qui croient que c’est la première affaire. Mais Lester Toledo a été dénoncé au moins depuis l’an dernier.

Patricia Poleo : Là c’est pas grand-chose ce qui est dénoncé dans cette communication, c’est une petite affaire si on compare à ce qu’il a déjà fait.

Daniel Lara Farías : Il est l’une des personnes accusées d’avoir servi à faire échouer ce qui est devenu l’opération Gédéon [de débarquement militaire au Venezuela début mai 2020] ; parce que lorsque l’opération se préparait, à l’origine, ils avaient calculé un coût. Cette opération devait se faire le 1er mai de l’an 2019, c’est la fameuse opération qu’organisait monsieur Cliver Alcalá Cordones, quand je dis « monsieur » c’est façon de parler. Ils étaient en train d’organiser l’opération, et pour organiser l’opération ils avaient calculé un coût de deux millions de dollars. Et l’une des personnes qu’ils contactent c’est Lester Toledo, parce qu’il était dirigeant dans le Zulia, et parce qu’il connaissait Cliver Alcalá Cordones. Monsieur Lester Toledo pour financer l’opposition [sic, pour « opération »] s’est activé pour lever les fonds pour qu’elle puisse être mise en œuvre. Et c’est après quelque temps qu’on apprend que ce monsieur est allé demander de l’argent en prétendant que l’opération coûtait six millions de dollars. C’est-à-dire, le monsieur a mené cette opération, qui coûtait deux millions de dollars, il est allé en demander six [millions de dollars], afin qu’il lui en reste, pour celui-ci, pour celui-là, pour un ami... Voilà la personne dont nous sommes en train de parler. Ils sont capables de ça. Ce n’est pas qu’ils ont volé de l’argent ; ils ont volé l’opportunité pour un Vénézuélien d’avoir un plat à manger, parce qu’il s’agissait de l’argent de l’aide humanitaire. Ils ont volé une opportunité d’organiser des actions contre le régime.

Patricia Poleo : Peu leur importe. Ils ne veulent pas être gouvernement parce que être opposition leur a été très bénéfique, économiquement parlant. Pourquoi renonceraient-ils à cela ?

Traduction : Numancia Martínez Poggi

source : Patricia Poleo y Daniel Lara le dan hasta con el tobo a Lester T

URL de cet article 36271
   

Même Thème
Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Lorsque j’ai pris mes fonctions, j’étais déterminé à faire entrer les Etats-Unis dans le 21ème siècle, toujours comme le plus grand facteur de paix et de liberté, de démocratie, de sécurité et de prospérité."

Bill Clinton, 1996

"A travers le monde, chaque jour, un homme, une femme ou un enfant sera déplacé, torturé, assassiné ou "porté disparu", entre les mains de gouvernements ou de groupes politiques armés. Et la plupart du temps, les Etats-Unis en sont complices. "

Amnesty International, 1996

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.