Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


pages obscures de l’histoire contemporaine ou « les choses derrière les choses »... « Primo », 3’/3

suite à  « taux d’usure et suicide collectif… » , 1/3, et à  Tout est calme braves gens…, dormez tranquille !…, 2/3 , troisième et dernière partie 3/3 :

pages obscures de l’histoire contemporaine ou « les choses derrière les choses »... (ce troisième et dernier chapitre (3/3) sera lui-même scindé en deux parties, « Primo », 3’/3 et « Secondo », 3’’/3).

Début de « Primo » (3’/3) :

Pour la * seconde fois le peuple égyptien commande à la Révolution (la vraie) de se soumettre à sa volonté, et réclame haut et fort le départ immédiat des militaires qui ont pris de fait le pouvoir en Egypte…, - Le Conseil Suprême des Forces Armées (CSFA) dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, qui a nommé el-Ganzouri comme premier ministre, alors que celui-ci sévissait déjà sous Moubarak en tant que… chef du gouvernement ! -, malgré l’éviction de Moubarak et la promesse (par le Conseil militaire) d’élections « libres et non-faussées » , devant en principe débuter la semaine prochaine…, rien ne semble calmer la colère du peuple égyptien !
Un premier bilan des affrontements en cette fin novembre, (allant du 22, à fin novembre 2011) est particulièrement lourd, très lourd même !… plus d’une quarantaine de morts…, - 42 morts, principalement au Caire - des centaines de blessés et plus d’un millier d’arrestations (au Caire seulement) !
Il semblerait que les Egyptien(e)s n’aient plus aucune confiance dans les militaires et ne croient pas que la "consultation" électorale décidée et organisée par eux (le Conseil Suprême…, etc.) ne change grand chose à leur situation !…, (la « première phase » de ces élections est prévue la semaine prochaine, entre le 28 novembre et le 4 décembre 2011…), et craignent qu’elle soit entachée de (nombreuses) irrégularités, comme ce fut (souvent) le cas sous Moubarak…, et bien qu’une partie des Frères musulmans (l’aile politique représentant les plus jeunes d’entre eux, souvent considérée (à tort ou a raison ?) proche des révolutionnaires…) déclarent publiquement prendre leurs distances avec les militaires du Conseil…, etc., et aurait même, selon certaines sources, basculé dans l’opposition…, (??? les uns disent que non…, qu’ils agiraient par calcul électoral (une banale manoeuvre électoraliste en somme !)…, d’autres, déclarent qu’ils seraient attentistes par ruse !…, ou d’autres encore, affirment qu’ils agiraient par simple opportunisme…, allez savoir ?… ils se sont impliqués très activement dans la préparation et l’organisation de ces élections et ont leurs entrées dans certaines instances du CSFA !…), alors qu’ils étaient (et sont encore) donnés « grands favoris » et seront très vraisemblablement les prochains « grands vainqueurs » de ces élections… pourront-ils se ressaisir à temps et coordonner leur implantation dans les couches populaires avec le mouvement révolutionnaire ?…, (cependant en ont-ils seulement la volonté ?) un pareil revirement créerait les conditions nécessaires à une opposition réellement significative aux élections (sous influence militaire !…) que les révolutionnaires égyptien(ne)s et une grande portion du peuple égyptien appellent de ces voeux ; est-ce qu’un changement aussi radical dans le cours de la Révolution égyptienne, peut avoir lieu ?! c’est (malheureusement) peu probable !…, mais, si tel était le cas, il déboucherait sur un boycott pur et simple de ces élections (sous la houlette du Conseil Suprême…, etc.), alors que les partis islamistes caracolent en tête !
Selon les dépêches d’agences, « AFP » , « Reuters » , « AP » , etc., (début décembre 2011), l’"info" qui primait et que reprenaient unanimement les grands médiats officiels, concernait les pronostics (c’est du même tonneau que les prévisions météorologique !) des agences d’opinion (« instituts de sondages », ferait - paraît-il - plus sérieux ?) pour la prochaine consultation électorale égyptienne…, seuls en tête, les deux principaux partis musulmans totaliseraient 65 % d’intentions de vote au premier tour ( dernière minute…, voici les résultats officiels à la mi-décembre : « La première phase du scrutin c’est déroulée (comme le prévoyaient de nombreux égyptien(ne)s) avec de nombreuses irrégularités, - dans un tiers du pays -, a donné 65 % des voix aux partis islamistes dans leur ensemble…, dont 36 % pour les Frères musulmans et 24 % pour les fondamentalistes salafistes » , les autres phases s’effectueront très probablement entre islamistes !…, ceux que les pays occidentaux qualifient de… "modérés", les Frères musulmans et le parti des fondamentalistes salafistes ?...
* décidément le peuple égyptien n’en finit pas de se soulever !… comme je le laissais entendre dans cet article (les évènements évoluant très vite !…), les premières élection « libres et non-faussées » n’avait pas fait l’unanimité au sein du peuple égyptien (et c’est peu dire ! car beaucoup craignaient des fraudes massives !… et ne furent, hélas, pas déçus…, la réalité dépassera très largement leurs craintes !…), à la suite de ça, de nouvelles émeutes ont éclaté vendredi 15 décembre 2011 au Caire (celles-ci ont débuté devant le siège du gouvernement, - où de nombreux manifestants campaient depuis plusieurs semaines -, à cause de très violents affrontements avec la police venue les chasser !…) et se poursuivirent dans plusieurs villes du pays, - malgré quelques courtes accalmies -, les samedi 16 et dimanche 17 décembre 2011. Le bilan est très lourd…, on a relevé des dizaines de morts et de blessés parmi les manifestant(e)s, la plupart avaient été touché par armes à feu (le premier ministre, Ganzouri, faisait état de seulement 18 blessés par balles…, assurant même que « ni l’armée ni la police n’ont ouvert le feu » sur les manifestants ?!…, alors que dans la seule journée de vendredi 15 décembre, certaines sources faisaient état de neuf morts et 361 blessés !… . Des centaines de militaires et de policiers barraient tous les accès de la place Tahrir…, érigeant même un mur pour l’isoler entièrement…, (la place Tahrir, au fur et à mesure que le mouvement révolutionnaire prenait de l’ampleur, est devenue le choeur et l’emblème de la Révolution égyptienne) et s’empressèrent de compléter ce dispositif en y adjoignant plusieurs rangs de barbelés !…, et allèrent même jusqu’à brûler quelques malheureuses tentes que des manifestants tentaient vainement d’installer !... Cela n’a pas empêché les violences ni les affrontements entre ° les manifestants et les militaires appuyés par des policiers - tandis que des éléments en civil s’embusquaient sur le toit des immeubles alentours et lançaient des pierres et des bouteilles enflammées sur les manifestants depuis les hauteurs où ils avaient pris position !…

° très déterminés, leurs principaux mots d’ordre n’ont pas changé d’un iota :
1) la démission immédiate de Ganzouri, qui sous Moubarak était déjà chef de gouvernement !…,
2) la fin du pouvoir militaire imposé de fait !…, (après le "départ" forcé de Moubarak, pour soi-disant éviter le chaos général !…), et grâce à l’appui des pays occidentaux, notamment du principal bayeur de Fonds, les Etats-Unis, dont les pressions (l’Egypte restant LE principal appui régional, - dans le canevas (de domination et) - pour le maintien des intérêts géostratégique de l’Empire) et la menace d’une rupture financière sont à peine voilées !… et le départ du chef de l’armée et chef d’Etat de fait, le maréchal Tantaoui

