Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Mairie de Paris : Schapira, la bêtise et le déshonneur

Parmi les enfoirés "socialistes" qui crachent leur venin sur le corps encore chaud du Président Chavez, il y en a un qui se distingue dans l’ignominie, c’est à la mairie de Paris, le responsable des Relations Internationales, Pierre Schapira.

A Cuba Si France, il ne nous est pas inconnu. En effet, quand il s’agit à Paris de tirer à boulets rouges sur Cuba, il est toujours aux commandes. Son arme de poing contre Cuba est l’inénarrable Zoé Valdès, cette écrivassière réactionnaire, nostalgique de Batista à qui Bertrand Delanoë a osé délivrer le 11 mai 2012 (*) la Grande Médaille de la ville de Paris pour, tenez-vous bien, "honorer" ses engagements en faveur des "droits de l’homme" et pour son "oeuvre littéraire" que d’aucuns décrivent comme le niveau zéro de la littérature. Une honte doublée d’une forfaiture ! Le peuple de Paris n’a pas mérité ça.

Comme en mai 2010 où la mairie de Paris avait sous la houlette de Schapira organisé une petite sauterie anti-cubaine sur son parvis bien protégé par les flics et qui mettait en scène Zoé Valdes recouvrant de blanc deux ou trois statues de l’Hôtel de Ville en signe de solidarité avec les "dames en blanc", cette poignée de mercenaires cubaines qui ne cessent de trahir leur pays, nous avions alors vivement protesté et perturbé le déroulement des évènements par de bruyantes manifestations.

Cette fois-ci, Schapira se réjouit de la mort de Chavez, et laisse éclater sa haine et sa sottise : "Chavez est mort. Paix a son âme mais libération pour les vénézuéliens d’une dictature épouvantable".

Si ce type croit ce qu’il dit, alors il est viscéralement anti-démocrate et déshonore le beau nom de socialisme. Oser proférer une telle bassesse est indigne, c’est une véritable insulte faite au peuple du Venezuela qui, dans sa quasi-totalité, pleure son Président tant aimé, le Président des pauvres élu et réélu avec une majorité si confortable et incontestable qu’elle en étrangle de rage nos grands démocrates. Même l’ancien président étatsunien James Carter a déclaré que le système électoral du Venezuela était "le meilleur du monde" !

Ce récidiviste ne mérite aucune indulgence de notre part, d’autant que nous savons qu’il prépare une nouvelle offensive contre Cuba. Qu’il sache que nous répliquerons, avec toute la force de notre engagement, à ses obsédantes et lamentables tentatives de flétrir Cuba et sa Révolution !

Pour Cuba Si France
Michel Taupin

(*) Sur la photo de remise de la Grande Médaille de la ville de Paris le 11 mai 2012, de g à d :
Pierre Schapira, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoë, Zoé Valdes et à l’extrême droite Christophe Girard : l’honneur perdu ?

URL de cet article 19669
   
AGENDA
vendredi 17 novembre 2017
vendredi 17 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
jeudi 30 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
Les éditocrates - Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Aude Langelin
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers. Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leur nouveau livre envahit les tables des librairies. « Ils », ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je n’ai aucune idée à quoi pourrait ressembler une information de masse et de qualité, plus ou moins objective, plus ou moins professionnelle, plus ou moins intelligente. Je n’en ai jamais connue, sinon à de très faibles doses. D’ailleurs, je pense que nous en avons tellement perdu l’habitude que nous réagirions comme un aveugle qui retrouverait soudainement la vue : notre premier réflexe serait probablement de fermer les yeux de douleur, tant cela nous paraîtrait insupportable.

Viktor Dedaj


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
115 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.