Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Nationaljudenthum, ou la réalisation d’une prophétie

Illustration : Premier Prix Bayeux 2018, cliché de Mahmud Hams, AFP

« David contre Goliath ? » : « en Israël, nous lisons de droite à gauche » (selon la réplique de Golda Meir à Kissinger qui lui avait écrit : « Je dois vous informer que je suis d’abord citoyen américain, puis, Secrétaire d’État, enfin, Juif. »)

Et le Philistin lança : « Choisissez un homme qui descende contre moi ! S’il peut me battre et qu’il me tue, nous serons vos esclaves. Mais si je l’emporte sur lui et que je le tue, vous serez nos esclaves et vous nous servirez. » (1) Ainsi parla Goliath.

Bien plus tard, un érudit écrivit : « Un judaïsme avec canons et baïonnettes échangerait le rôle de David avec celui de Goliath et ne serait qu’un travesti de lui-même. »(2) Cet érudit se nommait Moritz Güdemann (rabbin à Vienne) : son «  Nationaljudenthum »(3), soit « Judaïsme national » (titre ironique car la religion juive est antinationaliste), fut publié en réponse à «  L’État des Juifs » de Herzl.

Oui, tout sourit à Israël : les investissements étrangers sont au beau fixe, la colonisation poursuit son petit bonhomme de chemin, grâce aux « tireurs d’élite » qui font montre de retenue et de précision. Bien que la guerre contre le « terrorisme » reste une priorité mondiale, l’inquiétude semble sourdre.

Selon les écrits bibliques, Goliath connut un destin funeste malgré sa force, malgré sa cuirasse d’airain. « Le Philistin s’approcha peu à peu de David, [...] et, lorsqu’il l’aperçut, il le méprisa, car il ne vit en lui qu’un enfant roux à la belle apparence. [...] Dès que le Philistin se mit à marcher vers lui, David courut sur le champ de bataille à sa rencontre. Il porta la main à sa gibecière, y prit une pierre et la lança avec sa fronde. Il frappa le Philistin au front et la pierre s’y enfonça. Le Philistin tomba le visage contre terre. » (4)

Sur le terrain, la supériorité militaire de l’État sioniste est incontestable. Mais demain, qu’en sera-t-il sur le terrain des consciences ? Comment conjurer la prophétie du rabbin ? Comment s’assurer de la complaisance, de la complicité, du soutien des futures élites ?

Déjà, [les plus jeunes Juifs] ne reconnaissent pas l’État d’Israël et ne [le] voient pas comme « une entité à admirer. » (5)

Quand la colonisation est illégitime, quand la violence est injustifiable, quand l’humiliation, quand la ségrégation, l’oppression, la spoliation, les éliminations, les exécutions, la « liquidation des terroristes », quand les images sont insoutenables, et que la communication, la hasbara, a atteint ses limites, le nouveau mot d’ordre est : « Pour discréditer le message, il faut discréditer le messager. Quand vous évoquez BDS [Boycott, Désinvestissement et Sanctions], vous devez dire que c’est un groupe qui prône la haine, la violence contre les civils. C’est-à-dire qu’il soutient le terrorisme. » (5)

«  La bataille contre les phénomènes de délégitimation et les boycotts contre Israël » (6) est menée par le ministère des affaires stratégiques d’Israël : une sorte de Minidiff, ministère de la diffamation, qui aurait plu à Orwell. De la guerre de la communication, on passe à la « guerre psychologique ». À l’heure où la vie sociale, professionnelle de chacun dépend peu ou prou du Réseau, le but de cet obscur ministère est que « Tous ceux qui ont quelque chose à voir avec BDS doivent s’interroger à deux fois : est-ce que je dois choisir ce camp ou bien l’autre ? » (5)

Je vous invite à suivre Tony, « le parfait gentleman qui est un des activistes sionistes les plus appréciés de la ville ». Visionnez donc le documentaire interdit : « Lobby USA (1) : la guerre secrète » (49’) sur https://orientxxi.info/magazine/lobby-usa-1-la-guerre-secrete,2719 (« Le but du lobby est de faire en sorte qu’Israël bénéficie d’un traitement particulier des États-Unis. Et cela pour toujours », « Une aide inconditionnelle »). « Lobby USA (2), orienter les élites » (50’) est déjà disponible sur : https://orientxxi.info/magazine/lobby-usa-2-orienter-les-elites,2720

PERSONNE

(1) Premier livre de Samuel, 17.8-9

(2) Citation tirée de la page 38 de Nationaljudenthum, cf. note (3)

(3) Nationaljudenthum , Moritz Güdemann, en allemand sur http://sammlungen.ub.uni-frankfurt.de/freimann/content/pageview/936820

(4) Premier livre de Samuel, 17.48-49

(5) Lobby israélien, le documentaire interdit, Alain Gresh, Diplo de septembre : https://www.monde-diplomatique.fr/2018/09/GRESH/59047

(6) Un si mystérieux ministère des affaires stratégiques, Eyal Hareuveni : https://orientxxi.info/magazine/un-si-mysterieux-ministere-israelien-d...,2707

URL de cet article 34035
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Même Thème
Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu’un lorsque son salaire lui impose de ne pas comprendre."

Sinclair Lewis
Prix Nobel de littérature


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.