L’enquête de Joseph Confavreux publiée sur le site « Mediapart » titrée : « De la Tunisie à l’Egypte : la charia, source de quelle loi ? » , * « Tunisie, Égypte, Libye… Dans les trois pays du « printemps arabe » qui doivent écrire une constitution, la scène politique est désormais dominée par des partis pour lesquels la référence à l’islam est centrale. La charia sera-t-elle la source de la loi ? Et qu’est-ce que cela signifie concrètement ? La charia est-elle brandie comme l’étendard d’une indépendance culturelle ou comme un instrument d’oppression ? »

* cependant, qu’adviennent le merveilleux royaume marocain et sa si "représentative" monarchie constitutionnelle ?! ont-ils été égaré ?…, - alors que des médias (sans doute adeptes du confusionnisme ?) n’hésitent pas à l’inclure, lui et son édifiante monarchie constitutionnelle, sur la liste des pays "arabes" où souffle la si vivifiante bourrasque contestataire (le mouvement si mal nommé « printemps arabes » ) ?!, car après quelques manifestations qui dégénérèrent rapidement en violences policières et/ou en manoeuvres d’intimidation provenant de zélés membres de la milice anti-émeute (ils sont partout… et à l’affût de tout !) …, malgré cela, quelques inconscient(e)s - mais ô combien courageux manifestant(e)s - s’entêtent à défier la royale tyrannie et à exprimer véhémentement leur « ras le bol de la royauté constitutionnelle marocaine », pire encore, à oser émettre publiquement des récriminations envers la royale personne du « Commandeur des croyants », Hassan VI… Mais les forces de police aidé de membres de la milice royale encerclèrent promptement ces dangereux "agitateurs"…, arrachèrent les quelques "minables" pancartes qu’ils tentaient de brandir - improvisées avec de pitoyables morceaux de carton arrachés à des boites d’emballage -, les insultèrent et les brutalisèrent copieusement, puis les neutralisèrent (normal ils étaient beaucoup plus nombreux qu’eux) les embarquèrent sans ménagement pour être illico presto encellulés pour « crime de lèse majesté » (c’est un peu comme chez nous… mais c’est le roi républicain « Grossier 1er » qui insulte le peuple avec des : « casse-toi pauv’con ! » ).
Le Maroc, sa corruption, ses « pots de vin »…, où l’entrée de devises étrangères s’opère par le truchement d’exportations massives de résine de cannabis - de bien piètre qualité d’ailleurs - (les autorités de part et d’autre de la Méditerranée, ferment pudiquement les yeux sur ces "exportations", qui apparemment arrangent beaucoup de monde !)…, le Maroc, considéré (à tort ou à raison ?) comme le plus gros pourvoyeur de haschich (de qualité très moyenne, soit dit en passant !) vers le continent européen (via l’Espagne) !…, le Maroc, où les ventes immobilières de luxe explosent !, le personnel politique français - de droite comme de gauche - et les spéculateurs y font volontiers des placements !… le Maroc, si cher à sarkozy, qui aime venir s’y prélasser en famille… et se relaxer dans de luxueuses résidences… aux frais de sa majesté, Hassan VI !…, - le « président des riches » se vautrant dans le luxe, quoi de plus normal ? -, tout ce luxe dû à l’exploitation éhontée d’une main d’oeuvre sous-payée (l’un des plus bas coût salarial local !) - où faire travailler des enfants (en toute illégalité) est relativement courant - le Maroc, où les islamistes raflent la "mise" électorale !… (les peuples de la région, à de notables exceptions près, se sont prononcés pour une "gouvernance" islamiste, dont acte !)

On comprend le désarroi des peuples de la région (Afrique du Nord - Maghreb -Proche et Moyen-Orient)…, si on se réfère au peuple tunisien - qui a partiellement réalisé le voeu de « transformation pacifique de la société tunisienne » …, alors qu’il y a tant à faire !…
Le peuple tunisien a refusé (peut-être momentanément ?) de recourir à toutes formes de violence pour reconquérir sa dignité et l’infime part de pouvoir que lui octroie si "généreusement" les "nouveaux" maîtres de la Tunisie !… d’anciens caciques du gouvernement Ben Ali, s’accrochant coûte que coûte au pouvoir… s’octroyant les postes clés à la tête de l’Etat tunisien ! Pour justifier cette indestructibilité oligarchique (chronique ?), certains analystes et grands spécialistes en rouages étatiques n’hésitent pas à invoquer la pénurie de compétences en matière de « gouvernance »  !? Comment ne pas faire de parallèle entre ce qui se déroule actuellement en Tunisie et ce qui c’est passé lors de la « réconciliation nationale » en France, juste après la seconde guerre mondiale (1939-45), et pour les mêmes causes encore…, la « profonde "désorganisation" » due au « manque de "compétence" » après l’emprisonnement et l’exécution d’un grand nombre de collabos ; la conservation d’anciens bourreaux à la tête et dans les rouages de l’Etat au nom de l’inusable « realpolitik » ?!, de plus le peuple tunisien est encore loin d’avoir recouvrer son entière Liberté … les manifestations sont (malheureusement) toujours aussi sévèrement réprimées ! (rien de comparable avec la répression sanglante du temps de Ben Ali…, mais ça cogne dur !… la milice (la détestable police politique) a été plus ou moins rétablie dans ses fonctions et ses anciens membres ont repris du service !, les affaires auront repris un cours normal en somme !… de nombreux groupes industriels (français et autres) déjà en place du temps de Ben Ali, n’ont pratiquement rien changé à leurs bonnes vielles méthodes, et persistent à sous-payer et sur-exploiter leur personnel…, les hommes d’affaires et les politiques français missionnés (par qui vous savez) se sont succédés (pour ne pas dire « se sont précipités »)…, le volet répressif n’a sûrement pas été oublié (quand est-il du « savoir faire français » tant vanté par Allô-Marie ?, le « merde in France ! » à encore de longs jours devant lui !)

