Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Mali : l’heure de la retraite pour Soumaïla Cissé ?

La claque électorale reçue par Soumaïla Cissé à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle malienne va-t-elle marquer la fin de la carrière politique de l’opposant ? A 69 ans, et avec un score d’à peine 32%, les électeurs maliens ont sans doute montré la sortie à ce dinosaure de la vie politique malienne.

Avec moins d’un tiers des voix lors du second tour d’un scrutin présidentiel qui l’opposait pourtant à un président sortant (Ibrahim Boubacar Keïta) affaibli et très impopulaire, Soumaïla Cissé a démontré son incapacité à rassembler au-delà de sa base électorale. L’échec de trop ?

A l’exception de la présidence, Soumaïla Cissé a connu tous les postes du pouvoir. Tous les honneurs. Véritable apparatchik issu de cette génération dorée de l’ADEMA (dont le président IBK est également issu), il est de ceux qui gèrent le pays sans discontinuer depuis le début des années 1990 et le retour de la démocratie au Mali.

Pas vraiment le pédigrée de l’opposant que les médias occidentaux ont cherché à lui coller au dos au cours de la campagne présidentielle. Soumaïla Cissé est un enfant du système en place, au même titre qu’IBK, et son élection à la tête de l’état n’aurait pas entraîné de changements majeurs dans la façon de gouverner le pays.

De cela, les Maliens sont bien conscients. C’est sans doute la raison pour laquelle le taux de participation au second tour du scrutin a été historiquement bas (moins de 40% de participation). C’est aussi cette réalité qui explique que le candidat Soumaïla Cissé n’est pas parvenu à capitaliser sur le rejet massif d’IBK, notamment auprès des jeunes.

C’est que la démocratie malienne est parasitée par des oppositions factices entre tenants d’une même ligne politique. Celle du statu quo et de la gestion attentiste d’une situation qui est pourtant sur le point d’exploser.

La seule chance du Mali dans cette situation de crise, c’est que compte tenu de l’âge de cette génération qui a mis le pays à genou, elle va être contrainte et forcée de laisser la place dans les années à venir. IBK ne pourra pas se représenter à l’issue de son second mandat, et Soumaïla Cissé, qui aura 74 ans en 2023, devrait aussi prendre le chemin de la retraite. D’où toute sa hargne à vouloir déstabiliser le pays. « Moi ou le chaos » titrait justement l’hebdomadaire Jeune Afrique. Un titre qui avait provoqué la furie du candidat de l’URD mais qui paraît aujourd’hui comme une prédilection de l’avenir.

Les rêves de victoire présidentielle de l’ancien ministre des Finances sont de toute façon désormais totalement évanouis. Soumaïla Cissé ne dispose plus que de la rue pour se faire entendre. Mais malheureusement, même à se niveau, il ne parvient pas à mobiliser car n’ayant pas de base électorale et de crédibilité suffisante pour atteindre la majorité silencieuse du pays. Il ne lui reste plus qu’un pouvoir de nuisance très réduit pour empêcher IBK de s’installer et, à long terme, une véritable alternance de s’imposer. Gageons que la sagesse l’emportera et qu’il se retirera sur cet ultime échec.
Tout le monde n’a pas pour destin de devenir président de la République.

URL de cet article 33744
   
La Stratégie du Choc
Naomi KLEIN
Qu’y a-t-il de commun entre le coup d’état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l’effondrement de l’Union soviétique, le naufrage de l’épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l’Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l’année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux - Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd’ (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’art de la politique est de faire en sorte que les gens se désintéressent de ce qui les concerne.

Daniel Mermet


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.