Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Suite a la décision des chefs d’Etat de Mercosur de soutenir le President Evo Morales

Note de protestation aux gouvernements d’Espagne, de France, d’Italie et du Portugal

La République Bolivarienne du Venezuela, dans l’exercice de la présidence pro tempore du Marché Commun du Sud (MERCOSUR) et par mandat de la décision des Etats membres du MERCOSUR de soutenir le président Evo Morales, exprime aux Honorables Gouvernements d’Espagne, de France, d’Italie et du Portugal, sa désapprobation la plus ferme ainsi que son indignation, face au traitement injustifiable, fondé sur des préjugés, auquel a été soumis l’avion du Président de l’Etat Plurinational de Bolivie, Evo Morales Ayma, lorsque les permis de survol et d’atterrissage dans leurs territoires ont été refusés, alors qu’ils avaient été autorisés auparavant et dûment établis dans le plan de vol.

Cette flagrante violation des traités internationaux, que régissent la cohabitation pacifique, le respect et la coopération entre nos États, établit un fait illicite qui a affecté les droits de l’homme ainsi que la liberté de transit et de déplacement d’un Chef d’Etat et sa délégation officielle, les mettant dans une grave situation de risque pour leur sécurité et leur intégrité physique.

Les Etats membres du Mercosur, exigent de la part des Honorables Gouvernements d’Espagne, de France, d’Italie et du Portugal des excuses publiques pour la situation insolite qui s’est produite et une explication claire sur les raisons qui ont motivé cette décision, en offrant des garanties que cette attitude, contraire aux normes et principes fondamentaux du droit international ainsi que de l’immunité dont jouissent les Chefs d’État, ne se reproduira plus.

Finalement, la République Bolivarienne du Venezuela, dans l’exercice de la présidence pro tempore du MERCOSUR, au nom des pays membres de cette organisme, réitère aux Honorables Gouvernements d’Espagne, de France, d’Italie et du Portugal, notre disposition et volonté pour que, suite aux explications et excuses publique qui sont dues à cause de l’attitude inamicale subie par le Président Evo Morales, nous continuions dans le chemin de la coopération bilatérale, bi-régionale et multilatérale que les Etats membres du MERCOSUR avons suivi historiquement avec nos frères européens.

Caracas, 16 juillet 2013.

Traduction (non officielle) : Victoria Valdez pour Le Grand Soir

»» http://www.mppre.gob.ve/index.php++cs_INTERRO++option=com_docman++cs_AMP++amp ;task=doc_downl...
URL de cet article 21478
   
Le cauchemar de Humboldt de Franz Schultheis
Bernard GENSANE
Bien qu’un peu long, ce compte-rendu rend à peine justice à la richesse de cet ouvrage indispensable à ceux qui veulent comprendre pourquoi, par exemple, la première contre-réforme imposée par Sarkozy fut celle des universités. On pourrait commencer par cette forte affirmation de 1991 de sir Douglas Hague, universitaire britannique de haut niveau, professeur de sciences économique, spécialiste du " marché de l’éducation " et, ô surprise, ancien conseiller de Madame Thatcher : "Si les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu’un lorsque son salaire lui impose de ne pas comprendre."

Sinclair Lewis
Prix Nobel de littérature


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.