RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lynchage made in USA

A l’ouest, rien de nouveau ?

Depuis quelques jours, chaque soir, dans plusieurs villes des Etats-Unis, la fine fleur de la population étasunienne, celle qui reste imprégnée d’humanisme et des valeurs qui fondent les droits de l’Homme, sort dans la rue pour dire « non au racisme ! » Elle affronte, notamment à New York, une police et une justice au service du pouvoir installé à la Maison Blanche qui est du côté des racistes.

C’est tout de même étrange que des manifestations et des heurts qui ont lieu à New York ne bénéficient pas d’autant d’attention de la part des médias occidentaux que le « printemps arabe », bien que la situation soit grave. Cela mérite bien des articles, quelques reportages, des analyses, un dossier, des envoyés spéciaux pour rendre compte des manifestations... Car il faut encourager les minorités noire et hispanique à se soulever une fois pour toutes pour mettre fin à l’apartheid aux États-Unis. Et c’est le devoir des médias d’y contribuer. Les meurtres de Noirs commis récemment par des policiers blancs, qui sont garantis de l’impunité par une justice qui fonctionne selon un code raciste, sont décrits comme des « lynchages modernes » par les militants des organisations de défense des droits de la communauté noire.

En face, Barack Obama a fini par confirmer son statut de président-alibi : président noir ou pas, les États-Unis sont et seront toujours un pays raciste ! Sauf si le mouvement populaire qui commence à prendre de l’ampleur dans les principales villes du pays parvient à imposer le changement non seulement dans l’appareil judiciaire et dans la police, mais dans tout ce système bâti sur les inégalités et l’injustice qui frappent non seulement les populations d’origines africaine et latino-américaine, mais aussi les couches pauvres de la population blanche. Les protestations des États-Uniens qui manifestent dans quasiment toutes les villes du pays pour le respect des droits de l’Homme aux Etats-Unis doivent être relayées par les médias libres.

»» http://algeriepatriotique.com/content/lynchage-made-usa
URL de cet article 27546
  

Même Thème
Une histoire populaire des États-Unis - De 1492 à nos jours
Howard ZINN
Cette histoire des États-Unis présente le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent habituellement peu. L’auteur confronte avec minutie la version officielle et héroïque (de Christophe Colomb à George Walker Bush) aux témoignages des acteurs les plus modestes. Les Indiens, les esclaves en fuite, les soldats déserteurs, les jeunes ouvrières du textile, les syndicalistes, les GI du Vietnam, les activistes des années 1980-1990, tous, jusqu’aux victimes contemporaines de la politique (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si un homme blanc veut me lyncher, c’est son problème. S’il a le pouvoir de me lyncher, c’est mon problème. Le racisme n’est pas une question d’attitude ; c’est une question de pouvoir. Le racisme tire son pouvoir du capitalisme. Donc, si vous êtes antiraciste, que vous en soyez conscient ou non, vous devez être anticapitaliste. Le pouvoir du racisme, le pouvoir du sexisme, vient du capitalisme, pas d’une attitude.

Stokely Carmichael

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.