Le monde "arabe" bouge… et de mieux en mieux !
Les pays arabes avaient les yeux rivés sur la Libye qui subissait les assauts répétés de l’armada occidentale ; Qu’est-ce que le rouleau compresseur otanien ?, une machine de guerre impitoyable se déchaînant contre des "petit" pays (isolé sur la scène internationale, mis à part les anciens vrais faux-amis et nouveaux agresseurs)…, risque quasiment nul !… Des centaines d’embarcations et des dizaines de gros navires de guerre alliés (dont plusieurs porte-avions) ont envahi la mer Méditerranée, des centaines d’avions de combats ont assombri les cieux libyens… des avions ravitailleurs, des avions espions, des dizaine de drones, tout ce qui vole et survole s’empara de l’espace aérien libyen, - les oeils et les oreilles de l’Otan… du radar au satellite espion ! -, en plus des groupes de commandos spéciaux qui opéraient au sol (malgré l’interdiction clairement spécifiée dans les textes onusiens…, aucune troupe ni de présence étrangère au sol, (et encore moins « prendre parti dans une guerre civile ») !… même dissimulée… comme les nombreux faux journalistes ou les faux membres d’ONG qui grouillaient sur le sol libyen. Des dizaines de milliers de bombardements, détruisant et endommageant de soi-disant objectifs militaires ou stratégiques…, qui, après enquête (l’examen par des membres d’ONG fiables, des objectifs réellement visés, endommagés ou détruits par les bombes et les missiles des troupes alliés), s’avéreront touts autres !… un déluge apocalyptique, composé de bombes de toutes sortes, de missiles de toutes dimensions et d’engins de toutes espèces, des dizaines de milliers d’engins de mort s’abattant en un flot ininterrompu (de jour comme de nuit) sur la Libye…, les explosions terrorisaient la population civil (que les troupes de la coalition étaient censées protéger)…, causant d’énorme dégâts matériels, tuant ou blessant de nombreux civils !… (cette opération otanienne baptisée par le va-t-en-guerre, sarkozy, « Harmattan » s’est étendue sur 226 jours…, mais la guerre civile, quant à elle, durera (malheureusement) beaucoup plus longtemps !… pas un jour ne passe sans que de nouvelles anicroches entres les différentes factions (issues ou pas du Cnt) ne provoquent son lot de désolation et de nouvelles victimes !… La Libye sombre dans la terreur !…, tout comme l’Afghanistan avant elle !… après avoir subit d’incessantes invasions depuis plus de trente ans, d’abord l’URSS de 1979 à 1989, puis très rapidement les Etats-Unis appuyés de ses alliés et vassaux occidentaux prirent la "relève" (sous pavillon otanien), peu de temps après les attentats dits du « 11 sept. » (2001), et perdure encore en cette fin d’années 2011 !… (ce sera, après le départ des troupes otaniennes programmé en 2014, le plus long conflit armé mené dans la région !…).
Après cette incessante pluie meurtrière, le bilan s’avèrera excessivement lourd ! Des milliers voire des dizaines de milliers de morts (les chiffres varient du simple au double, mais selon toutes vraisemblances (la collecte de témoignages crédibles auprès de survivants, le comptage macabre du nombre réelle de victimes par des ONG fiables , - surtout pas d’ONG issues de pays agresseurs… des ONG absolument neutres !… -, c-à -d, ni françaises, ni anglaises et encore moins étasuniennes !…) le nombre réelle de victimes serait de 50.000 morts !…, et le nombre de blessés serait quant à lui trois fois plus élevé ! une véritable boucherie "humanitaire" * et cette saloperie de guerre fut décidée et coordonnée par le binôme sarkozy-Lévy, (pas que…, disons qu’ils ont mis le paquet pour finalement emporter le morceau et forcer la "décision" de leur allié et mentor étasunien…, - sauf en ce qui concerne la décision anglaise…, vous pourrez lire ci-après ce qui a provoqué leur décision -). Des victimes sont à déplorer dans les deux camps !… et la plupart d’entre elles « sont »…, - s’agissant des survivant(e)s ou des blessé(e)s), et « étaient »…, s’agissant des mort(e)s - d’origine africaine !…
aucune perte humaine n’est à déplorer du côté des troupes de la coalition alliée !… Ce fut l’argumentaire « clé » des déclarations triomphalistes (et propagandistes) que reprirent en choeur la clique des chefs otaniens (le camp des "vainqueurs") pour "vendre" leur "victoire" au grand publique !… La guerre… quelle bonne affaire ! "vendre" est utilisé à dessein, car cette guerre a permis aux « chefs de guerre » des pays de la coalition otanienne (Israël profitera très probablement de cette "opportunité" régionale, plus discrètement sans doute ?) et à leurs relais de l’industrie militaire (le personnel politico-militaire, directeurs généraux de l’armement, etc.), de tester de nouvelles armes et engins guerriers ( « combat proven » ), pour conquérir de nouveaux marchés et jouer favorablement sur l’export en vue de vendre de nouvelles armes et de nouveaux matériels militaires (testés « in situ » et « in vivo » sur et dans la chair des Libyen(ne)s)…
A cela il faut ajouter (avant, pendant et bien après que les vagues de bombardement eurent cessées), de nombreuses tueries et exactions punitives - des violes par centaines, des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et autres exécutions sommaires massives !… visant essentiellement la population noire et les pro-kadhafistes, mais pas que…,

* il s’agit bien plus que ça…, car dans une interview récente accordé par Rony Brauman au quotidien vespéral « Le Monde » (que publia le site BELLACIAO ), « la source » de cette guerre otanienne serait à chercher dans certaines capitales européennes, tout particulièrement à Londres (au sein du Labour ) et à Paris (au coeur du système sarkozyste).
Le capture de l’un des fils de Kadhafi, Saïf-Al Islam Kadhafi, capturé le 20 novembre 2011 à Bergen par les Zintans, leur chef, Al-Akhdar, refusent pour l’instant de le livrer au Cnt, redoutant certainement ce qu’ils pourraient en faire si…, comme l’ancien dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi et l’un de ses fils, lynchés puis assassinés par des milices au ordre des "nouveaux" maîtres libyens…, ce sont précisément ces forces ultra-violentes qui ont pris le dessus Libye !… tout cela ne présage évidemment rien de bon !
Saïf al-Islam Kadhafi, aura certainement de nombreuses révélations à faire, comme par exemple, le financement occulte du parti de Blair (le Labour), ou le financement occulte de la campagne de sarkozy…, ou bien, * les très lucratifs contrats de matériels d’espionnage - émanent d’une filiale * du groupe Bull ( i2e ) - ultra-sophistiqués, qui auraient servi à espionner les opposants du régime kadhafiste…, les dessous de la libération des infirmières bulgares et du médecin d’origine palestinienne…, et ° les tripatouillages bancaires (dont deux des plus grosses banques françaises !…) qui à coup de subprimes mortgage ont engourdi une grosse partie de l’argent de la famille Kadhafi. On a hâte qu’il passe aux aveux, et qu’il crache (enfin) le morceau ! (sans doute aura-t-il des preuves matérielles et irréfutables à fournir ?…)

* Le parquet d’Aix-en-Provence a ouvert une enquête préliminaire, qui vise l’exportation en Libye de matériel électronique de surveillance par la société Amesys (groupe Bull ), avec le soutien de la France (à l’époque ou commencèrent les négociations entre la filiale du groupe Bull et le régime de Kadhafi, sarkozy était ministre de l’intérieur, puis dans la foulée fut élu locataire élyséen…, ces deux fonctions lui auraient permis de superviser et de jouer un rôle déterminant dans l’aboutissement de ces négociations !…).

