RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Mobilisation contre la fermeture de classe à Carbonne

Le couperet est tombé le 12 février : une classe sera supprimée à l’école maternelle Henri Chanfreau l’an prochain. Une décision qui suscite l’incompréhension et l’indignation de l’Association des Parents d’Elèves. « Les effectifs prévisionnels ne justifient pas une fermeture, nous ne sommes pas au seuil de blocage et encore moins au seuil de fermeture ! », insistent leurs membres.

En effet, en septembre, lorsque les chiffres prévisionnels ont été communiqués, 107 élèves étaient prévus, justifiant la fermeture de classe, mais depuis, suite à l’arrivée de nouveaux habitants, 118 élèves devraient rentrés en septembre, soit un effectif de 29,5 élèves par classe en moyenne. Une surcharge difficilement acceptable, qui, selon l’Association, nuira forcément à la qualité d’accueil et d’enseignement.

D’autant plus que ces chiffres ne tiennent pas compte des arrivées en cours d’année (10 /an), des enfants relevant du dispositif d’inclusion ULIS (jusqu’à 3 élèves par classe), ni des projections à moyen terme en matière d’évolution démographique de la commune, dopée par des programmes immobiliers neufs.

Depuis mi-février, élus, enseignants et parents d’élèves organisent la mobilisation pour conserver la classe. Une pétition, destinée à être présentée prochainement à l’Inspection d’Académie et accessible via le compte Facebook « FCPE Carbonne », a enregistré plus de 500 signatures à aujourd’hui. L’Association mène également une recherche d’enfants scolarisables l’an prochain et non-inscrits.

Alertée par l’Association des Parents d’Elèves, Madame Toutut-Picard, Députée de la circonscription a interpellé Monsieur Blanquer le 5 mars. En effet, la situation à Carbonne n’est pas isolée puisque 11 fermetures de classes sont prévues sur la circonscription.

L’arrêté définitif de fermeture sera publié en juin. D’ici là, les parents d’élèves comptent durcir la mobilisation si la décision n’est pas révoquée, « dans l’intérêt des enfants ».

Bureau de la FCPE de l’école Chanfreau de Carbonne.

URL de cet article 34736
  

La gauche radicale et ses tabous
Aurélien BERNIER
Le constat est douloureux, mais irréfutable : malgré le succès de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012, le Front national réussit bien mieux que le Front de gauche à capter le mécontentement populaire. Comme dans la plupart des pays d’Europe, la crise du capitalisme profite moins à la gauche « radicale » qu’à une mouvance nationaliste favorable au capitalisme ! Tel est le paradoxe analysé dans ce livre. Paralysé par la peur de dire « la même chose que Le Pen », le Front de gauche (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Si les Etats-Unis voyaient ce que les Etats-Unis font aux Etats-Unis, les Etats-Unis envahiraient les Etats-Unis pour libérer les Etats-Unis de la tyrannie des Etats-Unis"

Vignolo

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.