RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre ouverte aux jeunes lecteurs du journal "Mon Quotidien".

Comme vous, ma fille est abonnée à Mon Quotidien,
Comme elle, vous avez reçu très récemment un numéro accompagné d’une édition spéciale sur le thème « Pars à la découverte de la vigne en France « . Cette édition fut réalisée en collaboration avec le lobby viticole, l’association Vin et Société.

S’il est vrai que le vin est un produit particulier en France, il est tout aussi vrai que la réalité, le verso de l’étiquette, est beaucoup moins luxueux.

Il faut savoir que la vigne représente en France 3.6% de la surface agricole utile mais utilise à elle seule 20% de la totalité des pesticides pulvérisés en France (toutes cultures confondues). La vigne est traitée avec des pesticides tous les 15 jours entre le 15 avril et le 15 septembre.

Quelle que soit la météo !

Les vignes sont pulvérisées de pesticides avant tout signe de maladie. Comme si nous on prenait des antibiotiques pour éviter de tomber malades, au risque d’être plus malades des effets secondaires des médicaments que d’une vraie pathologie.
Ces utilisations ne sont pas seulement une absurdité pour la plante qu’est la vigne, et pour les sols qui doivent absorber tous ces produits chimiques mais aussi pour l’Homme.

Il est de plus en plus acquis pour les chercheurs que ces pesticides sont responsables de l’explosion des maladies telles que cancers (prostate, vessie, leucémies, lymphomes, myélomes, digestifs, poumons, cerveau), maladie de Parkinson, maladie de Charcot. Mais également difficultés à avoir des enfants, naissances prématurées, enfants nés malformés, cancers chez les enfants....
Ces maladies ne touchent pas uniquement ceux qui manipulent ces pesticides ou y sont exposés par leur travail, sont aussi concernés ceux qui habitent à proximité des vignes et leurs enfants.

Du fait de votre jeune âge, vous êtes particulièrement sensibles aux produits chimiques. Ainsi durant le mois de mai 2014 les enfants d’une école primaire de Villeneuve-sur –Blaye (33) ont été intoxiqués par des pesticides pulvérisés sur les vignes situées à côté de leur école. Ils ont ressenti des maux de tête, des nausées, des irritations du visage et des yeux. Leur maîtresse a été amenée aux urgences.
Tous ces pesticides pulvérisés sur la vigne ne s’évaporent pas avant les vendanges, il en reste des résidus dans le vin, parfois jusqu’à 10 dans une bouteille.

Je me bats quotidiennement contre ces pratiques et leurs conséquences sur notre santé, en ma qualité de salariée viticole je connais bien la vigne. Mais si je dénonce cela c’est aussi parce que mon frère qui était également salarié viticole est décédé d’un cancer après avoir travaillé plus de vingt ans dans les vignes.

Avec les associations qui représentent les victimes des pesticides nous luttons contre ces pratiques et leurs effets sur la santé mais aussi contre la puissance des lobbies du vin et des pesticides.

Ces organisations, parce qu’elles ont de gros moyens financiers, diffusent des informations comme celles contenues dans l’édition spéciale réalisée avec l’équipe de Mon quotidien, de nature à donner une belle image de la vigne.

Pendant ce temps, les victimes des pesticides meurent en silence ....

J’ai échangé avec la direction de Mon quotidien ces derniers jours, leur demandant de communiquer ou de nous permettre de communiquer sur les pesticides afin de vous offrir un débat contradictoire. Sachez qu’il nous a été proposé la réalisation d’une édition spéciale sur le modèle de celle réalisée avec Vin et Société, pour la somme de 24 000 euros

Je vous laisse juges vous lecteurs et vos parents des lignes éditoriales et commerciales de votre journal.

Marie-Lys Bibeyran.
https://www.facebook.com/bibeyran.marielys
http://infomedocpesticides.fr

URL de cet article 27213
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

In Defense of Julian Assange
"This book shows why the Julian Assange case is one of the most important press freedom cases of this century or any other century."—James C. Goodale, former Vice Chairman and General Counsel of The New York Times. “I think the prosecution of him [Assange] would be a very, very bad precedent for publishers … from everything I know, he’s sort of in a classic publisher’s position and I think the law would have a very hard time drawing a distinction between The New York Times and WikiLeaks.” (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.