le parti pris des chefs de la coalition otanienne pour l’une des factions (le Cnt) et leur entrée (illégale) dans la guerre civile libyenne !… Formée en grande partie de troupes occidentales, les Etats-Unis (faussement en retrait, puisque de l’aveu même de ses partenaires français et anglais (se reporter aux déclarations des uns ou des autres…), sans l’appui logistique des Etats-Unis, rien n’eut été possible !… - ces derniers livrèrent (gratuitement) des bombes et des missiles pour armer les avions français et anglais qui après quelques semaines de bombardement étaient en rupture de munitions (ou n’avaient pas l’équivalent de ces énormes bombes spéciales (d’une tonne et demie !), - que seule l’industrie de l’armement US serait capable de produire actuellement (?) - qui grâce à leur charge en uranium appauvri, sont capables de perforer n’importe quels revêtements et protections y compris lorsque le bunker est enfoui à des dizaines de mètres sous le sol !…, ils ont quasiment assuré la totalité de la couverture aérienne et terrestre sur tout le territoire libyen - de la surveillance et du contrôle aérien et terrestre…, grâce aux avions radars de l’US Air-force et à leurs satellites espions, et ont même assuré une grande partie des ravitaillements en vol (grâce aux capacités techniques de leurs avions ravitailleurs) -, l’Angleterre mais surtout la France avaient grand intérêt à faire croire à une soi-disant autonomie… pour des raisons stratégiques, (envers leurs partenaires européens…, et pour contrer la "neutralité" allemande !…), mais surtout pour tirer la couverture à soi en cas de "victoire"…, ce que sarkozy n’a pas manqué de faire en se précipitant sur le tarmac d’un aéroport libyen (son "expédition" en territoire conquis dura à peine plus de trois heures !…, embarquant dans son sillage quelques compagnies de CRS - une véritable petite armée de 350 à 450 hommes armés jusqu’aux dents, composée en grande partie de flics, de gardes du corps mais aussi de journalistes, du jamais vu sous la Ve !… -, on n’est jamais trop prudent !…, pour faire un discours triomphaliste et parfaitement inconvenant !… on ne pourrait qualifier d’"internationale" la « coalition otanienne » que si l’organigramme arborait ostensiblement la présence de deux "grandes monarchie pétrolières ", gouvernées par de "grands démocrates"…, (la caution "arabe" en quelque sorte), l’Arabie saoudite et le Qatar (ce dernier a envoyé de nombreuses troupes au sol, qui continuent de salement sévir !…, et sa chaîne de télé « Al Jazira » ), qui ont partie prenante dans cette sombre affaire… au même titre que leurs partenaires occidentaux d’ailleurs !…, n’hésitant pas à soutenir l’une des factions du Cnt qui leur est particulièrement favorable… les troupes du djihadiste Belhaj, (de fortes probabilités font penser qu’il pourrait être l’un des principaux artisans, et peut-être même l’un de ceux qui serait à l’origine du déclenchement de la guerre civile libyenne !…) et de certains groupes anti-kadhafistes, qui ont en commun (avec les autres factions antikadhafistes) d’avoir activement participé au saccage et à la destruction de leur propre pays…, d’avoir assisté des troupes de la coalition otanienne au sol (malgré les nombreux démentis officiels…, il fut beaucoup question de commandos spéciaux anglais, français, qataries ou étasuniens, chargés de guider les missiles sur leurs objectifs ou de baliser les zones à bombarder, mais les troupes qataries étaient « visiblement » trop nombreuses !…), en violation flagrante des textes onusiens… qui stipulent le contraire !… (lire le détail ci-dessous) A quand un procès international (de type « Nuremberg » ) contre les instigateurs et les commanditaires de ces crimes de guerre et/ou contre l’humanité ? ne pourrait-on pas dans la foulée, juger les auteurs de tueries et de crimes similaires (tout aussi ignobles !) commis en Irak et en Afghanistan, dont les chefs sont parfaitement connus du grand publique…, les Bush (père et fils) et leurs successeurs ainsi que leurs complices…, des politiques hauts placés dans l’appareil d’Etat et des militaires du haut commandement !…, sans oublier les membres du gouvernement Netanyahou, (dont deux de ses membres sont ouvertement racistes et répandent leur haine des arabes à travers leurs écrits ou dans leurs déclarations publiques, trop souvent reprisent « tels quels » par certains médias complaisants !) et le haut commandement militaire israélien, tous responsables de crimes odieux (c’est-à -dire contre d’innocents civils)…, commis (à plusieurs reprises) sur des dizaines de milliers de civils palestiniens. A la trappe, toutes ces crapules criminelles !

l’extrait que vous allez lire ci-dessous, (morceau choisi et tiré d’un article publié sur le site * « Terra Nova » ) est beaucoup plus probant que les tombereaux de boniments propagandistes déversés par les masses médias durant ces huit mois (et ce n’est pas fini !), pour essayer de minimiser l’horreur des tueries perpétrés par les hordes otano-libyennes, relayant sans vergogne la propagande sarkozyste !…, toutefois il ne restitue que très partiellement le non-futur ( « NO FUTUR ! » ) du peuple libyen… : « … Alors que le nouveau gouvernement libyen a la lourde tâche de reconstruire et d’unifier le pays jusqu’aux élections générales prévues dans sept mois, les conséquences de l’intervention militaire et du rôle de la France dans la chute de Mouammar Kadhafi apparaissent plus nettement,… » , de quel nouveau gouvernement libyen s’agit-il ? des hommes du Cnt ?, par qui ont-ils été élus ? n’ont-Ils pas été imposé au peuple libyen par les agresseurs eu-mêmes ? (les leaders occidentaux regroupés sous la bannière de l’ Organisation du traité de l’Atlantique nord sous influence de l’Empire étasunien), d’ailleurs toute l’ambiguïté de l’article est comprise dans le titre !… : « Les paradoxes de l’intervention militaire en Libye » , évoquer « les paradoxes de l’"intervention" militaire » alors qu’il s’agit de parti pris dans une guerre civile… (une guerre fratricide !) où les victimes sont majoritairement des civiles !… - de plus, lorsque pour des raisons purement propagandistes, les chefs militaires ajoutent perfidement qu’elle fut "limitée" ?!… -, à croire qu’ils ne veulent pas en assumer la responsabilité, comme par exemple d’éventuelles (futures) poursuites devant un tribunal international indépendant, pour crimes de guerre ou crimes contre l’humanité, et aussi pour "atténuer" la gravitée de pratiques aussi arriérées, n’est-ce pas pousser le cynisme à son comble ! Le grand public est parfaitement informés des futurs "projets" de la coalition otanienne concernant la Libye "libérée"…, tout ce qui a été dit ou fait est parfaitement clair !…, il suffit de lire et d’écouter les déclarations des grands chefs de guerre "victorieux", Obama, Cameron, sarkozy et leurs porte-flingues respectifs, pour en convaincu ! Il n’y aucun paradoxe dans « les objectifs à atteindre » des guerres otaniennes et encore moins d’ambiguïté, au contraire… c’est clair comme l’eau de roche !

