Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Lettre ouverte aux jeunes lecteurs du journal "Mon Quotidien".

Comme vous, ma fille est abonnée à Mon Quotidien,
Comme elle, vous avez reçu très récemment un numéro accompagné d’une édition spéciale sur le thème « Pars à la découverte de la vigne en France « . Cette édition fut réalisée en collaboration avec le lobby viticole, l’association Vin et Société.

S’il est vrai que le vin est un produit particulier en France, il est tout aussi vrai que la réalité, le verso de l’étiquette, est beaucoup moins luxueux.

Il faut savoir que la vigne représente en France 3.6% de la surface agricole utile mais utilise à elle seule 20% de la totalité des pesticides pulvérisés en France (toutes cultures confondues). La vigne est traitée avec des pesticides tous les 15 jours entre le 15 avril et le 15 septembre.

Quelle que soit la météo !

Les vignes sont pulvérisées de pesticides avant tout signe de maladie. Comme si nous on prenait des antibiotiques pour éviter de tomber malades, au risque d’être plus malades des effets secondaires des médicaments que d’une vraie pathologie.
Ces utilisations ne sont pas seulement une absurdité pour la plante qu’est la vigne, et pour les sols qui doivent absorber tous ces produits chimiques mais aussi pour l’Homme.

Il est de plus en plus acquis pour les chercheurs que ces pesticides sont responsables de l’explosion des maladies telles que cancers (prostate, vessie, leucémies, lymphomes, myélomes, digestifs, poumons, cerveau), maladie de Parkinson, maladie de Charcot. Mais également difficultés à avoir des enfants, naissances prématurées, enfants nés malformés, cancers chez les enfants....
Ces maladies ne touchent pas uniquement ceux qui manipulent ces pesticides ou y sont exposés par leur travail, sont aussi concernés ceux qui habitent à proximité des vignes et leurs enfants.

Du fait de votre jeune âge, vous êtes particulièrement sensibles aux produits chimiques. Ainsi durant le mois de mai 2014 les enfants d’une école primaire de Villeneuve-sur –Blaye (33) ont été intoxiqués par des pesticides pulvérisés sur les vignes situées à côté de leur école. Ils ont ressenti des maux de tête, des nausées, des irritations du visage et des yeux. Leur maîtresse a été amenée aux urgences.
Tous ces pesticides pulvérisés sur la vigne ne s’évaporent pas avant les vendanges, il en reste des résidus dans le vin, parfois jusqu’à 10 dans une bouteille.

Je me bats quotidiennement contre ces pratiques et leurs conséquences sur notre santé, en ma qualité de salariée viticole je connais bien la vigne. Mais si je dénonce cela c’est aussi parce que mon frère qui était également salarié viticole est décédé d’un cancer après avoir travaillé plus de vingt ans dans les vignes.

Avec les associations qui représentent les victimes des pesticides nous luttons contre ces pratiques et leurs effets sur la santé mais aussi contre la puissance des lobbies du vin et des pesticides.

Ces organisations, parce qu’elles ont de gros moyens financiers, diffusent des informations comme celles contenues dans l’édition spéciale réalisée avec l’équipe de Mon quotidien, de nature à donner une belle image de la vigne.

Pendant ce temps, les victimes des pesticides meurent en silence ....

J’ai échangé avec la direction de Mon quotidien ces derniers jours, leur demandant de communiquer ou de nous permettre de communiquer sur les pesticides afin de vous offrir un débat contradictoire. Sachez qu’il nous a été proposé la réalisation d’une édition spéciale sur le modèle de celle réalisée avec Vin et Société, pour la somme de 24 000 euros

Je vous laisse juges vous lecteurs et vos parents des lignes éditoriales et commerciales de votre journal.

Marie-Lys Bibeyran.
https://www.facebook.com/bibeyran.marielys
http://infomedocpesticides.fr

URL de cet article 27213
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le capitalisme est le génocide le plus respecté dans le Monde.

Ernesto Che Guevara.


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.