RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre à la Ministre de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot Narquin

Madame la Ministre de la Santé et des Sports,

Je viens de recevoir votre lettre me demandant de participer à l’immense partie de piquouze que vous organisez…

Je constate qu’en ce qui concerne le gaspillage des deniers publics, vous tenez en ce moment le pompon. D’ailleurs vous semblez, avec vos collègues ministres actuellement aux affaires et avec notre Président monté sur ressorts, extrêmement doués en la matière…

Ce virus, que vous nous présentez comme la pire des calamités, n’est ni plus ni moins dangereux que tous les autres virus passagers que l’humanité a fréquenté depuis des milliers d’années. Et, à ce jour, il a fait, sur les personnes dans lesquelles il est passé, bien moins de morts que la canicule de l’été 2003…

Vous avez commandé et payé au prix fort 94 millions de doses d’un vaccin dont vous saviez très bien que quelques millions de doses auraient largement suffi à l’affaire…
A cela s’ajoute, pour faire passer la pilule, si je peux m’exprimer ainsi, la pire des organisations pour faire ’filer’ sur le plus grand nombre les doses en surnombre volontairement commandées. Je passe sur les avatars des débuts, au moins c’était marrant. A force de ne savoir que casser tout ce qui marchait à peu près bien depuis des dizaines d’années, vous et vos semblables ne savez même pas organiser une petite piquouze sur quelques milliers d’autochtones sans foutre un Bordel digne de la défaite de 1870 ou de celle de 1940. Ce n’est pas la peine d’avoir des diplômés plein les tiroirs pour agencer un tel foutoir qui a fait se bidonner des millions de téléspectateurs tellement cela était égal aux anciennes péripéties clownesques des jeux télévisés…

D’ailleurs, je suis un peu surpris, que devant une telle pagaille vous n’ayez pas accusé les socialistes en disant que c’était la faute des 35h ou peut-être même celle des gauchistes de Tarnac, vous êtes d’habitude si douée pour vous dédouaner de vos réelles responsabilités…

Mais, maintenant c’est pire. Sur l’injonction de votre supérieur, dont on sait à longueur de journaux télévisés ce qu’il dit et dont on sait aussi que tout cela n’est que billevesées, qu’il fallait faire cesser ces pitreries de fin d’été, alors vous avez entrepris la pire désorganisation des services hospitaliers au point de rendre dangereux les actes médicaux normaux que doivent assurer les hôpitaux. Par vos réquisitions aux infirmières, médecins, hospitaliers, vous usez toutes ces personnes hautement qualifiées et les rendez, à force de fatigue, inaptes à un travail normal et régulier. Si, d’aventure, un accident venait à se produire, vous en porteriez l’entière responsabilité mais êtes-vous seulement capable d’en assumer une quelconque culpabilité ???

Que dire des dépenses que tout cela occasionne, des doses payés au minimum 1€ de plus que ce qu’il faudrait, des milliers de réquisitions, des centaines d’heures de médecins, des millions de convocations payées au prix fort, un gaspillage de matériel médical qui donne des frémissements (aiguilles, blouses, seringues, gants, etc…), des salles détournées de leur normale utilisation, des milliers de couillons apeurés qui poireautent et perdent leur journée en faisant la queue devant vos centres de piquouses inappropriées. Mais, en plus de tout cela, comble du gaspillage, comme si les heures gratuites de médias aux ordres ne suffisaient pas, nous entendons des spots publicitaires sûrement chers payés puisque c’est à des heures de grande écoute qu’ils sont diffusés !!!