* think tanks connoté à gauche (de quel gauche s’agit-il ?…, mystère !), proche du Ps… paraît-il ?, certainement ni pire ni meilleur qu’un autre, des "intellos" qui louent leurs cerveaux aux plus offrants (au mieux disant… pas nécessairement le plus honnête, mais le plus sonnant et le trébuchant c’est sûr !…), celui-ci est financé par des entreprises et des fondations privées (bonjour l’indépendance !) ; mais le pire de tous, - je vous en avais d’ailleurs déjà causé -, c’est sans conteste le « Fondapol » - un modèle "Sciences-Poesque" tenant lieu de référence à toute la courtisanerie débridée… une officine sarkozyste dirigée par « le courtisan en chef Reynié » l’un des petits protégés de la sarkozie déglinguée, qui a son « rond de serviette » (expression chère à  Serge Halimi ) dans l’émission du cire pompes Calvi « C dans l’R… », de Remugle ! , et dans tous les médias qui carburent à la pensée unique (les chaînes câblées du genre « i-télé » , « BFM télé » tous ces machins estampillés « concessus mou…, si mou-ou-ou ! » , issus de la galaxie « M6 » , ça ronronne dans le plan genre, « faux-débats et vrais-baratineurs » , « télé à chier ! » , etc., ) les co-dirigeants de cette officine sarkozyste sont : Beigbeder (le frère de l’autre écrivaillon, aussi nuls l’un que l’autre), Bazire (c’est celui qui est tombé pour tromperies et autres malversations financières…, une flèche dans la catégorie « braver tous les interdits… y compris les pires » !… ), Giacometti, celui qui vend du vent à prix d’or… con-seiller spécial (très spèce en effet) de sarkozy), le tout financer par des fonds publiques (non pas tout ! 15 % proviennent de fonds privés) - alloués en toute indépendance, cela va sans dire ! -, et pour couronner le tout, cette officine sarkozyste est reconnue d’utilité public ! Farce, non ?…

Tous ces articles et autres déclarations « soft » restent bien en déça de la réalité et demeurent très éloigné de l’ordinaire libyen !…
° Les avoirs bancaires et autres placements financiers de la famille Kadhafi - qui s’élèveraient à plus de 100 milliards d’euros (dus en grande partie à la rente pétrolière), bloqués actuellement sur des comptes dans les banques occidentales (surtout dans des agences ou des banques financières anglaises, françaises et étasuniennes !…) - seraient LE principal "moyen de (faire) pression" (certains parlent de chantage !) entre les mains des chefs de guerre de la coalition otanienne, pour faire plier… heu, pardon !, pour négocier avec les "nouveaux maîtres de la Libye" (le « pouvoir, soi-disant, provisoire ») - Cnt, que le binôme Lévy-sarkozy c’est empressé de reconnaître deux semaines à peine après sa création…, en février 2011 !, alors que les membres du si mal nommé "conseil transitoire" s’empressaient (à peine constitué) d’aller ouvrir des comptes bancaires dans deux (ou trois ?) des principales banques occidentales… du jamais vu dans les annales !… mais lorsqu’on on sait que certains membres du Cnt sont des technocrates initiés aux paradigmes ultra-libéraux dans les meilleurs écoles occidentales ! ça paraît moins extravagant -, et pour s’assurer de leur complète "coopération" (et de leur éternelle reconnaissance…, cela va s’en dire !) en vue d’élaborer la planification de la (sur)exploitation des champs pétrolifères libyens - le sous-sol libyens regorge de pétrole d’une qualité rare !
Mais quel que soit le scénario, la plus grosse part de la "manne pétrolière libyenne" (les 100 milliards d’avoir libyens amassé par la famille Kadhafi) est « d’ores et déjà » allé (illégalement, bien entendu !… mais qui irait s’en plaindre ?, le peuple libyen ? lui, si redevabl…reconnaissant, allons, allons !…) directement dans les caisses des pays de la coalition internationale… en empruntant de discrets circuits (flux) financiers via les paradis fiscaux et "atterriront" en douceur sur des comptes « off short »…, crise et pillage oblige ! Après « le sauvetage "réussi" d’une partie (ciblée) de la population civile libyenne », la dépeçage (en règle) de la Libye par "nos vaillants vainqueurs"…, vaillants, vaillants… c’est beaucoup dire, les risques (parfaitement évalués) étaient quasi nuls, d’ailleurs il n’y a aucun (zéro) mort à déplorer du côté la coalition internationale, de plus, de gros profits se profilent à l’horizon, par contre en ce qui concerne le « bilan libyen »… de 40.000 à 50.000 morts (selon les sources), et de grosses, très grosses factures à régler à la coalition internationale (sans doute pour services rendus ?)

« les facéties de l’ancien facho (??? pas si sûr) Longuet (ministre des-armées absolument désarmant !…) ou la main de ma soeur dans la culotte d’un zouave ! »
Pour rester dans la note triomphaliste des infatuées baudruches (petits et grands chefs militaro-politiques (réactifs ou pas), ils nous font sérieusement frire avec leurs entourloupes politico-militaires !) s’auto proclamant "grands vainqueurs", se gargarisant « tant et plus » d’expressions guerrières (aux dépends du peuple libyen) - en « opint » pour cause de re-présidentialisation en ce qui concerne « l’agité du mandat onusien » ?!…), abreuvant la presse spécialisée de « fausses confidences et vrais mensonges », à condition que celle-ci les rapportent à leur convenance…
Primo -) l’opération humanitaire est une totale réussite… ils ont gagné la guerre - une « opération militaire "limitée" »… et dans le plus grand respect de la vie humaine -, ils ont libéré le peuple libyen du joug d’un cruel dictateur, barbare et sanguinaire, etc. !…
Secondo -) l’opération militaire (le contrôle de l’espace aérien libyen), les bombardements ciblés - objectifs militaires ou stratégiques - et c’est pour cela (et rien que cela) qu’ils avaient acquis une légitimité, (et dans ce cas, la si précieuse couverture onusienne, sous la forme d’une lettre onusienne signée de Ban Ki-Moon ( « l’agité du mandat onusien » y tenait beaucoup… on comprend pourquoi !), même si, comme le rapporte l’ancien facho (??? Pas si sûr !) Longuet il faut se montrer parfois patient et attendre… quelques heures !, comme ce fut le cas lors de l’opération « Licorne » en Côte d’ivoire, où des hélicos ukrainiens loué par la France - repeints aux « couleurs » onusiennes -, devaient à tout prix intervenir avant la nuit, car l’équipement des hélicos ukrainiens ne permettaient d’opérations nocturnes -, et durent procéder avant la nuit au bombardement du palais présidentiel ou s’était réfugié… heu, pardon !…, - reprenons le cours du récit dans sa version originale, c-à -d, plus sarkozyenne ! - …où se terrait ce poltron de Gbagbo, et en soutient aux troupes françaises déployées au sol (en Clapet anti-retour ) juste derrière les milices pro-Ouattara, pour les forcer à prendre position et leur couper la route au cas ou il leur prendrait l’envie de fuir !… les troupes françaises se seraient arrêtées à l’entrée du palais présidentiel !?… sans doute pour respecter une clause onusienne stipulant « qu’aucun membre de l’organisation onusienne ne peut et ne doit intervenir directement dans conflit armé ou une guerre civile, sous les couleurs de l’Organisation des nations unies » !?…

