RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Les lanceurs d’alerte auront leur statut, et la maltraitance institutionnelle mérite une reconnaissance légale ! Céline Boussié et ses soutiens ne céderont pas !

Mercredi 29 Novembre, le député insoumis de l’Ariège Michel Larive a posé une question au premier Ministre qui marquera l’histoire. En effet, les prénoms de Kamel, Naïma, Eddy, Franck et Naël, enfants, adolescents et adultes polyhandicapés, victimes de la maltraitance institutionnelle et décédés ont résonné au sein de l’Hémicycle !

C’est pour ces enfants que Céline a décidé de mener la lutte jusqu’au bout ! Mardi 21 Novembre 2017, Céline a été relaxée par le tribunal correctionnel de Toulouse, mais les juges ne se sont pas arrêtés à cette simple relaxe. En effet, dans leurs attendus, ils affirment que Céline ouvre un débat d’intérêt général et d’utilité publique au sujet des lanceurs d’alerte et de la maltraitance des personnes vulnérables et handicapées. De plus, les juges utilisent le terme de maltraitance institutionnelle, donc valide son utilisation. Il est donc temps que ce double débat soit ouvert !

La question de Michel Larive ne traitait que des lanceurs d’alerte, mais hélas, la réponse du gouvernement n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Il est donc temps que ce grand débat s’impose au grand public et qu’un travail de réflexion soit posé. Il est grand temps que les lanceurs d’alerte aient un statut global qui leur garantisse une protection juridique morale et physique, que ce soit au travers des codes pénal et civil, mais également dans le code du travail. Au même titre que les élus du personnels et les salariés qui dénoncent du harcèlement, les lanceurs d’alerte doivent être des salariés protégés.

Il est également grand temps que la notion de maltraitance institutionnelle soit reconnue et inscrite dans le marbre du code pénal :

1) afin que que toute personne vulnérable et en situation de grande dépendance bénéficie au même titre que chaque citoyen une vie digne et bientraitante .

2) que les véritables responsables des traitements indignes et dégradants soient punis au même titre que ceux et celles qui commettent des délits et/ou des crimes.

Ces deux lois devront voir le jour rapidement par un travail en amont au travers des ateliers des lois de la France Insoumise. Nos députés porteront et défendront ces projets de loi d’utilité publique pour l’intérêt général.

Le travail pour la bientraitance, pour une citoyenneté pleine et entière, en conformité avec la convention internationale des personnes handicapées de l’ONU ratifiée par la France il y a 10 ans, et pour le soutien aux lanceurs d’alerte ne fait que commencer !

Céline Boussié, Marie Laure Darrigade-Bellocq, Monique et Jean-Marc Dubois, Laurent Grenier, Kevin Kijko

»» https://leschroniquesd1militant.fr/2017/12/09/les-lanceurs-dalerte-aur...
URL de cet article 32673
  

Vive le Che !
Jean ORTIZ
Comment expliquer en 2017 le prestige têtu de Che Guevarra, la fascination qu’il exerce encore et toujours ? Le nouvel ouvrage de Jean Ortiz propose une analyse et un point de vue fournis et argumentés, à contre-courant des poncifs et des contre-vérités qui ne manqueront pas de ressurgir en ce cinquantième anniversaire de son assassinat. Il est évident que se joue sur cette figure du combat anticapitaliste comme dans son legs au mouvement pour l’émancipation humaine, une bataille toujours aussi (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"On pourrait penser qu’un pays qui peut équiper chaque flic comme un soldat pourrait équiper chaque médecin comme un médecin"

Jeff Bercovici

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.