Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Mairie de Paris : Schapira, la bêtise et le déshonneur

Parmi les enfoirés "socialistes" qui crachent leur venin sur le corps encore chaud du Président Chavez, il y en a un qui se distingue dans l’ignominie, c’est à la mairie de Paris, le responsable des Relations Internationales, Pierre Schapira.

A Cuba Si France, il ne nous est pas inconnu. En effet, quand il s’agit à Paris de tirer à boulets rouges sur Cuba, il est toujours aux commandes. Son arme de poing contre Cuba est l’inénarrable Zoé Valdès, cette écrivassière réactionnaire, nostalgique de Batista à qui Bertrand Delanoë a osé délivrer le 11 mai 2012 (*) la Grande Médaille de la ville de Paris pour, tenez-vous bien, "honorer" ses engagements en faveur des "droits de l’homme" et pour son "oeuvre littéraire" que d’aucuns décrivent comme le niveau zéro de la littérature. Une honte doublée d’une forfaiture ! Le peuple de Paris n’a pas mérité ça.

Comme en mai 2010 où la mairie de Paris avait sous la houlette de Schapira organisé une petite sauterie anti-cubaine sur son parvis bien protégé par les flics et qui mettait en scène Zoé Valdes recouvrant de blanc deux ou trois statues de l’Hôtel de Ville en signe de solidarité avec les "dames en blanc", cette poignée de mercenaires cubaines qui ne cessent de trahir leur pays, nous avions alors vivement protesté et perturbé le déroulement des évènements par de bruyantes manifestations.

Cette fois-ci, Schapira se réjouit de la mort de Chavez, et laisse éclater sa haine et sa sottise : "Chavez est mort. Paix a son âme mais libération pour les vénézuéliens d’une dictature épouvantable".

Si ce type croit ce qu’il dit, alors il est viscéralement anti-démocrate et déshonore le beau nom de socialisme. Oser proférer une telle bassesse est indigne, c’est une véritable insulte faite au peuple du Venezuela qui, dans sa quasi-totalité, pleure son Président tant aimé, le Président des pauvres élu et réélu avec une majorité si confortable et incontestable qu’elle en étrangle de rage nos grands démocrates. Même l’ancien président étatsunien James Carter a déclaré que le système électoral du Venezuela était "le meilleur du monde" !

Ce récidiviste ne mérite aucune indulgence de notre part, d’autant que nous savons qu’il prépare une nouvelle offensive contre Cuba. Qu’il sache que nous répliquerons, avec toute la force de notre engagement, à ses obsédantes et lamentables tentatives de flétrir Cuba et sa Révolution !

Pour Cuba Si France
Michel Taupin

(*) Sur la photo de remise de la Grande Médaille de la ville de Paris le 11 mai 2012, de g à d :
Pierre Schapira, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoë, Zoé Valdes et à l’extrême droite Christophe Girard : l’honneur perdu ?

URL de cet article 19669
   

DETTE INDIGNE ! QUI SONT LES COUPABLES ? QUELLES SONT LES SOLUTIONS ?
Jean-Jacques CHAVIGNE, Gérard FILOCHE
« Euro-obligations », « règle d’or », « gouvernance européenne », « fédéralisme budgétaire »… la crise de la dette qui ébranle la France et l’Europe donne lieu à une inflation sans précédent de termes économico-financiers dans les médias et dans les discours des dirigeants politiques. Pour les citoyens, ce vocabulaire, souvent obscur, dissimule une seule et même réalité : un gigantesque mouvement de transfert des dettes privées (en particulier celles des banques) vers les dettes publiques pour essayer de faire (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Laissez les chiens de l’empire aboyer, c’est leur travail. Le nôtre, c’est de se battre pour achever la véritable libération de notre peuple »

Hugo Chavez

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.