RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Nous n’avons pas les mêmes valeurs

Tout content bien que fatigué, il rangea ses premières affaires dans les tiroirs de son nouveau bureau à Élysée. Avant toutes choses, et comme il allait y passer beaucoup de temps et qu’il avait un coeur, il rangea dans le tiroir du bas des photos de quelques êtres qui lui étaient familiers et chers afin de se donner du courage pour les jours où il en manquerait.

Puis il leva un peu la tête pour déposer des copies d’articles d’Onfray et autres couvertures de la presse de droite déchaînée dans le tiroir du haut…

Et il vit : des chaussures pointues et des pantalons rayés, pour ceux qui se la jouaient comme à Hollywood, au service de l’Empire, étaient entrés silencieusement et étaient disposés le long des murs… Les mains de leurs propriétaires étaient dans leurs dos car elles cachaient soit un révolver, soit un bâton, soit diverses menaces plus ou moins vitales.

Il resta penché, tourna la tête vers la fenêtre, se redressa et l’ouvrit. Il fit signe alors qu’il était en détresse.

Et la foule des résistants, de ses frères et soeurs de combat, envahit le vaste bureau et mit en déroute (tout en les filmant et en les photographiant), les bandits à la solde des puissants. Il fut dès lors bien clair pour tous que sans ce peuple pour le garder il était totalement impuissant et à la merci du premier venu.

C’est ainsi qu’il ne put savourer longtemps la satisfaction d’avoir mené à bien un combat qui paraissait pourtant désespéré. Un combat qui l’avait opposé à ceux qui sont sans foi ni loi et oppriment le peuple de toute la puissance qu’ils lui ont volée pendant des siècles ! Qui l’avait opposé à ceux qui ont développé le mensonge éhonté, l’hypocrisie malsaine, l’assassinat et la torture qu’ils disaient « sans état d’âme », pour accroître encore cette puissance volée.

Car un autre combat commençait aussitôt pour tous les exploités et le leader qu’ils avaient trouvé.

L’oppresseur ne renonçant pas à des siècles de méprisante puissance, ferait feu de toutes ses armes, aussi bien visibles que secrètes, pour la défendre. Et le combat serait quotidien, plus sauvage et assassin encore - celui des élections n’en étant qu’un avant-goût très léger.

URL de cet article 16388
  

Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui croient connaître le monde à travers les médias connaissent en réalité un monde qui n’existe pas. D’où la difficulté de communiquer avec eux.

Viktor Dedaj

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.