Résumons… Le temps de réceptionner les précieux sésames, la fameuse notification de Ban Ki-Moon - étant lui-même garant de la "paix" onusienne -, afin de permettre aux troupes de l’Otan d’accomplir leur noble (et si difficile) mission, a) « sauvegarder des vies humaines » (civiles de préférences) b) « protéger des installations civiles, prioritairement les installations qui assurent la distribution de l’eau, du gaz ou de l’électricité, les bâtiments publics comme les hôpitaux, écoles, etc. » !…
Les valeureux soldats de la coalition internationale, - sous bannière otanienne et le précieux mandat onusien en poche -, furent « contraints et forcés » d’accomplir des opérations militaires (comprenez une « guerre "préventive" ») pour protéger la population civile libyenne d’un hypothétique massacre… cette menace aurait été proférée par le sanguinaire Kadhafi (selon les officines propagandistes occidentales, « Kadhafi menace de tuer son peuple ! », pas moins…) ?!… un peu dans la même veine que ce qui s’était passé lors de "la menace irakienne", (sans la précieuse couverture onusienne), car dans le "cas irakien" il s’agissait d’aller aussi rapidement que possible à l’essentiel… « la sécurité des Etats-Unis était menacée » !, et Bush junior (en pleine crise mystique ?…) était « en guerre contre une pieuvre terroriste "islamique" ». Comme vous vous en doutez cette intervention était déjà dans les tuyaux depuis longtemps, car pour monter une opération d’une telle ampleur, il faut la préparer de longs mois à l’avance… et il s’agissait de "libérer" le peuple irakien des griffes de l’abominable dictateur, Saddam Hussein, de localiser et de détruire les « armes de destruction massive » que celui-ci avait sournoisement dissimulé quelque part sur le territoire irakien, (les ennemis de l’impérialisme sont toujours à la fois sournois et sanguinaire, c’est bien connu), d’éliminer les cellules d’Al-quaida (repérées par les satellites espions) qui conspiraient tout aussi sournoisement avec les troupes de Saddam contre « le grand Satan américain » (aux Etats-Unis il est traditionnel (cela fait partie de l’anthropologie culturaliste étasunienne, comme dirait Emmanuel Todd ) d’appeler les gens par leur prénom… Adolf, Benito, Joseph, etc.) qui voulaient détruire le « monde libre », et cetera, et ceteri… Tout ça n’était qu’une vaste opération de propagande doublée d’une monstrueuse ignominie planétaire !…
En fait, Bush junior achevait le "travail" de son papa…, sauf qu’après les attentats du « 11 sept. » la tension était soudainement montée d’un cran !…, il ne s’agissait plus de « guéguerre locale » contre le vilain dictateur, Saddam Hussein, mais de « guerre globalisée » et inventèrent même un nouveau concept, le concept de "guerre absolue", réduit à l’incantation magique (la manipulation de formules manichéennes est d’autant facilité que l’esprit est simple) c’est moins grandiloquent, certes, mais tellement incrusté dans « le culturalisme traditionnel » de masse aux Etats-Unis, LA « guerre du bien contre le mal »  !) Les Etats-Unis accusaient l’Irak de Saddam des pires intentions, sans produire la moindre preuves tangibles ! Pire ils mentaient ouvertement dans le but (pas le seul… vous lirez plus loin quels étaient leurs autres desseins) de s’emparer des réserves de pétrole irakien (la troisième mondiale) soi-disant vitale pour les intérêts économiques de la "Grande Amérique" !… et d’installer durablement des bases militaires dans la région. Huit ans et neuf mois se sont écoulés… après de nombreuses tueries par les forces de la coalition internationale (à majorité étasuniennes) aidés de mercenaires (d’impitoyables tueurs à gage, les « contractors », qui profitèrent de l’immunité accordée aux soldats otaniens par le gouvernement fantoche pour se permettre toutes sortes de bavures), leur "guerre contre le terrorisme" baptisée pompeusement * "Opération Iraqi Freedom" s’avérait être un prétexte, car il s’agissait plus prosaïquement de piller l’Irak et de s’emparer des réserves pétrolières irakiennes (le Koweït est déjà sous la botte !). Un autre mensonge avéré, le chiffrage minoré de leur sale guerre en Irak, repris par leurs agences de propagande (missionnées pour les faire diffuser le plus largement possible via les réseaux d’agences de presses "internationales" amies), car le véritable bilan est largement sous-évalués et nettement moins glorieux pour eux. Les chiffres réelles de cette infâme boucherie sont nettement plus lourd que ceux annoncés par leurs officines propagandistes… beaucoup, beaucoup plus lourd… et s’élèvent en réalité à plus de deux millions de morts et de blessés ! Et la plupart des victimes « étaient » (pour les morts) et « sont » (pour les blessés et les survivants) d’innocents civils…, lors de trois guerres consécutive et à l’embargo décrété par les Etats-Unis, que soutinrent leurs complices et vassaux européens, (et aurait à lui seul provoqué la mort de plus d’un million d’Irakien(ne)s dont la plupart étaient des enfants !…) Il est vrai que des centaines d’Irakien(ne)s périrent des suites d’attentats aveugles, mais nous savons aussi que les stratèges du commandement militaire des troupes d’occupation (la coalition "internationale") entretinrent (et l’avivèrent quand elle corroborait leur stratégie - tactique planifiée pour affaiblir l’adversaire !) les rivalités ethniques ou religieuses.

