Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Mairie de Paris : Schapira, la bêtise et le déshonneur

Parmi les enfoirés "socialistes" qui crachent leur venin sur le corps encore chaud du Président Chavez, il y en a un qui se distingue dans l’ignominie, c’est à la mairie de Paris, le responsable des Relations Internationales, Pierre Schapira.

A Cuba Si France, il ne nous est pas inconnu. En effet, quand il s’agit à Paris de tirer à boulets rouges sur Cuba, il est toujours aux commandes. Son arme de poing contre Cuba est l’inénarrable Zoé Valdès, cette écrivassière réactionnaire, nostalgique de Batista à qui Bertrand Delanoë a osé délivrer le 11 mai 2012 (*) la Grande Médaille de la ville de Paris pour, tenez-vous bien, "honorer" ses engagements en faveur des "droits de l’homme" et pour son "oeuvre littéraire" que d’aucuns décrivent comme le niveau zéro de la littérature. Une honte doublée d’une forfaiture ! Le peuple de Paris n’a pas mérité ça.

Comme en mai 2010 où la mairie de Paris avait sous la houlette de Schapira organisé une petite sauterie anti-cubaine sur son parvis bien protégé par les flics et qui mettait en scène Zoé Valdes recouvrant de blanc deux ou trois statues de l’Hôtel de Ville en signe de solidarité avec les "dames en blanc", cette poignée de mercenaires cubaines qui ne cessent de trahir leur pays, nous avions alors vivement protesté et perturbé le déroulement des évènements par de bruyantes manifestations.

Cette fois-ci, Schapira se réjouit de la mort de Chavez, et laisse éclater sa haine et sa sottise : "Chavez est mort. Paix a son âme mais libération pour les vénézuéliens d’une dictature épouvantable".

Si ce type croit ce qu’il dit, alors il est viscéralement anti-démocrate et déshonore le beau nom de socialisme. Oser proférer une telle bassesse est indigne, c’est une véritable insulte faite au peuple du Venezuela qui, dans sa quasi-totalité, pleure son Président tant aimé, le Président des pauvres élu et réélu avec une majorité si confortable et incontestable qu’elle en étrangle de rage nos grands démocrates. Même l’ancien président étatsunien James Carter a déclaré que le système électoral du Venezuela était "le meilleur du monde" !

Ce récidiviste ne mérite aucune indulgence de notre part, d’autant que nous savons qu’il prépare une nouvelle offensive contre Cuba. Qu’il sache que nous répliquerons, avec toute la force de notre engagement, à ses obsédantes et lamentables tentatives de flétrir Cuba et sa Révolution !

Pour Cuba Si France
Michel Taupin

(*) Sur la photo de remise de la Grande Médaille de la ville de Paris le 11 mai 2012, de g à d :
Pierre Schapira, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoë, Zoé Valdes et à l’extrême droite Christophe Girard : l’honneur perdu ?

URL de cet article 19669
   
Comment la mondialisation a tué l’écologie
Aurélien BERNIER
Le débat scientifique sur la réalité du changement climatique a ses imposteurs. Mais, en matière d’environnement, les plus grandes impostures se situent dans le champ politique. Lorsque l’écologie émerge dans le débat public au début des années 1970, les grandes puissances économiques comprennent qu’un danger se profile. Alors que la mondialisation du capitalisme se met en place grâce à la stratégie du libre échange, l’écologie politique pourrait remettre en cause le productivisme, l’intensification du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le Capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le Capital devient hardi. A 20%, il devient enthousiaste. A 50%, il est téméraire ; à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines et à 300%, il ne recule devant aucun crime.

Karl Marx, Le Capital, chapitre 22

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
115 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.