Tout cela pour démontrer aux yeux des français comment dans ce gouvernement vous êtes des incapables pour faire autre chose que vous pavaner avec un joli maquillage et de belles paroles à la télé ou remplir le bas de laine surchargé de richissimes magnats avec qui vous vous êtes acoquinés…

Savez-vous, Madame, que des millions de français, grâce à votre politique, ne travaillent pas ou pas assez ??? Savez-vous, Madame, qu’au moins un million de Français n’arrivent plus à se nourrir décemment ??? Savez-vous, Madame, que des milliers de retraités, de pensionnés, deviennent chaque jour plus indigents ??? Savez-vous, Madame, qu’en ce moment c’est l’époque des frimas et que de nombreux sans-abri meurent de froid ??? En tant que ministre de la santé, mais je doute qu’au-delà du titre, vous en ayez la moindre capacité, avez-vous au moins une idée de toutes ces personnes qui ne peuvent plus normalement se soigner, ne changent plus de lunettes, ne fréquentent plus les dentistes ou les spécialistes dont ils auraient un urgent besoin pour, décemment, se porter ???

Mais de tout cela, allégrement, vous vous en foutez !!! Vous préférez passer vos journées à démolir le système hospitalier, désorganiser les services de santé, bidouiller des non-remboursements de médicaments, casser la sécu pour faire basculer le plus possible de gens dans des assurances privées pour que vos copains puissent encore plus se remplir les poches en paupérisant toujours plus une grande majorité de Français…

J’espère qu’un député va se lancer dans le calcul global de cette immense gabegie.

Remarquez, finalement, cette opération vous honore, puisque c’est dans cette pratique là , le gaspillage, que vous êtes le plus à l’aise. Il faut dire que votre agité de modèle, le gaspilleur en chef qui loge à l’Élysée, n’a vraiment rien à foutre des deniers des Français…

Dessin Boris, 2009

Madame, mais cela n’engage que moi, je considère que la pire des pollutions c’est la surpopulation. En plus, mais que faire, nous ne sommes pas sur terre, si on peut dire, pour nous éterniser, nous ne faisons, d’accord ou pas, que passer. Alors, un peu plus tôt, un peu plus tard, il nous faudra bien aller voir ailleurs si dans le trépas les soins sont mieux organisés et, là j’en suis sûr, coutent bien moins cher à réaliser…

D’accord, il peut paraître regrettable de s’en aller trop tôt, la mort d’un enfant, d’un adolescent est toujours une immense perte, un gâchis insupportable pour qui lui survit.

Mais, dans le monde, toutes les quatre secondes une personne meurt de faim et/ou de soif, ce qui représente par jour 21 600 personnes qui décèdent de cette incapacité que nous avons à leur donner un minimum pour subsister. Or, au 11 décembre 2009, selon les sources de l’OMS, c’est moins de 10 000 personnes qui, de part le monde, sont décédés de ce virus que vous nous présentez comme l’Alien de l’année. Je vous laisse le soin de comparer ce qui est vraiment pour l’humanité, une calamité…

Vous me dites, puisque personnellement vous m’écrivez, que votre devise c’est : Les gestes de chacun font la santé de tous !!!

Alors, et tant pis pour votre morale à six sous, la mienne est : Plutôt crever que de me faire vacciner !!!

Soyez sûre, Madame la Ministre de la Santé et des Sports, que je vais prendre le maximum d’énergie pour populariser cette lettre et dénoncer vos méfaits…

Guy Fluchère
le 22 décembre 2009

à 

Madame la Ministre de la Santé et des Sports
14, avenue Duquesne
75700 PARIS

URL de cet article 9874
  

Le Grand Marché Transatlantique : La menace sur les peuples d’Europe
Raoul Marc JENNAR
« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. » Ces mots confiés par David Rockefeller au magazine américain Newsweek, le 1 février 1999, fournissent la clé pour comprendre ce qui se passe depuis une trentaine d’années et qu’on appelle « mondialisation néolibérale ». Déléguer au secteur privé la maîtrise des choix ou, pour l’exprimer à la manière pudique de journaux comme Le Monde ou Les Echos, « redéfinir le périmètre de l’Etat », c’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"J’ai déjà parlé des tueries aux points de contrôle. Dans un incident, après qu’une voiture ait été criblé de balles et examinée, selon ces rapports militaires américains internes, l’homme tué était un médecin qui emmenait une femme enceinte à l’hôpital."

Julian Assange - Wikileaks
interviewé sur Democracy Now, donnant un exemple des crimes commis en Irak et révélés par Wikileaks

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.