* tout le monde aura compris qu’il s’agit d’un répit pour le peuple irakien (l’armada étasunienne s’esbigne ventre à terre, soi-disant parce que Washington n’aurait pas pu obtenir du gouvernement irakien, (fantoche, corrompu… et en sursis !), qu’il leur accorde la prolongation de l’immunité juridique pour ses soldats, - mais les Etats-Unis laisseront à Bagdad (dans « la zone verte », ultra-protégée par des centaines de « contractors », des tueurs à gage qui profiteront encore de la même immunité que les officiels US, - des civils étasuniens ? certains, mais pas tous, car les soldats (en uniforme ou pas - seront toujours majoritaires !…), et leurs « contractors » continueront d’écumer le marché de la sécurité privée tant les Etats-unis continuerons de créer (dans le vaste monde) des théâtres de guerres « justes », « préventives », « humanitaires » voire « secrètes » le cas échéant, pour "protéger" leur conception de la "liberté" et surtout leurs intérêts privés.
Un peu de sémantique avant de clore ce chapitre : apporter de l’« aide humanitaire » signifie en réalité des destructions massives d’infrastructures civiles…(installations électriques, de gaz, d’eau, des hôpitaux, des école, le secteur industriel non militaire, fabriques et usines civiles, etc., pour détruire toute résistance ennemie…), « la sauvegarde de populations civiles » se traduit presque toujours par le massacre de la population civile (de très, très, nombreuses bavures) …
Lorsque les troupes US "s’en iront" d’Irak, les Etats-Unis laisseront derrière eux la plus grande "ambassade" US au monde (16.000 personnes y "travaillerons" en permanence)…, là seront organisées de futures « opérations secrètes », l’espionnage de l’Iran, du Pakistan (quand ceux-ci auront décidé de rompre tous rapports avec les USA !…) la Chine et la Russie - ces deux derniers pays s’arment en conséquence, et préparent activement à une inévitable troisième guerre mondiale !… - c’est aussi pour cette raison que le gros des troupes US s’est replié au… Koweït !…, dans le proche voisinage des pays visés par l’impérialisme US !…, histoire de ne pas trop faire de route au cas où !… l’Irak risque fort (malheureusement) de sombrer dans la guerre civile... Mais c’est une constante de l’Empire US, partout où son bras armé "opèrent" dans le monde, ( l’Otan et ses alliés-vassaux de la coalition otanienne, France et Angleterre en tête…), ils créent et entretiennent une instabilité durable dans les pays qu’ils abandonnent (généralement exsangues… partiellement (et pour certaines zones vitales totalement) détruits et ruinés…), après les avoir dévastés puis pillés, cerise sur le pourrissement en cours…, ils laissent en place (après avoir exacerbées les communautés entre-elles) le scénario d’une guerre civile sans fin !…
Vous aurez compris que ces deux concepts, la "protection" et la "liberté" sont vendus par la propagande US (et occidentale) au grand public, bien qu’usés jusqu’à la corde par les dirigeants étasuniens ou leurs vassaux, l’anglais Cameron, et le français sarkozy…, car pour ce dernier il s’agit tout bonnement de survie politique, - ceci, malgré l’énergie folle dépensée en changements d’image (quasi semestriel) et en perpétuels volte-faces, etc., malgré un opportunisme sans borne et un culot monstre… il y a de forte chance de ne pas figurer au second tour de la présidentielle en mai 2012 -, notamment quand il présentera le bilan économique (particulièrement désastreux) de sa mandature (nonobstant pour empêcher une chute de plus en plus prévisible (et pas seulement dans les sondages) !…, il n’a pas d’autre initiative que de se faire un peu oublier (c’est pas vraiment le genre), et coller au derrière de la chancelière allemande, Merkel…, que peut-il faire d’autre ?… noyer ses résultats calamiteux dans le faitout allemand ne demande pas beaucoup d’effort, juste de la bassesse…, il en a à revendre ! ( sous mandature sarkozyste les injustices sont empilées : des choix arbitraires et partisans, des décisions abusives (nominations dues à son seul bon vouloir, etc.), un chômage de masse historique, le naufrage de l’industrie française (du moins ce qu’il en reste), un désastre économique sans précédent (la "crise" ? c’est pour tout le monde pareil… elle a bon dos la "crise" !) Quand au « volet doctrinal », récupéré « tel quel » - ou plutôt vendu « clé en main » par ses deux « conseillers spéciaux », l’ancien facho (ancien ? pas si sûr) et immunisé d’office (grâce à l’immunité extensible de son chef), Buisson, et l’autre, le marchand de vent, Giacometti, en ce qui concerne le fameux concept du « grand protecteur » , qui normalement devrait le mener à un hypothétique second tour. Grossière manoeuvre que le « peuple français » devrait avaler instantanément, malgré une aversion très prononcée pour le peuple…
Second concept (made in USA) Nous le connaissons assez pour savoir qu’il ne s’embarrasse pas de l’"attirail idéologique"…, trop compliqué à manipuler et de ce fait trop aléatoire. C’est pour cela qu’il préfère (et de beaucoup) le « bagout » doublé d’une couche de « culot monstre ». C’est pratique, ça ne demande pas beaucoup de réflexion (Buisson Giacometti ou Reynié sont d’ailleurs payés pour) et ne sont-elles pas ses armes favorites ?… pour le consistant il faut faire confiance aux Allemands ou aux Etasuniens, et détourner ce qui peut l’être * des cogitations de « think tanks » étasuniens (et ils sont nombreux !) - et les technocrates, experts ou spécialistes les accommoderons fort bien tout à la sauce française !…

* La « guéguerre idéologique » - la création de directives ultra-libérales ou néolibérales a germé aux Etats-Unis, puis furent répandues diffusé (après l’effondrement de l’URSS les choses s’accélérèrent) sur les autres continents, y compris chez nous, leurs dociles alliés-vassaux. Tout ce beau monde s’activa à propager la précieuse doctrine, via leurs officines de propagande (aidé en sous-main par une bonne partie de l’élite intellectuelle (aussi bien étiquetée à droite qu’à gauche d’ailleurs), les relais médiatiques (tous supports confondus), les « agences d’opinion » - pompeusement appelé « instituts de sondage » pour se donner une enveloppe "scientifique" -, tout ce chambardement afin de l’enfoncer dans le crane du grand public - Une « copie conforme » fut traduite dans toutes les langues et transmise à tous les continents, pour développer l’asservissement conforme à la pensée dominante… dupliquée et métastasée à l’échelle planétaire !… Les guerres « idéologique » ou « de classe » ont sécrété le mouvement perpétuel afin de ne laisser aucune initiative l’adversaire (tactique apparemment imparable, mais…) !… La contre-révolution ultra ou néolibérale est en marche depuis presque quarante ans, seuls ses contradictions sont en mesure de la détruire définitivement… Patience !

Mise en garde :
Il n’est pas question d’absoudre les uns au détriment des autres ; certain(e)s formulent des reproches infondés concernant des individus, groupes ou membres d’associations étiquetés (étiquettes bien utiles pour effacer les différences individuelles) à « gauche de la gauche » et encore plus commodément "qualifiés" « d’extrême gauche » (probablement par analogie à « extrême droite », sans doute ?), soi-disant parce que nous ne condamnerions pas aussi fermement l’invasion de la Tchétchènie par les troupes russes, ou l’invasion du Tibet par les troupes chinoises, etc., que les occupations impliquant des troupes de la coalition internationale (en fait sous férule de l’Otan)…, que nous ne condamnerions pas aussi fortement la tragédie syrienne - l’assassinat de manifestant(e)s syrien(ne)s par les sbires d’Al-Assad (il y a, semble-t-il, des victimes dans les deux camps, non ?) - avec la même fermeté que nous condamnons l’assassinat (dans la (quasi) totale indifférence médiatique) de manifestant(e)s yéménites, ou du manifestant(e)s bahreïnnien(ne)s (tout aussi tut médiatiquement !…) ou encore les exactions commises contre le peuple biélorusse…, etc., etc. … comment pourrions nous ne pas condamner de tels chancres abjects ?…, qui, de la Birmanie à l’Amérique du sud se développent et prospèrent bien à l’abri des protectorats occidentaux, chinois ou russes…, « qui ne dit mot consent ! », dit le proverbe !…, nous ne nous tairons jamais !… mais nous n’opposons pas sottement les dictatures entre elles, c’est une pratique mortelle pour « la démocratie réelle » et une stratégie d’un autre âge !…
Nous n’avons pas de leçon de probité à recevoir de quiconque !…, l’inquisition doctrinale néodroitière ou néogauchiste, basta !…, les seules "guerres" qui vaillent -en dernier recours, - pour celles et ceux qui refusent catégoriquement la tyrannie… -, quand tous les autres moyens ont été épuisé… ce sont les « guerres de résistance » . Certains prônent la résistance passive… c’est un droit imprescriptible reconnu universellement… - mais si les circonstances ne nous permettaient pas d’opposer à la tyrannie ce type de résistance, nous n’aurions pas d’autres moyens pour l’abolir (définitivement ? ça paraît irréalisable tellement elle renaît perpétuellement de ses cendres… c’est un combat sans fin !) que de d’utiliser les moyens disponibles à ce moment là , sans doute seront-ils moins pacifiques mais peut-être seront-ils mieux appropriés ? - résister à l’injustice est un devoir… ne pas céder à la tyrannie est une nécessité !…

