Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Mairie de Paris : Schapira, la bêtise et le déshonneur

Parmi les enfoirés "socialistes" qui crachent leur venin sur le corps encore chaud du Président Chavez, il y en a un qui se distingue dans l’ignominie, c’est à la mairie de Paris, le responsable des Relations Internationales, Pierre Schapira.

A Cuba Si France, il ne nous est pas inconnu. En effet, quand il s’agit à Paris de tirer à boulets rouges sur Cuba, il est toujours aux commandes. Son arme de poing contre Cuba est l’inénarrable Zoé Valdès, cette écrivassière réactionnaire, nostalgique de Batista à qui Bertrand Delanoë a osé délivrer le 11 mai 2012 (*) la Grande Médaille de la ville de Paris pour, tenez-vous bien, "honorer" ses engagements en faveur des "droits de l’homme" et pour son "oeuvre littéraire" que d’aucuns décrivent comme le niveau zéro de la littérature. Une honte doublée d’une forfaiture ! Le peuple de Paris n’a pas mérité ça.

Comme en mai 2010 où la mairie de Paris avait sous la houlette de Schapira organisé une petite sauterie anti-cubaine sur son parvis bien protégé par les flics et qui mettait en scène Zoé Valdes recouvrant de blanc deux ou trois statues de l’Hôtel de Ville en signe de solidarité avec les "dames en blanc", cette poignée de mercenaires cubaines qui ne cessent de trahir leur pays, nous avions alors vivement protesté et perturbé le déroulement des évènements par de bruyantes manifestations.

Cette fois-ci, Schapira se réjouit de la mort de Chavez, et laisse éclater sa haine et sa sottise : "Chavez est mort. Paix a son âme mais libération pour les vénézuéliens d’une dictature épouvantable".

Si ce type croit ce qu’il dit, alors il est viscéralement anti-démocrate et déshonore le beau nom de socialisme. Oser proférer une telle bassesse est indigne, c’est une véritable insulte faite au peuple du Venezuela qui, dans sa quasi-totalité, pleure son Président tant aimé, le Président des pauvres élu et réélu avec une majorité si confortable et incontestable qu’elle en étrangle de rage nos grands démocrates. Même l’ancien président étatsunien James Carter a déclaré que le système électoral du Venezuela était "le meilleur du monde" !

Ce récidiviste ne mérite aucune indulgence de notre part, d’autant que nous savons qu’il prépare une nouvelle offensive contre Cuba. Qu’il sache que nous répliquerons, avec toute la force de notre engagement, à ses obsédantes et lamentables tentatives de flétrir Cuba et sa Révolution !

Pour Cuba Si France
Michel Taupin

(*) Sur la photo de remise de la Grande Médaille de la ville de Paris le 11 mai 2012, de g à d :
Pierre Schapira, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoë, Zoé Valdes et à l’extrême droite Christophe Girard : l’honneur perdu ?

URL de cet article 19669
   
We Feed The World (documentaire)
DIVERS
Synopsis Un film pour éveiller les consciences sur les absurdités et les gachis de la production, la distribution et la consommation des produits alimentaires. Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destrction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz... Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« L’utopie est ce qui n’a pas encore été essayé. »

Theodore Monod

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
67 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
18 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
115 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.