RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre ouverte aux militants du MJCF

Destinée originellement aux seules fédérations du MJCF, hors de toute diffusion publique, comme une main tendue d'organisation à organisation et de militants communistes à militants communistes, l'existence du texte ci-dessous et notre démarche ont été divulgués sur les réseaux sociaux par certains éléments et cadres du MJCF, vraisemblablement hostiles à la JRCF et au PRCF et tout aussi vraisemblablement déstabilisés par notre main tendue. La panique règnerait-elle dans les rangs qui justifierait qu'on cloue rapidement le bec au militants sincèrement communistes encore adhérents au MJCF et au PCF ? Nous le verrons bien. C'est pourquoi, pour que chacun puisse prendre connaissance de l'entièreté de notre appel, et puisque se sont déjà reconnus dans nos critiques et se sont manifestés les soutiens inconditionnels et suivistes de la mutation opportuniste, euro-social-démocrate et social-chauvine du PCF, nous publions cet appel comme une "lettre ouverte aux militants communistes du MJCF" qui, nous l'espérons, aidera à se manifester et à converger avec nous dans l'ACTION ceux qui se reconnaissent encore honnêtement, et à rebours des dérives droitières et des trahisons en cascade des directions P"C"F et MJ"C"F, dans le noble nom de COMMUNISTE.

Chères et chers Camarades,

L’actualité du PCF, par les prises de position de sa direction (manifestation bras dessus bras dessous avec le Macronat et l’extrême droite prétendument pour "lutter contre l’antisémitisme" ; sortie de la NUPES mais pour se rapprocher des éléments les plus droitiers, opportunistes et sociaux-impérialistes de la « gauche » comme Cazeneuve et pour poser avec les réactionnaires Pécresse, Philippe ou Estrosi ; "sorties" sans fin de Roussel contre l’héritage léniniste du Mouvement communiste international), nous laissent à penser qu’un point de non-retour opportuniste et social-chauvin est confirmé et surligné comme jamais au sein même de ce qui fut le parti historique de la classe ouvrière, de la Résistance patriotique et antifasciste des FTPF et des FTP-MOI, des luttes anticoloniales symbolisées par le nom de notre camarade Henri Alleg, des grandes conquêtes sociales et nationales des travailleurs en 1936, 1945 et 1968.

Cet héritage historique, les JRCF l’assument et le défendent avec le PRCF, sans sectarisme, en tendant la main à tous ceux et à toutes celles pour qui une véritable convergence d’ACTION des militants sincèrement communistes de France paraît nécessaire pour défendre le monde du travail, le syndicalisme de classe, l’émancipation totale de notre pays vis-à-vis de l’UE, cette prison capitaliste des peuples, de l’euro, ce carcan austéritaire, et de l’OTAN, cette machine de guerre mondiale aux mains de Washington et, le plus vite possible, la reconstruction d’un véritable parti communiste de combat rendant à la classe ouvrière et au monde du travail son rôle dirigeant dans la nation jusqu’à la révolution socialiste conduite dans la perspective du communisme pour tous les peuples.

Si vous refusez cette dégénérescence du PCF qui déshonore le beau nom de communistes, et même si vos positions divergent des nôtres sous certains aspects, nous vous invitons et encourageons, dans ce cadre, à ouvrir fraternellement et sans à priori le dialogue avec nous pour échanger et nous organiser conjointement pour nous rencontrer et, si possible, envisager des actions communes.

Gilliatt DS, secrétaire national de la JRCF

Baptiste P, responsable JRCF aux relations politiques

Manon H, membre du bureau national de la JRCF

Avec le plein soutien de Léon Landini, adhérent au PCF clandestin en 1942, officier à 18 ans des FTP-MOI, Médaille de la Résistance, Grand Mutilé de guerre suite aux tortures infligées par la Gestapo, décoré par l’Union soviétique au titre de la Résistance antifasciste internationale, militant du PCF durant plus de cinquante années, président du Pôle de Renaissance Communiste en France.

»» http://jrcf.over-blog.org/2023/11/lettre-ouverte-aux-militants-du-mjcf.html
URL de cet article 39156
  

Les éditocrates - Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Aude Langelin
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers. Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leur nouveau livre envahit les tables des librairies. « Ils », ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsqu’ils n’arrivèrent pas à s’en prendre à nos arguments, ils s’en sont pris à moi.

Julian Assange

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.