des guerres "préventives", certes !…, mais de quels types et pour quelle paix ?… Pourquoi personne ne peut répondre raisonnablement à cette question ?… Parce qu’il faut (d’abord) "catégoriser" les guerres !… de quel "type" de guerre s’agit-il ?!… est-ce une « guerre "préventive" » , ou est-ce une « guerre "humanitaire" »  ? (oxymore particulièrement crétin, dû, paraît-il à … Kouchner ? après une sérieuse glissade sémantique, d’"ingérence humanitaire" à … « guerre préventive »… puis à « guerre » tout court !), est-ce une « guerre "juste" » ou est-ce une « guerre totale et illimitée contre le terrorisme »  ? (le terrorisme a bon dos, puisqu’il est ajustable à un nombre incalculable de situations…, et s’adapte parfaitement aux cas…, de gêneurs ou d’empêcheurs de tourner en rond…, et plus généralement à tous ceux qui oseraient remettre en cause les intérêts géostratégiques de l’Empire et de ses satellites), ou font-elles partie d’un nouveau concept telles les « guerres ciblées » et les « guerres secrètes »  ?, (opérations spéciales et assassinats ciblés entre dans ce nouveau concept), bien que cette catégorie soit considérée hors normes puisque n’entrant pas dans le cadre de la légalité internationale…, (aucun des pays utilisant ces nouvelles techniques meurtrières n’a pu ou voulu être contrôlé), ceci n’a d’ailleurs aucune importance puisque toutes ces opérations sont tenues sécrètes (et donc hors de (tous) contrôles, y compris du personnel politique)…, sauf en cas de bavures graves, bien entendu !…, ou est-ce une « guerre des images » ou une « guerre de l’info »  ? (chaque années dans le monde des dizaines de photographes, de journalistes sont tués, blessés et parfois même sont victimes d’enlèvements), est-ce une « guerre de l’informatique »  ?, (nombre de victimes inconnu à ce jour), est-ce une « guerre psychologique » , ou une « guerre idéologique »  ?, - les mots tuent parfois aussi bien que les armes !…, ou est-ce la « guerre de classe »  ?, l’exploitation de l’homme par l’homme (et ce n’est plus à démontrer !) tue, blesse et mutile tous les jours, des dizaines voire des centaines - à l’échelle planétaire - de salariés, etc., etc.

pourquoi tiennent-ils tant « au cadre légal » ? cette question d’apparence anodine, est au contraire fondamentale. Pourquoi « un cadre légal », alors qu’ils s’ingénient à interpréter voire même à violer les résolutions, et du même coup à sortir du cadre légal ; à quoi ça rime ?… les résolutions 1970 et 1973 ont été passablement interprétées voire violées par les pays de la coalition otanienne (Etats-Unis, Angleterre et France en tête, sans oublier leurs complices, les monarchies pétrolières !) ( les textes onusiens sont on ne peut plus clair sur le sujet !… ils interdisent aux Etats membres (de l’organisation onusienne) d’intervenir directement ou indirectement dans les conflits armés ou de type guerres civiles, c-à -d, de prendre fait et cause pour l’une des factions en conflit armé ou de lui fournir (par quelque moyen que ce soit) des armes ou des munitions !… - tous types d’arme, bien entendu !…, la France (sous l’impulsion du binôme Lévy-sarkozy, et pour des raisons personnels ou politicardes) c’est vantée de livrer des armes légères (des canons légers) et des caisses munitions (mélangés à du matériel médical) aux "insurgés", en toute illégalité ! -, ), ils ont outrageusement utiliser la "couverture officielle" que leur offrait l’Onu sur un plateau, pour légitimer leurs turpitudes guerrières (y compris celles du « petit chef ultra-réactif » , * « l’homme qui bombarde aussi vite qu’une lettre de Ban Ki-Moon met à lui parvenir ! » , surnom amplement mérité pour le coup ! qui a vendu « sa guerre » en échange d’une "protection" à tous les civils libyens… tous ? pas exactement, car la grande majorité du peuple libyen ne pouvait compter que sur lui-même), en ce qui concerne la "protection" et le "sauvetage" de populations civiles, ils ont vachement assuré !… - près de 40.000 à 50.000 morts !… qui-qui dit mieux ?… - dans un monde de brutes, un peu de compassion (même feinte) pour la population civile, ça ne mange pas de pain !… et ça peut rapporter gros !… pour garantir une guerre "propre" et "acceptable" pour le grand public, les images de guerre trop "choquantes" ont été carrément confisquées (et même parfois détruites !) au profit d’images plus "soft" fournies par les officines et les agences de propagande ! - de plus les journalistes de médias indépendants étaient soit pourchassés, soit directement éliminés physiquement, et leur matériel était ou confisqué, ou détruit - que ne ferait-on pas pour gagner « la guerre de l’image » !…, sauf que par définition les "démocraties" occidentales (aussi qualifiées « pays des droits humains », donc du droit d’être informer ?) ont besoin d’une certaine apparence légale (l’Irak est le contre-exemple parfait d’une « guerre sale(ment) illégale », et aussi de ce qu’il ne faudra plus faire en matière de propagande pour ne plus écorner la belle image de la "Grande Amérique" (« pays des droits humains » par excellence ou l’on respect la propriété, la légalité, la justice, la presse, la liberté, etc. à condition bien entendu d’en avoir les moyens…) qui en sort durablement dégradée ! pas de mandat international…, de gros mensonges pour faire gober au monde entier une intervention armée déjà dans les tuyaux depuis longtemps ! ça c’est très mauvais pour l’image, coco… très mauvais !

* après la réputation méritée de « l’homme qui trahit plus vite que son ombre ! » , qui lui collait si bien à la peau, en voici un autre qui arrive et qui lui collera d’autant mieux à la peau ! « l’homme qui bombarde aussi vite qu’une lettre de Ban Ki-Moon met à lui parvenir ! » , surnoms tout-à -fait mérités, comme il se doit ! car lorsqu’ils (lui et son ministre de la défense) reçurent le feu vert de l’Onu (la lettre de Ban Ki-Moon, le fameux sésame international), les avions de combats français étaient opérationnelles bien avant que cette "formalité" onusienne ne leur parviennent, et selon les aveux de l’ancien facho (??? pas si sûr) et actuel ministre de la "Défense", les avions de combat français furent les premiers (et les derniers) à bombarder la Libye !… - une faveur qu’accorda généreusement Obama à  « l’agité du mandat onusien » ), alors que les missiles étasuniens avaient déjà opéré depuis longtemps (que voulez-vous, les missiles US vont beaucoup plus vite que les avions de chasse français !) - Voilà ce qui fut (exactement) dit : « on a commencé à planifier dès février (2011) une intervention , explique le chef d’Etat-Major, l’Amiral Edouard Guillaud. Nous nous étions engagés à ce que les premières frappes aient lieu dans les cinq minutes de la décision. Cela suppose que nos avions étaient déjà en vol depuis plusieurs heures. Mais ils pouvaient faire demi-tour à tout moment. C’est une chaîne de commandement extrêmement courte, réactive, qui permet d’éviter de discuter du sexe des anges quand il faut agir » . Après avoir lu ça, on se dit… « c’est pas possible, j’hallucine !… » , tellement c’est se foutre de la gueule du monde !… leurs propres déclarations sont absolument incohérentes…

Fin de « Primo » (3’/3) et de la première partie de pages obscures de l’histoire contemporaine ou « les choses derrière les choses »... 3/3.

URL de cet article 15524
   
La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux.

Karl Marx


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.